L'Université de Cambridge veut éviter les embouteillages à l'aide de Raspberry Pi

Nathan Le Gohlisse Contributeur
15 juin 2019 à 14h48
0
Véhicule-autonome-miniature-RaspberryPi.jpg

Des chercheurs de l'Université de Cambridge ont mis au point une petite flotte de voitures autonomes miniatures animée par des Raspberry Pi et une bonne couche d'intelligence artificielle. Bardés de capteurs et placés sur un circuit à deux voies, ces véhicules peuvent communiquer entre eux afin de juguler leur allure, et ainsi fluidifier le trafic. Une expérience potentiellement applicable à taille réelle.

Les échanges automatisés entre véhicules autonomes peuvent-ils apporter une réponse convaincante aux problèmes de trafic ? C'est ce que des étudiants chercheurs de l'Université de Cambridge ont voulu déterminer. Dans le cadre de travaux portant sur les véhicules autonomes et comment ces derniers peuvent contribuer à réduire les incidents sur nos routes, ces étudiants se sont livrés à une simulation à l'ancienne.

Des tests réalisés sur des véhicules miniatures propulsés par la magie du Raspberry Pi

Sur un circuit à deux voies créé pour l'occasion, une flotte comprenant une vingtaine de répliques miniatures de véhicules autonomes. Basés sur des Raspberry Pi, ces derniers sont en mesure de communiquer entre eux à l'aide d'une IA afin de s'adapter en temps réel aux ralentissements, mais aussi aux incidents rencontrés sur leur parcours.

Pour jauger de l'efficacité du dispositif, les chercheurs ont procédé à plusieurs expérimentations. En désactivant le système de communication entre véhicules, une simple panne sur la file de gauche suffisait à ralentir sérieusement le trafic et à stopper plusieurs voitures. Un problème réglé une fois le système réactivé.



En communiquant entre eux, les véhicules miniatures étaient capables, dans le second cas de figure, d'anticiper les ralentissements et d'adapter automatiquement leur allure pour permettre à l'ensemble du trafic de passer sur la file de droite, et ainsi d'éviter un bouchon. Même constat dans le cas d'événements plus difficiles à solutionner pour des intelligences artificielles.

Le trafic amélioré de 35 % grâce à l'IA

Pour pousser le concept plus loin, les chercheurs ont pris les commandes d'un véhicule pour jouer les mauvais conducteurs. En adoptant une attitude imprévisible, notamment en accélérant de manière inopinée, les autres véhicules présents sur le circuit étaient en mesure de s'adapter de manière dynamique pour mieux éviter le chauffard. De manière générale, l'étude (présentée à l'occasion de l'ICRA 2019, à Montréal) démontre que les échanges entre véhicules autonomes peuvent améliorer la fluidité du trafic routier à hauteur de 35 %.

Les étudiants chercheurs de l'Université de Cambridge cherchent désormais à tester ces mêmes véhicules sous Raspberry Pi dans des scénarios plus complexes, comme sur des routes avec plus de voies ou des intersections. À l'avenir, une gamme plus variée de véhicules autonomes miniatures doit aussi être testée... toujours à l'aide de Raspberry PI.

Source : RaspberryPi.org
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top