Lassé par le procès contre Oracle, Google pourrait passer à la caisse

21 juillet 2011 à 17h31
0
00FA000003450474-photo-java-clubic-mikeklo-logo.jpg
Alors qu'il clamait jusqu'à maintenant son innocence et dénonçait l'outrecuidance des prétentions d'Oracle, Google met de l'eau dans son vin au sujet du procès qui les oppose sur la propriété intellectuelle de Java. Google a été jusqu'à proposer un « accord informel », qui fait dire à l'avocat et militant des logiciels libres Florian Muller que le géant serait prêt à passer à la caisse.

Google se lasse-t-il de la polémique lancée avec Oracle autour d'Android, et du pompage présumé du code de Java dans l'utilitaire de compatibilité Java Dalvik ? Le géant commence à donner des signes de relâche, et semble sur le point de proposer une solution négociée au procès qui l'oppose à Oracle. Les deux rivaux ont déposé des documents auprès du tribunal cette semaine, dans lesquels ils demandent une suspension ou une pause dans la procédure. C'est la première solution qui serait favorisée par Google.

En façade, Google continuait ces derniers jours à s'étonner des prétentions d'Oracle - qui réclame tout de même 2,6 milliards de dollars. Il estime que la demande d'Oracle est disproportionnée, et que les brevets en question sont de moins en moins crédibles. Mais ce mercredi, il a admis publiquement qu'il était ouvert à l'idée d'une solution à l'amiable, selon l'avocat et spécialiste des brevets Florian Muller.

Ce dernier pense qu'en estimant que « les parties pourraient trouver un accord informel sur la question », Google ne peut vouloir dire qu'une chose : Google est prêt à mettre fin au conflit avec Oracle et à faire un ou plusieurs paiements dans cette éventualité. Mais selon Florian Muller, l'accord sera difficile à trouver, car à ce stade, « Oracle est trop confiant dans sa capacité à obtenir un dédommagement élevé (probablement des royalties importants sur chaque unité). »

Ceci n'engage évidemment que l'avocat, et si son analyse semble pertinente, elle pourrait être démentie. Mais une chose semble désormais certaine : en avançant l'idée d'un « accord informel », Google montre qu'il aimerait arrêter les frais et trouver une solution négociée. Ce qui, de fait, ne pourrait passer que par un dédommagement d'Oracle, quand on connait les dispositions de ce dernier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Zéro Forfait : nouveau
Google rachète la jeune pousse Fridge pour Google+
Les pirates seraient-ils des passionnés de cinéma ?
Seagate a vendu ce trimestre 52 millions de disques durs de 590 Go en moyenne
Fibre hors zones très denses : Free et Orange passent un accord
Google ferme son répertoire de recherche
Mac OS X Lion sera aussi vendu sur clé USB... pour 59 euros
Insolite : les bouchers français ont-ils peur d'Internet ?
Trimestriels : Ericsson et Nokia en retrait
Safari, iTunes et iWork se mettent à jour pour Mac OS X Lion
Haut de page