Les opérateurs européens pourraient déclarer la guerre à la publicité sur mobile

15 mai 2015 à 12h44
0
Sur le Vieux Continent, les pratiques publicitaires des sociétés américaines ne sont pas vues d'un très bon oeil par tous. Les opérateurs pourraient implémenter un bloqueur publicitaire afin d'exercer une certaine pression.

En Europe, plusieurs opérateurs auraient déjà planifié de bloquer les publicités sur leurs réseaux mobiles et d'après le Financial Times, l'un d'eux aurait déjà installé un logiciel spécifique sur ses serveurs et envisage de l'activer avant la fin de l'année. Développé par la société israélienne Shine, l'outil est en mesure de bloquer les publicités s'insérant au sein des pages Web et des applications mais pas celles intégrées nativement dans le flux de mises à jour comme sur Facebook ou Twitter.

08040026-photo-publicit-mobile.jpg


Avec un tel dispositif, les opérateurs entendent remettre les choses en place et bouleverser le marché. Ces derniers regrettent en effet que les sociétés de médias en ligne profitent de réseaux haut-débit sans pour autant débourser un centime au sein de leurs infrastructures.

Alors que les annonceurs dépenseront 69 milliards de dollars cette année sur le secteur de la publicité mobile, Shine permet de bloquer d'emblée toutes les annonces de Google, AOL ou Yahoo auprès de millions d'abonnés. L'idée est notamment de faire pression sur le géant de la recherche afin de le forcer à re-considérer sa position. En France, l'on se souvient que l'opérateur Free avait activé un bloqueur publicitaire sur le serveur de la Freebox. La société de Xavier Niel avait également bridé le streaming des vidéos provenant de la plateforme YouTube détenue par Google.

Il semblerait que la discorde ait atteint un niveau plus important. Toutefois, en ne ciblant qu'une seule société, l'opérateur ne respecte pas la neutralité du net et transgresse donc les lois en vigueur au sein de l'Union Européenne. Qu'à cela ne tienne, dans une interview accordée au Financial Times en mai 2013, M. Niel affirmait : « Nous allons continuer. Nous allons couper les publicités de temps en temps. Et un jour, nous les couperons pour de bon ».

Selon Roi Carthy, directeur marketing de Shine, si ce dispositif est bien mis en place par les opérateurs « des dizaines de millions d'abonnés à travers le monde activeront le blocage de la publicité avant la fin de d'année (...) Si cela prend de l'ampleur, cela pourrait avoir un impact dévastateur sur l'industrie de la publicité en ligne ».

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top