Les employés d'Apple qui écoutaient les audio de Siri auraient été licenciés

27 août 2019 à 14h59
0
Siri

Après le scandale des écoutes de Microsoft, Google ou encore Facebook (via Messenger), c'est au tour de celui d'Apple de refaire parler de lui.

Pour rappel, des employés de la firme de Cupertino avaient écouté de nombreuses interactions entre les utilisateurs de produits Apple et Siri. Des employés qui auraient depuis été renvoyés.

Apple prend une décision radicale vis-à-vis des employés incriminés

Apple a toujours fait de la protection de la vie privée son argument majeur. Autant dire que le scandale vis-à-vis des écoutes par des employés à travers Siri aura provoqué des remous. La firme de Cupertino avait immédiatement annoncé que cette pratique avait été stoppée suite aux révélations.

Mais c'est une nouvelle étape dans la démarche d'Apple qui aurait été franchie. D'après certaines informations, des employés d'Apple à Cork, en Irlande, ont été licenciés par le géant américain. Ces derniers sont au nombre de 300. D'après l'un d'eux, les enregistrements étaient généralement de simples demandes formulées à Siri.

Il ne fait pas de doute qu'Apple tente de redorer son image, quitte à faire sauter les emplois de centaines de personnes sous contrat privé.

Source : Irish Examiner
12
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
OneWeb opère maintenant 74 satellites en orbite
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coronavirus : le traçage numérique
scroll top