Un député estime que l'Hadopi "n'a eu aucun impact sur le téléchargement"

03 novembre 2011 à 11h41
0
Dans une question adressée au ministre de la Culture, le député Jean-Pierre Brard (Gauche démocrate et républicaine) invite le gouvernement à revenir sur la loi Hadopi. Selon l'élu de Seine-Saint-Denis, l'activité de l'autorité « n'a eu aucun impact sur le téléchargement ».

00FA000004717492-photo-jean-pierre-brard.jpg
Le député Jean-Pierre Brard estime que l'activité de l'Hadopi a été jusqu'à présent « inefficace et coûteuse ». Il critique l'action de l'autorité après lecture de son premier rapport d'activité et considère que la lutte contre le téléchargement n'a pas évolué. Précisément, il explique que : « la Hadopi n'a eu aucun impact sur le téléchargement, elle a juste amorcé un mouvement de migration des utilisateurs des logiciels peer-to-peer vers des sites payants de téléchargement direct tel Rapidshare ou Megaupload ».

Pour sa défense, l'Hadopi avait réalisé en mai dernier un sondage sur un panel d'internautes. L'autorité insistait sur le côté psychologique de la riposte graduée en expliquant que ses messages sont dissuasifs pour les internautes. Selon le sondage, presque la moitié des internautes interrogés se dirigent plus facilement vers des services légaux de téléchargement. 41 % des personnes interrogées aurait donc suivi ce raisonnement mais pas forcément suite à un message de l'Hadopi.

Autre critique, le député estime que le budget alloué à l'autorité grève les activités de l'Etat. Pour rappel, lors de son bilan d'activité, l'Hadopi avait expliqué qu'elle disposera pour 2012 de la somme de 11 millions d'euros. Un budget en baisse puisque pour l'année 2010, la haute autorité avait bénéficié d'un budget de 13,7 millions d'euros dont 11,4 millions provenant de subventions de l'Etat.

Jean-Pierre Brard invite le gouvernement à revoir sa copie en matière de lutte contre le téléchargement illégal. Il réintroduit l'idée de payer une somme forfaitaire afin de pouvoir disposer de plusieurs contenus et propose de « lancer une réflexion afin d'élaborer des politiques économiques et culturelles nouvelles » mais également de « valoriser, grâce à ce média, la diffusion libre d'œuvres artistiques et non plus assujetties aux majors [...] de promouvoir une juste rémunération des artistes créateurs et non pas des seuls producteurs ».

En septembre dernier, Eric Walter, secrétaire général de l'Hadopi avait souhaité tordre le coup au « simplisme des idées toutes faites » auxquelles il oppose « un travail acharné de détermination. En ce sens, l'Hadopi aborde son deuxième exercice en toute confiance et donne rendez-vous en juin 2012 »...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top