Enfin un Raspberry Pi 4 au frais : 8°C... une fois recouvert de glaçons !

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
06 septembre 2019 à 20h03
0
Pi4-Glace-YouTube.jpg
© Kio Diekin / YouTube via Tom's Hardware

11°C en charge. C'est la température maximale relevée par Kio Diekin, vidéaste spécialisé dans le rétro-gaming, sur son Raspberry Pi 4. Une prouesse, qui implique de mettre le nouveau Raspberry Pi au frais... et au sens propre du terme, comprenez dans un baquet de glace. Au delà de la simple performance, l'intérêt de l'initiative est pour le moins limité.

8°C en idle, 11°C en charge (une fois overclocké à une fréquence de 2 GHz), ce sont les températures minimales et maximales que Kio Diekin est parvenu à obtenir d'un Raspberry Pi 4, entièrement immergé dans dans un bac de glaçons.

En temps normal, l'appareil, plus puissant et donc plus sujet à la chauffe que ses aïeux, affiche plutôt une température de 55 degrés en charge (sans overclocking) et avec un système de dissipation actif (par exemple, le petit ventilateur Pimoroni). Même avec un ventirad comme celui dont nous parlions en juillet, le dernier né de la fondation Raspberry Pi monte à 40-45 degrés lorsqu'il est fortement sollicité. La solution trouvée par Kio Diekin est donc très efficace... mais pas pratique pour deux sous.


Traiter le Raspberry Pi 4 et ses ports pour une immersion glaciale

Pour immerger son Pi 4 dans la glace et protéger son PCB et ses différents composants du contact de l'eau, le vidéaste s'est tourné vers un spray de Corrosion X, une solution permettant « d'étanchéifier » l'ensemble de l'appareil. Un soin tout particulier a par ailleurs été accordé aux connectiques des ports micro HDMI et USB-C, prenant respectivement en charge l'affichage et l'alimentation du dispositif.

Kio Diekin attire enfin l'attention sur sa série de vidéo expliquant comment rendre des appareils électroniques waterproof. Les détenteurs de Pi 4 qui souhaiteraient tenter l'expérience savent donc où se rendre pour plus de détails. Reste que l'intérêt de la manipulation est, dans les faits, limité puisqu'en dépit de températures élevées en charge, le Pi 4 ne throttle pas si facilement. Ses performances sont donc les mêmes sous la glace... qu'avec un simple ventirad.



Des températures très basses, mais pas de performances en plus

Comme le précise le site spécialisé Tom's Hardware, le Raspberry Pi 4 n'est confronté aux affres du « thermal throttling » (diminution automatique des fréquences du processeur lorsque ce dernier chauffe trop) qu'à partir d'une température CPU de 80 degrés. Le site précise donc qu'avec un système de dissipation « classique », n'impliquant pas de glace donc, le processeur de l'appareil ne dépassera pas le seuil des 75 degrés. De quoi éviter une baisse automatique des fréquences et la perte de performances qu'elle induit.

En clair, mettre un Raspberry Pi dans la glace ne permet pas de maximiser les performances de son processeur pour des taches lourdes. Si c'était votre but, vous pouvez donc ranger les glaçons.

Source : Tom's Hardware
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top