Fake News : 350 000 euros pour influencer une élection ?

14 juin 2017 à 09h40
0
La Russie est accusée par les autorités américaines, et en particulier le FBI, d'avoir influencé le vote des Américains via une campagne massive de fake news sur Internet et les réseaux sociaux. Il s'agirait d'une affaire d'Etat qui a mobilisé les ressources du Kremlin, si elle est confirmée. Mais en réalité une telle campagne d'influence est à la portée de n'importe qui ou presque.

La société spécialisée dans la sécurité informatique TrendMicro a mené une enquête auprès de divers sites spécialisés dans les campagnes d'influence et, en particulier, dans les fake news.

Des prix divers en fonction de l'objectif

Les sites analysés par TrendMicro se trouvent essentiellement en Chine, en Russie et au Moyen-Orient. Certains sont en langue locale tandis que d'autres offrent, sans surprise, des services en anglais. Les prix sont variés et calculés selon l'objectif de la campagne qui peut aller de la simple création d'une fausse célébrité sur Internet à la véritable influence pour changer l'issue d'une élection.

Ainsi, selon la recherche menée par TrendMicro et publiée le 13 juin 2017, vous pouvez créer une fausse célébrité et ses quelques 300.000 faux followers sur les réseaux sociaux pour seulement 2.300 euros. Un profil de ce type est en mesure de devenir directement un "influenceur", surtout auprès de la jeune génération.

Mais il est également possible de cibler des personnalités afin de les discréditer : pour 45.000 euros il est proposé d'attaquer directement un journaliste avec des faux articles, des commentaires négatifs (2.600 euros pour 12.000 commentaires le critiquant) et même grâce à des vidéos sur lui (au prix de 2.200 euros l'unité) selon TrendMicro.

01F4000008653562-photo-fakenews.jpg


Influencer une élection désormais à la portée de tous ?

L'étude, de 77 pages, a de quoi inquiéter les autorités puisque la puissance des fake news est à la portée de tout le monde. Il suffira, par exemple, de réunir 178.000 euros pour une campagne visant à influencer l'opinion afin d'inciter les personnes à descendre dans la rue manifester. Elle se composera de vidéos YouTube, de fake news et de ses commentaires ainsi que de groupes de discussion sur les réseaux sociaux. Les entreprises spécialisées dans l'influence fournissent même une aide pour la logistique et l'organisation des manifestations.

Et, surtout, pour seulement 356.000 euros, il est possible d'influencer l'issue d'une élection. Une campagne qui se compose de plusieurs sites alimentés de fausses informations qui se répondent afin de gagner en crédibilité, de vidéos YouTube, de commentaires. Les entreprises garantissent aussi que certaines fake news seront distribuées afin d'être reprises par les grands médias comme étant véridiques.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top