Apple développe un système de tracking publicitaire respectueux de la vie privée

24 mai 2019 à 09h08
0
Safari Apple

La fonctionnalité PPACA, testée dans la dernière version bêta du navigateur Safari, veut offrir plus de régulation dans les informations obtenues par les annonceurs sur les internautes.

Apple s'est placée en première ligne dans la défense de la vie privée de ses clients. Différents dispositifs permettent de limiter le nombre de données récupérées par les services ou les réseaux sociaux.

Un système qui restreint le suivi publicitaire effectué par un e-marchand

La marque va intégrer un tout nouveau système dédié cette fois à son navigateur Safari et qu'elle nomme Privacy Preserving Ad Click Attribution (ou PPACA).

Dans un billet publié sur le site de WebKit, le moteur de rendu intégré à Safari, Apple explique le fonctionnement de ce dispositif qui vise à restreindre le nombre de sites web pouvant récupérer des données personnelles lorsque vous cliquez sur une annonce publicitaire ou que vous passez commande en ligne.

Actuellement, un magasin qui publie une annonce sait précisément quand un internaute a finalisé une commande et depuis quel site il est venu jusqu'à sa boutique. Il peut également savoir grâce à un pixel invisible associé à un cookie si le même acheteur est devenu client de l'un de ses partenaires.

Certains vendeurs peuvent, en couplant les différents trackers mis en place, accéder à un historique de navigation complet et déterminer un profil complet, pour mieux cibler les utilisateurs en fonctions de leurs centres d'intérêt.

Une technologie soumise au W3C pour en faire un standard

Ce sont ces dérives qu'Apple veut stopper net avec PPACA. La technologie va limiter le nombre d'identifiants utilisés lors d'une campagne publicitaire à quelques dizaines seulement. Un annonceur ne pourra pas attribuer des codes uniques à chaque clic publicitaire, ce qui rendra beaucoup plus difficile le suivi des utilisateurs individuels sur le Web.

Aussi, seul le site éditeur de la publicité sera autorisé par Safari à mesurer le nombre de clics, le navigateur interceptant toutes les navigations avant l'envoi. Safari ne transmettra enfin les informations que 24 à 48 heures après la requête pour empêcher un suivi en temps réel de la navigation de l'utilisateur.

Apple est tellement confiante au sujet de PPACA qu'elle l'a soumise au W3C afin d'en faire un standard adopté par les navigateurs concurrents. Pas sûr toutefois qu'un Google, dépendant de la publicité en ligne, soit en phase avec ce dispositif.

Source : TechCrunch
5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
scroll top