Le nouveau BIOS corrigé d'AMD augmentera les vitesses d'horloge de 25 à 50 MHz

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
13 septembre 2019 à 15h25
0
AMD Ryzen
© Adison Pangchai / Shutterstock.com

AMD l'avait promis, une mise à jour de BIOS est en chemin. Cette dernière doit corriger un bug qui empêchait certains processeurs Ryzen de troisième génération d'atteindre les fréquences maximales annoncées en boost.

Après avoir pris connaissance du problème, AMD passe à sa résolution. La firme a annoncé, par l'intermédiaire d'un billet de blog, avoir identifié et corrigé le bug qui empêchait une partie de ses nouveaux processeurs d'évoluer à leurs fréquences maximales. La mise à jour nécessitera cependant trois semaines supplémentaires avant de débouler sur nos PC, le temps nécessaire aux fabricants de cartes mères pour effectuer les validations d'usage et mettre en place le déploiement dudit patch.

Des fréquences en hausse de 25 à 50 MHz

À défaut d'un gain de puissance ébouriffant, cette mise à jour de BIOS permettra aux nouveaux processeurs Ryzen de coller aux fréquences dont AMD fait publicité en boost. Concrètement, le patch doit permettre une augmentation des vitesses d'horloge de 25 à 50 MHz en fonction des cas. Pas de quoi changer fondamentalement la donne, mais les puces Ryzen 3XXX tourneront au moins aux fréquences attendues.

« En commençant par notre engagement à vous fournir une mise à jour pour le boost de nos processeurs, notre analyse a indiqué que l'algorithme de boost a bien été affecté par un problème qui peut causer des fréquences cibles plus basses que prévues. Cette problématique a été résolue », a indiqué AMD dans un billet en date du 10 septembre.

Vers une utilisation plus intelligente du boost

Sur le même post, AMD indique avoir travaillé à la création d'un mode idle « plus calme » permettant au système de booster les fréquences de manière plus intelligente.

AMD explique le principe de cette nouveauté en ces termes : « Les changements arrivent principalement sous la forme d'un "filtre d'activité" qui permet à l'algorithme de boost CPU de ne pas tenir compte du bruit de fond intermittent des systèmes d'exploitation et des applications ». Concrètement, le processeur ne recourra au boost que lorsque cela sera vraiment nécessaire.

La firme de Lisa Su ajoute enfin que le lancement d'un SDK « AMD Monitor » est dans les tuyaux. Prévu pour le 30 septembre prochain, il permettra à n'importe quel utilisateur (compétent) de concevoir un outil de monitoring public taillé sur mesure, capable de surveiller les températures, le voltage du processeur, ses vitesses de fonctionnement ou encore sa fréquence effective.

Source : Windows Central
17
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top