Windows 10 : Microsoft collecte encore trop de données personnelles

22 février 2017 à 15h02
0
La sortie du dernier OS du groupe de Redmond, Windows 10, n'a pas manqué de causer quelques soucis : les nouveaux paramètres de sécurité et de collecte des données personnelles mis en place par Microsoft, ont été vivement critiqués autant par les spécialistes que par les autorités. A plusieurs reprises les « CNIL européennes », regroupées sous la bannière G29, se sont emparées du sujet et ont mis en garde Microsoft.

Le géant fondé par Bill Gates a voulu jouer la carte de la coopération et a effectué des changements, en janvier 2017, concernant cette collecte de données jugée trop intrusive. Des modifications qui n'ont pas été suffisantes.

Inquiétudes et manquements à la loi pour Windows 10

L'affaire remonte déjà à plus d'un an : alors que Windows 10 sortait officiellement le 29 juillet 2015, les autorités garantes des données personnelles se sont rapidement saisies du sujet et ont épluché l'OS de la firme de Redmond. Dès janvier 2016, Microsoft avait reçu des avis négatifs concernant Windows 10. Les membres du groupement G29, qui regroupe les autorités garantes des données personnelles comme la CNIL en France, l'estimaient trop intrusif.

0258000008377682-photo-mise-jour-windows-10-kb3139929.jpg

Plusieurs paramètres activés par défaut collectaient en effet, des données personnelles, des historiques de navigation ou identifiaient l'utilisateur pour améliorer les publicités. L'activation par défaut de cette collecte était, entre autres, le point le plus problématique pour les membres du G29. D'autres autorités sont arrivées aux mêmes conclusions et Microsoft n'a pas pu ignorer ce qui lui était reproché.

Des améliorations mais encore des zones d'ombre

En janvier 2017, soit un an après les premières mises en garde concernant le respect de la vie privée de ses utilisateurs, Microsoft a lancé une mise à jour majeure de son dernier OS. Plusieurs paramètres ont été changés afin de répondre aux demandes des différentes autorités européennes. Microsoft a notamment mis en place un espace en ligne pour les utilisateurs de son OS : ils peuvent consulter les données collectées et les supprimer s'ils le désirent.


Si l'initiative a été bien accueillie par les autorités garantes de la vie privée, elle ne suffit pas. Selon elles, Microsoft collecte encore beaucoup trop de données à l'insu de ses utilisateurs. C'est pourquoi, elles demandent à ce que de nouveaux changements soient réalisés.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
scroll top