5G : l'UFC-Que Choisir veut que l'État attende les résultats de l'analyse sanitaire de l'agence nationale

09 juillet 2020 à 13h50
6
5G © shutterstock.com
© shutterstock.com

L'association de consommateurs appelle à un report des enchères de la technologie, invitant le gouvernement à ne pas tomber dans la précipitation et à attendre la publication du rapport de l'ANSES, prévu pour 2021.

Le calendrier de la 5G a bien été déterminé par l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) et le gouvernement. Les enchères (11 blocs de 10 MHz dans la bande 3,4-3,8 GHz dotés d'un prix de départ unitaire de 70 millions d'euros) reprendront entre le 20 et le 30 septembre, comme la nouvelle ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a pu récemment le confirmer. Mais cette perspective n'est pas du goût de l'UFC-Que Choisir, qui demande un report.

L'UFC-Que Choisir juge "inacceptable" une commercialisation de la 5G sans rapport préalable

L'association de consommateurs a officiellement demandé au nouveau Premier ministre, Jean Castex, de décaler les enchères 5G de plusieurs mois, de façon à attendre le rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES), qui mène actuellement une enquête sur d'éventuels risques sanitaires liés à la technologie de cinquième génération.

L'autorité est censée publier son rapport au cours du premier trimestre 2021, et beaucoup considèrent qu'il serait préférable d'attendre ses conclusions avant de déployer puis de commercialiser la 5G. "Il serait inacceptable que son exploitation commerciale puisse débuter avant (la publication du rapport)", soutient l'UFC-Que Choisir.

Cette possibilité a déjà été balayée une première fois par le gouvernement, après qu'Emmanuel Macron a brandi un quatrième joker postérieur aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat , qui demandait justement un moratoire sur la 5G. À l'issue d'une table ronde la semaine dernière, certains membres du Sénat ont indiqué regretter la position du gouvernement.

La communication des opérateurs sur la 5G doit être strictement encadrée, pour l'association

L'UFC-Que Choisir motive sa demande de report par le manque d'informations scientifiques notamment quant aux effets de la 5G sur le vivant, mais aussi par l'intérêt relativement faible de la population pour la technologie. "Les 'nouveaux services' qui seront permis par cette 'vraie' 5G ne suscitent pas l'enthousiasme populaire, ce qui n'est guère étonnant : pouvoir jouer à un jeu en réalité virtuelle en ligne, par exemple, est-il en effet plus proche de l'utile que du futile", se demande l'association.

La question de l'effet environnemental de la 5G inquiète également l'UFC-Que Choisir, qui redoute une forte augmentation de la consommation des données mobiles et, par extension, de la consommation électrique. L'organisation cible par exemple les publicités qui accompagnent certains services, comme ceux issus du streaming vidéo, et vise les opérateurs, qui pourraient survendre la 5G alors que "les débits théoriques maximaux pourraient s'échelonner de 30 Mbit/s à 1 Gbit/s", précise-t-elle.

Outre le report de la commercialisation de la 5G tant que les résultats de l'étude de l'ANSES ne seront pas tombés et le travaille sur un contrôle du gaspillage de données mobiles, l'UFC-Que Choisir appelle le Premier ministre et la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) à strictement encadrer la communication commerciale des opérateurs. "Elle pourrait tout bonnement interdire qu’un opérateur puisse promouvoir dans des campagnes marketing locales une 5G aux débits mirifiques dans des zones où elle sera uniquement fournie via une fréquence ne permettant que des débits au mieux au niveau de la 4G !", suggère-t-elle.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Dahita
C’est fou ce qui se passe avec la 5G, on dirait un retour a la chasse aux sorcieres de l’ere medievale. Comme ces gens qui avaient peur de se desintegrer en franchissant la barre des 40 km/h en train. Toutes ces personnes qui n’ont aucune connaissance en ondes radio et technologies de communication viennent hurler au diable sans aucune raison, alors que la 4G LTE est exactement la meme chose avec moins de nouveaute technologiques a la clef. Les etudes sur les ondes radio sont deja disponibles depuis 40 ans puisqu’elles couvrent l’entiere plage de frequences concernees. Incomprehensible.
vVDB
Les fréquences proposées aux enchères en septembre étaient utilisées auparavant.<br /> Personne ne s’est plein !<br /> La 5G est une appellation commerciale de la 3GPP révision 15 qui est un ‹&nbsp;saut&nbsp;› cela aurait pu être la 4G LTE Giga.<br /> Mais c’est plus vendeur de dire 5G, peut être que certains vont s’en mordre les doigts.<br /> Où doit on dire que l’on renonce à la 5G et que l’on fait évoluer la 4G à la révision 15 ? la dernière étant la 17…<br /> Après pour parler des débits théoriques, les relais 4G ne sont parfois par connecté à un lien d’un 1 Gbit… Comment peut-on avoir 50 personnes à 1Gbit s’ils doivent se partager un lien de 100Mbit ? Les équipements 5G vont remplacer ceux de 4G, ils switcheront automatiquement selon le mobile connecté.<br /> Si vous accédez à un serveur déjà à genoux en 4G cela ne changera pas en 5G.<br /> Les véhicules communiqueront selon le protocole 5G entre eux sans passer par le réseau des opérateurs… Cela remplacera le WiFi.
vVDB
J’ajoute que les fréquences actuellement en possession des opérateurs sont agnostiques : ils peuvent faire de la 5G demain sans avoir à le demander.<br /> X Niel peut basculer sont réseau 4G à 700MHz sur la version 15 (5G).<br /> Ses clients auront globalement un meilleur débit car le spectre est mieux utilisé. Et ça réduira sa facture électrique ! Le forfait à 1€98 :-)))
Avi84
«&nbsp;L’UFC-Que Choisir motive sa demande de report par le manque d’informations scientifiques notamment quant aux effets de la 5G sur le vivant, mais aussi par l’intérêt relativement faible de la population pour la technologie. «&nbsp;Les ‹&nbsp;nouveaux services&nbsp;› qui seront permis par cette ‹&nbsp;vraie&nbsp;› 5G ne suscitent pas l’enthousiasme populaire, ce qui n’est guère étonnant : pouvoir jouer à un jeu en réalité virtuelle en ligne, par exemple, est-il en effet plus proche de l’utile que du futile&nbsp;», se demande l’association.&nbsp;»<br /> Ariase<br /> Tout savoir sur les fréquences de la 5G<br /> Les fréquences, c'est le support indispensable au fonctionnement d'un réseau mobile. Pour tenir toutes ses promesses, la 5G s'appuiera à termes sur plusieurs bandes de fréquences avec des propriétés très différentes. Explications.<br /> "Quelles sont les avantages des fréquences de la 5G ?<br /> Les trois bandes de fréquences utilisées par la 5G ont toutes des propriétés différentes. La bande des 700 MHz (694 - 790 MHz) appartient à ceux qu’on appelle les fréquences basses. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’on la connaît. Et pour cause : elle était occupée par la TNT et maintenant, elle est dévolue au réseau mobile 4G. Déjà bien occupée, donc, elle sera attribuée dans un second temps à la 5G. Elle est celle qui va assurer la meilleure couverture mobile. La bande des 26 GHz (pas avant 2025) est celle qui offrira les meilleures débits. Et, la bande des 3,5 GHz est celle qui offre le meilleur compromis entre débit et portée du signal."<br /> «&nbsp;L’un des objectifs du réseau mobile 5G, c’est aussi de répondre à l’explosion de notre consommation de données. D’ici 2025, selon l’équipementier Ericsson, un abonné mobile sur cinq devrait utiliser 200 Go par mois d’Internet. Pour vous donner un ordre idée, il faut savoir qu’aujourd’hui, en France, la consommation mensuelle moyenne de données en 4G est de 9 Go par utilisateur. Il va donc falloir falloir répondre à cette demande.&nbsp;»<br /> " l’un des objectifs majeurs de la 5G est de répondre à l’explosion de la consommation de data. En 2019, on estimait à 22 milliards le nombre d’objets connectés dans le monde. Il y en aura plus de 38 milliards en 2025 et 50 milliards en 2030, selon différentes estimations. Une problématique qui nécessite d’aller chercher de la bande passante là où elle est, c’est à dire là où il y a de la place, à savoir dans les fréquences autres qui sont dans la bande des 26 GHz (24,25 - 27,5 GHz), jusque là inexploitées dans les télécommunications civiles. Elles permettent non seulement d’avoir un très large spectre mais aussi d’avoir des débits comparables à ceux de la fibre."<br /> Donc, la 5G est aussi rapide que la fibre, mais sans fils à la patte (pratique dans la rue, dans un véhicule, comme une ambulance, par exemple).
JMV26
On est aussi dans les bandes passantes du micro onde de votre cuisine. Ça n inquiète pas grand monde. Certes la puissant n est pas la même mais tout cumule on peut passer la dose homeopatique
Artaud_Frederic
Est ce que l’un d’entre vous pourrai apporter une expertise technique sur un projet d’antenne de téléphonie mobile dans le cadre du new deal. Je tiens à préciser que nous sommes en collectif contre ce projet. Dossier technique sera transmis en messagerie privée.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Amazon Music Unlimited : 3 mois gratuits pour les nouveaux abonnés
Xiaomi lève le voile sur ses RedmiBook 14 et 16
Coronavirus : les GAFAM vont rapporter plus de 20 millions de dollars aux sites conspirationnistes
xCloud : Microsoft permet aux développeurs de se connecter à distance à leur dev kit Xbox
Le SSD Crucial 500Go au prix cassé de 66€ chez Amazon
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Grosse réduction de 44% sur le casque Bluetooth JBL Tune 500BT chez Amazon
Forfait mobile : dernier jour pour profiter du forfait RED by SFR à 13€/mois même après 1 an 🔥
OnePlus Nord : des rendus 3D confirment le double APN avant
Google enrichit les résultats de Google Image avec de nouvelles informations
Haut de page