Les nouveaux processeurs Intel mal protégés contre Spectre et Meltdown ?

Par
Le 31 août 2018
 0
intel

Présentés officiellement hier en marge de l'IFA 2018, les processeurs Whiskey et Amber Lake d'Intel se veulent plus résistant aux failles Spectre et Meltdown... dans une certaine mesure.

Le constructeur américain s'est livré à une série de confidences à nos confrères d'Anandtech.

Comme on peut le voir sur le tableau confectionné par le site, les nouveaux processeurs Intel sont protégés contre les variantes 3 et 5 de la faille Meltdown, et contre la variante 2 de Spectre.

Des correctifs logiciels qui entraînent une baisse de performances

La huitième génération de processeurs Intel n'a pas connu de grand chambardement en termes de hardware. Par conséquent, les importantes brèches de sécurité connues sous le nom de Spectre, Meltdown et L1TF n'ont pu être patchées que de façon logicielle.

Ceci explique notamment le fait que certaines variantes des failles soient toujours ouvertes sur les processeurs Whiskey Lake et Amber Lake, à paraître d'ici la fin d'année.

En outre, Intel a confirmé à Anandtech que les correctifs logiciels déployés entraînent une baisse de performances sur les CPU. De l'ordre de 3 à 10%, précise la marque. Or Intel ajoute que ces failles, quand elles sont corrigées par des modifications hardware, n'entraînent pas ou peu de baisses de performances.

Autrement dit, il faudra se montrer patients, et guetter l'arrivée des processeurs de série Cascade Lake pour se débarrasser, enfin, des failles Spectre et Meltdown. Du moins on l'espère.

Modifié le 31/08/2018 à 12h21
scroll top