Téléchargement : la justice se penche sur Emule Paradise [MàJ]

01 février 2011 à 08h44
0
Le créateur du site Emule Paradise, Vincent Valade fait face à la Justice. Il est soupçonné d'avoir permis le téléchargement de 7 113 œuvres différentes en 2005 et 2006. La plainte formée le 22 mars dernier avait été médiatisée car elle regroupait Universal, Galatée Films, Pathé Renn mais aussi l'humoriste Jean-Yves Lafesse.

00A0000000076079-photo-emule-libre.jpg
Après avoir été entendu par le tribunal correctionnel, le procès de Vincent Valade, déjà repoussé pour « empêchement personnel », entre dans sa phase judiciaire. Au cœur du procès, c'est le téléchargement en peer-to-peer qui est visé. Si le site ne proposait aucun film en téléchargement direct, il renvoyait vers des liens pour récupérer illégalement des films.

Valade est accusé d'avoir « mis à disposition des films sans l'autorisation de leurs ayants droit », la justice lui reproche également d'avoir fait commerce de cette utilisation illégale. Pour cause, selon les premiers éléments de l'enquête, le créateur d'Emule Paradise aurait recueilli, grâce aux 300 000 visites quotidiennes, pas moins de 416 000 euros de revenus en deux ans.

La régie publicitaire Net Avenir est également dans le collimateur de la justice car ses responsables comparaissent aux côtés de l'accusé. Il faut dire qu'Emule Paradise avait deux comptes domiciliés à Chypre et Belize.

Vincent Valade risque jusqu'à trois ans de prison et 300 000 euros d'amende pour contrefaçon. Pire, le Syndicat de l'édition vidéo lui demande aussi 6 millions d'euros de dédommagement.

Le procès devrait se terminer le 2 février. Date à laquelle un second procès est attendu. Celui de Dimitri « Zac » Mader, responsable du site Wawa-Mania. Outre un nom de domaine en .ws (Samoa occidentale), le site Wawa-Mania a migré ses serveurs informatiques en Russie pour échapper à la fermeture. Par contre, son fondateur devra s'expliquer sur des accusations de « contrefaçon d'œuvres de l'esprit en bande organisée ».

Mise à jour : Bis repetita. Encore une fois, le procès de Vincent Valade est repoussé car le tribunal a reconnu qu'une partie du dossier était frappé de nullité. L'enquête va donc être remaniée et la Justice va procéder à une nouvelle instruction.

C'est la seconde fois que le procès est repoussé. L'an dernier, un conseil de Vincent Valade (23 ans) avait demandé le renvoi de l'affaire pour cause d'empêchement personnel. Cette fois, aucune nouvelle date pour le procès n'a été avancée.

Télécharger eMule pour Windows.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Test Mario Kart Live : Home Circuit, un
Coincés à la maison ? Voilà 10 films à (re)voir absolument en streaming
Qu'est-ce qu'un malware et comment s'en protéger ?
Test Roccat Elo Air 7.1 : un casque complet, qui oublie pourtant l'essentiel
Sonde Galileo : en route pour Jupiter
Boston Dynamics va vendre des bras pour Spot, son chien robot, dès l'an prochain
Test Apple Watch Series 6 : une évolution en douceur pour une montre toujours aussi réussie
La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
scroll top