Yamaha présente un nouveau casque ANC haut de gamme et trois ambitieux True Wireless

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
02 octobre 2020 à 09h05
0

Déjà bien teasés lors de l'IFA début septembre, les quatre nouveaux appareils Yamaha dévoilés aujourd'hui devraient replacer la marque japonaise au centre des débats.

Yamaha présente un casque Bluetooth à réduction de bruit haut de gamme, le YH-E700A, ainsi que trois paires d'écouteurs True Wireless, TW-E3A, TW-E5A et TW-E7A, et compte ainsi rappeler l'ampleur de son savoir-faire musical.

Yamaha YH-E700A : un très grand format pour un très grand son ?

Clairement, le casque YH-E700A ne cherche pas à se faire discret. Loin d'être vilain, son design, caractérisé par des coques très imposantes, est proche de ce que l'on retrouve avec les casques de salon. Le produit existe en noir, mais également dans une déclinaison blanche, une nuance pas si courante pour le haut de gamme.

Côté technique, la marque s'est appuyée sur une puce Qualcomm pour mettre en place tout un réseau de petites technologies. Cette puce, Bluetooth 5.0, prend par exemple en charge le codec AptX Adaptive,
une version nouvelle génération et basse latence du codec AptX, permettant une rétrocompatibilité avec ce dernier ou avec sa variante AptX HD. Yamaha a en revanche fait l'impasse sur le LDAC.

La réduction de bruit passe par une technologie maison, appelée Yamaha Advanced ANC, de topologie hybride (un micro à l'extérieur, un micro à
l'intérieur). Yamaha ne donne pas de chiffres pour étayer la performance de cette technologie de réduction de bruit ; elle insiste toutefois particulièrement sur la séparation de la réduction de bruit et du traitement du signal audio, ce qui permet, selon la marque, de ne pas avoir à trafiquer complètement le son.

Notons que comme tout casque ANC moderne, le YH-E700A intègre également un mode Son Ambiant (retour sonore des bruits atténués par les coussinets).

Côté son, le Yamaha YH-E700A intègre de classiques transducteurs de 40 mm, pour une réponse en fréquence de 8 Hz – 40 kHz. Les 40 kHz sont surtout là pour pouvoir placer le logo « Hi-Res », mais cela reste tout de même un gage de qualité. Surtout, la grande taille des coques et des coussinets devrait assurer une certaine marge sur la qualité sonore.

Soulignons que deux technologies constituent des atouts considérables pour ce casque : Listening Optimizer et Listening Care. La première permet d'analyser en permanence la réponse du haut-parleur à l'intérieur des coussinets, (un calibrage toutes les 20 secondes) et de l'adapter en conséquence à la forme de l'oreille et aux éventuelles fuites (coussinets mal scellé).

La seconde technologie, Listening Care, permet d'ajuster finement certaines bandes de fréquences, pour éviter de monter le son de manière trop importante, dans un environnement bruyant par exemple.

Côté ergonomie, le YH-E700A combine commandes tactile (navigation ou appel à assistant Siri et Google) et boutons physiques. En digne constructeur japonais, Yamaha n'abandonne pas le filaire, et conserve la prise Jack. Le casque peut ainsi fonctionner en mode actif ou passif (éteint).

Enfin, l'autonomie du produit est annoncée à 35 heures en mode ANC, un résultat plus que confortable.

Disponible d'ici décembre pour 400 €, le Yamaha YH-E700A sera livré avec un étui de transport, les câbles Jack et USB-C, ainsi qu'un adaptateur avion.

TW-E7A, TW-E5A et TW-E3A :  pour presque
tous les budgets

Trio d'écouteurs True Wireless, les modèles E7A, E5A et E3A, reposent sur une base commune, tout en boutons et IPX5, mais diffèrent assez largement en termes de fonctions proposées.

Sommet de la gamme, les TW-E7A vont se battre sur les terres des Airpods Pro, Sony WF-1000Xm3 et autre Sennheiser Momentum TW2, à grands coups de technologie de réduction de bruit.

Intra-auriculaires, ces écouteurs assez sobres bénéficient eux-aussi de la fonction Listening Care, d'une réduction active Yamaha Advanced ANC, et du mode Son Ambiant. Le son est assuré par un transducteur de 6,2 mm,
une taille classique mais suffisante pour d'excellents résultats.

La puce Bluetooth 5.0, elle-aussi Qualcomm, permet d'intégrer le codec AptX, mais également de proposer une connexion de type True Wireless
Stéréo Plus, une technologie Qualcomm permettant de séparer le flux droit et le flux gauche, vers les écouteurs respectifs, cela à partir du smartphone. Côté smartphone justement, cette technologie requiert uniquement une puce Snapdragon pas trop ancienne.

Seule petite déception : une autonomie de 5 heures 30 minutes en mode réduction de bruit, ce qui est déjà correct mais pas fabuleux en 2020. Heureusement, la boite de charge, permettant trois cycles supplémentaires, est compatible induction.

Disponible dès ce mois-ci en noir ou en blanc, les Yamaha TW-E7A sont annoncés à 250 €.

Extrêmement simples à décrire, les TW-E5A reprennent absolument toutes les caractéristiques des TW-E7A, y compris le Son Ambiant et le Listening Care, mais ne bénéficie pas de la réduction de bruit active. L'autonomie
est alors annoncée à 6 heures 30 minutes, un résultat correct mais pas vraiment au-dessus du lot là aussi.

Également annoncés pour octobre, mais en quatre coloris (noir, blanc, rose poudré et bleu gris), les TW-E5A seront disponibles pour 180 €.

Enfin, les TW-3A simplifient encore l'offre. Ecouteurs et boitier plus compacts, ils profitent d'un transducteur de 6 mm un peu plus simple, et abandonnent le mode Son Ambiant. Néanmoins, la marque conserve ici le
Listening Care. L'autonomie passe à 6 heures.  

Toujours annoncés pour le mois d'octobre, et proposés dans les mêmes coloris que les TW-E5A, les Yamaha TW-E3A seront disponibles pour 130 €.

Source : Communiqué Yamaha

Modifié le 02/10/2020 à 10h02
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
Essai du Range Rover Autobiography P400e : l’hybridation royale
Dungeon Master : le jeu de rôle en vue subjective et en temps réel... dès 1987
Surfshark VPN : l'un des meilleurs VPN encore moins cher ce week-end
Tim Burton travaille à une nouvelle série autour de la Famille Addams
Test de la Galaxy Tab S7+ de Samsung : quasi-parfaite ?
Coincés à la maison ? 11 jeux sur consoles à tester en soirée couvre-feu
Gaia : une mission européenne pour cartographier la galaxie
Comment le français Qobuz, fleuron du streaming audio HD, a fait face à la crise ?
scroll top