Fin de parcours pour le Centre National de la Musique (MàJ)

Dans une entrevue accordée au Monde, la ministre de la Culture explique clairement que le Centre National de la Musique (CNM) ne verra pas le jour. Aurélie Filipetti précise toutefois que les producteurs indépendants de musique seront soutenus.

00FA000001892124-photo-musique.jpg
Le Centre National de la Musique devait avoir pour mission de permettre à l'ensemble des acteurs de la filière de se développer. En matière de numérique, le CNM devait ainsi éviter que le marché ne soit concentré qu'entre les mains de certains acteurs. En effet, la principale critique des professionnels s'attache au fait qu'une poignée d'acteurs (iTunes/Apple, Deezer/Orange) bénéficient d'une force de frappe qui laisse peu de place à d'autres structures moins solides.

Il devait ainsi servir de guichet unique destiné à centraliser l'ensemble des subventions actuellement accordées au secteur. Enfin, sa tâche était de dégager des pistes de taxation (notamment via les FAI) afin de contribuer à soutenir la création culturelle.

Malgré cette volonté, la ministre de la Culture explique dans une interview donnée au site Le Monde.fr que : « nous n'avons pas réellement besoin d'un nouvel établissement public, qui nécessiterait, en plus des ressources existantes, 50 millions d'euros. Ce n'est pas possible actuellement. Mais nous soutiendrons les producteurs indépendants. J'ai dégagé des crédits et sauvé le crédit d'impôt dont ils bénéficient. Et le travail de réflexion se poursuit avec les professionnels ».

La cure d'austérité budgétaire aura donc eu raison de cet organe souhaité par la majorité précédente. Reste à savoir quels projets concrets le remplacera.

Mise à jour

Le suspens n'aura finalement duré qu'une quinzaine de jours. Après les propos de la ministre de la Culture expliquant qu'elle ne souhaitait pas voir la création d'une nouvelle autorité à l'image du CNC, les principaux responsables de la mission de préfiguration du Conseil national de la Musique ont changé de fonctions. Ainsi, Les Echos rapportent que Didier Selles, le président de ce comité, a démissionné de ses fonctions.

L'information fait suite à la nomination de Jean-Baptiste Gourdin (également au sein de cette mission visant à créer le CNM) à la Mission Lescure. Quant au projet de création d'un Conseil national de la Musique, il est donc « mis en sommeil ».

Version initiale de l'article publié le 10/09/2012 à 17h35
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
LiveWire sera la marque officielle des motos électriques Harley-Davidson
Sans faute ! La Chine réussit à poser le petit rover Zhurong à la surface de Mars
Test JBL Live 660NC : un milieu de gamme simple et robuste, pour titiller les autres grandes marques
Test du POCO F3 : l'étoffe des très grands, à petit prix
Escale à Yokohama : la douce torpeur d'après la fin du monde
Idée cadeau fête de mères : le top des promos high tech à petit prix !
Comment trouver un rendez-vous de vaccination contre la COVID-19 ce week-end ?
Processeurs : notre comparatif 2021 des meilleurs modèles de CPU
Forfait mobile : quelles sont les offres les plus compétitives du moment ?
Haut de page