Augment : la réalité augmentée en taille réelle via iOS et Android

18 juin 2012 à 12h14
0
00FA000005246092-photo-augment.jpg
Le salon Futur en Seine a été l'occasion de découvrir Augment, une application disponible sur iOS et Android destinée à proposer un rendu en taille réelle d'objets du quotidien modélisés en 3D, sur le principe de la réalité augmentée. Un service efficace et participatif qui offre un réel intérêt dans de multiples situations.

Créée par trois Français, la start-up Augment concentre sur activité sur l'application du même nom, destinée à offrir une expérience de réalité plus fiable et plus poussée qu'à l'ordinaire, concentrée sur le rendu de copies virtuelles en 3D d'objets dans un contexte réel.

Imaginons par exemple que l'utilisateur souhaite comparer la taille de deux tablettes tactiles ou de son smartphone actuel avec un autre modèle qu'il désire acquérir : il lui suffit d'imprimer le marqueur universel de l'application, disponible sur le site de l'entreprise, de télécharger l'app gratuite, de sélectionner le modèle dans le catalogue participatif, et de comparer le « vrai » objet avec l'objet virtuel. Une démarche également possible avec du mobilier ou des appareils encombrants pour lesquels l'utilisateur souhaite s'assurer avant l'achat qu'ils rentreront bien dans l'espace alloué.

00C8000005246080-photo-augment.jpg
00C8000005246082-photo-augment.jpg
00C8000005246084-photo-augment.jpg

Testée avec un iPad 2 et des situations précises, l'application s'avère très efficace et le marqueur plutôt précis et réactif, même masqué à plus de 80%. Néanmoins, l'application telle quel a aujourd'hui encore des limites : tout d'abord, elle est basée sur un catalogue étoffé par sa communauté. Une réelle force d'un côté, puisque l'app prend en charge de multiples formats - STL, Collada, .OBJ - mais c'est également le risque d'avoir des objets 3D pas toujours fiables niveau taille réelle. Reste que la multitude de formats compatibles, et la possibilité de récupérer des fichiers 3D sur des plateformes comme Google Sketchup offrent un grand choix de modèles à exploiter. Il est également, bien entendu, possible de créer ces propres modèles.

On trouve cependant ici un autre petit souci qui devrait être rectifié prochainement : pour l'instant, l'application Android ne prend en charge que les objets cubiques, tandis que la version iOS gère, elle, tous les types de forme. Les concepteurs de l'application travaillent actuellement à changer la donne côté Android.

« Nous voyons en Augment le Youtube de la réalité augmentée » explique Mickaël Jordan, co-fondateur de l'entreprise avec Jean-François Chianetta et Cyril Champier. Ces derniers ont une vision très large des possibilités d'Augment, qui peut avoir un intérêt pour les architectes, les designers, ou tout simplement les commerçants qui pourraient proposer sur leurs sites des liens directs vers les modèles 3D de produits vendus. Dans l'immédiat, la start-up a conclu des contrats avec plusieurs galeries d'art qui permettent de donner un aperçu d'un tableau dans un environnement précis. « On commence avec ça, nous verrons comment tout cela se développe » commente Mickaël Jordan. Dans tous les cas, il est possible d'essayer l'application sur Android et iOS en la téléchargeant sur les plateformes habituelles.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

IconFinder lève 1,5 million de dollars
Ve-hotech VHS-4 Home 2 : le NAS français passe de l'Atom au Celeron
Ringbow : un anneau pour contrôler sa tablette tactile
Facebook lance une page spéciale pour les Jeux Olympiques
Google dénonce une hausse des censures politiques
Insolite : un tweet pour un thé glacé
La Poste Mobile : de nouveaux forfaits pour les ruraux
Les performances du protocole SPDY resteraient mitigées
HTTP : l'erreur 451 bientôt symbole de censure de site Web ?
Insolite : Comment Apple suscite l'achat d'un MacBook en inclinant son écran à 70°
Haut de page