LibreOffice fête ses 5 ans

29 septembre 2015 à 11h28
0
L'équipe de LibreOffice a été créée il y a cinq ans en proposant un fork de la suite bureautique libre OpenOffice.org.

Pour faire face à la l'omniprésence de la suite bureautique Microsoft Office, plusieurs initiatives ont vu le jour. Il y a notamment eu StarOffice, un ensemble d'applications rachetées par Sun Microsystems en 1999. Initialement, StarOffice ne devait être utilisé qu'en interne mais l'année suivante, Sun publia le code source et forma OpenOffice.org. Seulement au fil des années, la société Oracle, ayant racheté Sun en 2002, est rapidement devenue le principal contributeur du projet devenu Apache OpenOffice. Plusieurs employés ont alors décidé une scission fin septembre 2010 afin d'avoir une autre forme de gouvernance plus ouverte.

Ce nouveau groupe s'est articulé autour de la Document Foundation afin de concevoir un fork d'OpenOffice.org. Baptisé LibreOffice, ce dernier a pour vocation d'être « réellement libre ». Il faut dire qu'avant la séparation, Oracle avait dévoilé les prémices d'une suite bureautique en ligne et propriétaire, une approche contraire au principe du logiciel libre qui aurait donc pu influencer les travaux portés sur OpenOffice.org.

035C000007973845-photo-libreoffice-ban.jpg


The Document Foundation a reçu le soutien de plusieurs acteurs majeurs du logiciel libre et notamment la Free Software Foundation, Canonical ou encore GNOME. Au fil des années, la suite bureautique a évolué et à l'heure actuelle LibreOffice comprend six applications :
  • l'éditeur de texte Writer ;
  • le gestionnaire de feuilles de calcul Calc ;
  • l'outil de présentation Impress ;
  • l'éditeur de graphiques vectoriels Draw ;
  • l'application de formules mathématiques Math ;
  • le gestionnaire de bases de données Base.

Puisqu'elle se base sur le code d'OpenOffice.org, la suite bureautique LibreOffice est d'emblée passée en version 3.3. La dernière mouture en date est la 5.0.2 et assure notamment la compatibilité avec Windows 10. Les développeurs planchent également sur une édition pour Android ainsi que sur une version Web. L'objectif est donc également de moderniser les outils afin de mieux les positionner face à la concurrence.

De plus en plus d'organisations officielles adoptent des solutions de logiciel libre, à l'instar de la ville de Toulouse qui a opté pour LibreOffice l'année dernière. Cette stratégie sera suivie le mois prochain par le Ministère de la Défense en Italie, lequel migrera quelque 150 000 machines.


A lire également :

Télécharger LibreOffice pour Windows.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top