Vie privée : non, aux USA, l’historique web n’est pas à vendre

03 avril 2017 à 09h34
0
C'est le gros scandale de Trump de cette fin de mois de mars 2017 et pour cause : le Président a tout simplement annulé la décision de l'administration Obama qui interdisait aux opérateurs de revendre les données de l'historique Internet de leurs abonnés. La loi est passée, au Congrès, le 28 mars 2017 et devrait obtenir l'aval de Donald Trump. Mais attention : il n'est pas question de vendre l'historique en tant que tel.

Plusieurs campagnes de crowdfunding sont nées depuis le vote du congrès avec un seul but : racheter l'historique web des élus ayant voté en faveur de cette nouvelle législation.

Un historique racheté pour y trouver des sites compromettants ?

L'espoir, caché et secret, de ces campagnes de crowdfunding, qui ont collecté des centaines de milliers de dollars en quelques jours, est simple : en rachetant l'historique web des élus, ils espèrent y trouver des données compromettantes : sites pornos, jeux en ligne, forums divers et variés... Autant d'informations personnelles qui pourraient servir pour faire pression sur ces personnes et, bien évidemment, leur faire comprendre en quoi la vie privée sur Internet doit être protégée.

Si la nouvelle loi pose un gros problème, ces campagnes ne semblent pas l'avoir réellement cerné. Les opérateurs sont en effet autorisés à revendre sans le consentement des abonnés des données concernant leurs sessions Internet, mais ces données ne peuvent pas identifier la personne. Comme le rappelle The Verge, cette interdiction est inscrite dans le "Telecommunications Act" qui interdit de vendre les données Internet "individuelles".

01F4000007766755-photo-donn-es-s-curis-es.jpg


Les élus des Etats américains vent debout contre la nouvelle loi

La possibilité pour les opérateurs de revendre des informations est une aubaine pour les annonceurs, qui pourront plus facilement cibler leurs publicités en fonction des habitudes de chacun, mais en aucun cas il sera possible pour un privé ou une entreprise de savoir quels sites telle personne a visités.

Mais les complications ne sont pas terminées : le Minnesota et le New Jersey ont décidé de contrer par eux-mêmes la nouvelle loi. Les deux Etats veulent interdire la collecte d'informations de la part des opérateurs s'ils n'ont pas le consentement de leur abonné. Une manière locale de revenir à la législation Obama.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top