Aurélie Filippetti mettra en place une "mission musique" au sein de son ministère

25 octobre 2012 à 18h40
0
Lors d'une conférence donnée en présence des représentants du milieu culturel, la ministre a tenu à préciser que la création d'un Centre national de la musique n'était pas une priorité. Si le projet n'est pas, selon les mots d'Aurélie Filippetti, enterré, elle propose d'autres directions, notamment la mise en place d'un observatoire de la Musique dont les contours ressemblent au feu CNM.

00FA000005481501-photo-logo-mama.jpg
Le Centre National de la Musique devait avoir pour mission de permettre à l'ensemble des acteurs de la filière de se développer. En matière de numérique, le CNM devait ainsi éviter que le marché ne soit concentré qu'entre les mains de certains acteurs et devait également mettre sur pied une sorte de guichet unique afin de centraliser l'ensemble des aides accordées au secteur.

Malgré la constitution d'une mission de préfiguration du Centre National de la Musique, Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture avait expliqué que ce CNM ne verra pas le jour. Au regard des considérations budgétaires du gouvernement Ayrault, la mise sur pied d'une nouvelle autorité n'était alors pas en odeur de sainteté.

Malgré ce pas de recul, la ministre a tenu à préciser lors du MaMA 2012 organisé à Paris que des mesures en faveur de la Culture seraient tout de même prises prochainement. Une « mission musique » au sein du ministère de la Culture devrait ainsi éclore. Elle sera soutenue par la direction générale de la création artistique (DGCA) organe déjà chargé de définir la politique de l'État relative aux arts du spectacle vivant et la direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC).

En outre, cette mission aura un rôle d'Observatoire de la musique, dont les contours sont pour l'instant flous. Cette instance sera créée afin que « l'Etat puisse conserver son rôle central dans le soutien à la musique », précise la ministre. Les travaux de la mission de préfiguration du CNM seront donc repris d'ici le mois de novembre. Sa tâche sera alors de consulter l'ensemble des acteurs du secteur.

Plus tôt dans la journée, trois des quatre spécialistes de l'industrie musicale qui avaient été mandatés afin de définir les fonctions d'un Centre National de la musique (Alain Chamfort, D. Colling et M. Thonon) avaient publié une tribune dans nos colonnes afin de rappeler qu'ils tenaient à ce que des efforts soient faits en vue de créer un organe de soutien à la musique, éventuellement le CNM. Visiblement leurs souhaits ont été, en partie, entendus.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top