Google et Facebook responsables des posts des internautes ?

11 octobre 2017 à 18h34
0
Entre la question des fake news et celle du harcèlement, les géants du web sont de plus en plus au centre du débat : comment contrôler ce qui est posté sur Internet ? Et, surtout, comment les contraindre à agir de manière efficace en amont au lieu de palier aux problèmes au fur et à mesure qu'ils apparaissent ? Le Royaume-Uni a peut-être une solution.

La sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne, le Brexit, permet en effet au pays de prévoir de nouvelles réglementations qui ne seront plus soumises à la suprématie de Bruxelles.

Changement de statut en vue pour les géants du web ?

Au Royaume-Uni, comme c'est le cas en France par exemple, il existe une industrie qui est responsable des informations qu'elle diffuse : c'est la presse, au sens large. En cas de diffamation, par exemple, la personne ciblée peut saisir la justice et l'auteur tout comme la publication pourront être retenus responsables et devoir payer dommages et intérêts.

Pour les géants du web comme Google, Facebook ou encore Twitter, ce n'est pas le cas : ces entreprises sont considérées comme des entreprises de communication, ce qui leur permet d'éviter d'être soumises à cette législation. C'est justement ce que pense changer le gouvernement britannique et, notamment, la secrétaire d'État à la Culture, aux Médias et au Sport, Karen Bradley.

01F4000008727074-photo-vf-facebookaquila.jpg


Un changement radical mais efficace

Le changement, qui est actuellement discuté, comme l'a confirmé la Première ministre britannique Theresa May, pourrait permettre au régulateur du secteur des médias, l'Ofcom, l'équivalent britannique du CSA et de l'Arcep, d'intervenir au niveau des contenus publiés sur les réseaux sociaux.

Le changement serait radical : si l'entreprise Facebook peut être tenue responsable de ce que ses utilisateurs postent sur le réseau social, alors elle sera obligée de prendre les devants pour éviter les dérives. Le gouvernement britannique cible en premier lieu les contenus terroristes ou pédopornographiques, mais d'une manière générale, toute publication pourra tomber sous le coup de cette nouvelle législation.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Offrez vous le clavier mécanique Logitech G512 à moins de 100€ sur Amazon
Le tapis de souris étendu Corsair MM3000 profite d'une belle réduction avant le Black Friday
Montez votre PC avec ce processeur AMD Ryzen 5 3500X en promo chez Cdiscount
Les arnaques aux crypto-monnaies, un juteux business qui continue de faire de nombreuses victimes
Profitez de multiples promo pour obtenir cet écran Samsung à un excellent prix pour Noël
Bon plan Noël : le prix de l'excellent Xiaomi Poco F2 Pro chute sur Amazon
Stockage interne : notre sélection des meilleurs promo SSD et HDD sur Amazon et Cdiscount
Attestation de déplacement : application, site et conditions, tout ce qu'il faut savoir
Test Samsung 980 PRO : des performances de premier plan
Bon plan Noël : une souris Logitech pas chère et silencieuse sur Boulanger
Haut de page