Une proposition de loi pourrait obliger à décliner son identité pour s'inscrire en ligne

26 mars 2019 à 07h39
39
médias sociaux réseaux pixabay.jpg
Pixabay

Plusieurs députés de l'opposition ont déposé, il y a quelques jours, une proposition de loi rendant obligatoire le renseignement de son identité réelle en cas d'inscription sur les réseaux sociaux.

Le 20 mars 2019, une trentaine de députés parmi lesquels Valérie Bazin-Malgras, Emmanuelle Anthoine ou Jean-Claude Bouchet, élus Les Républicains, ont déposé une proposition de loi obligeant les utilisateurs des médias sociaux à fournir leur identité réelle pour pouvoir s'y inscrire, comme le rapporte le site Next Inpact.

Un moyen de responsabiliser les utilisateurs et de leur faire quitter l'anonymat

L'utilisation des réseaux sociaux, vue comme « un outil formidable d'expression, de partage et de communication » par les législateurs, entraîne des excès qui « perturbent l'expression démocratique par la diffusion d'infox via de faux comptes » et « déversent leur lot de haine et de langage ordurier d'autant plus inappréciable que les insultes y sont quotidiennes et banalisées ».

Les députés signataires de cette proposition de loi veulent responsabiliser les utilisateurs et les faire sortir d'un anonymat qui leur permet de « calomnier et injurier ». Ceux-ci prétendent que les harceleurs et militants politiques radicaux profitent de cette connexion à visage masqué pour propager de fausses informations et des arguments politiques erronés. Ainsi, les élus veulent rendre obligatoire pour les hébergeurs la vérification de l'identité de leurs utilisateurs. Le texte de loi, déposé sous le numéro 1776, tient ainsi en un article unique.

Les « hébergeurs » concernés : une loi au périmètre infini ou presque

La proposition de loi indique que c'est le Conseil d'État qui, par décret, sera chargé de fixer les modalités d'application de l'article de loi, si celui-ci venait à être adoubé par les législateurs. Plus que les réseaux sociaux, la loi vise donc les hébergeurs au sens large, ce qui peut englober aussi bien les hébergeurs de fichiers que les forums ou encore les zones de commentaires à disposition des utilisateurs sous les articles publiés en ligne. Tous seraient contraints de demander à leurs utilisateurs ou abonnés de confirmer leur identité. Les informations comme la durée de stockage des données ou les éléments conservés ne sont pour le moment pas détaillés.

Cette proposition de loi fait écho à celle déposée à l'Assemblée nationale par la majorité, qui milite pour l'obligation du renseignement de sa réelle identité ainsi que la signature d'une déclaration de responsabilité des propos tenus sur les plateformes.

39
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

PureVPN lance une offre spécial Black Friday à moins 88% 🔥
Une baisse de prix (déjà) pour l'extension de stockage Seagate pour Xbox Series X|S
Microsoft cite pour la première fois son
Black Friday Week : les vrais bons plans high-tech disponibles ce jeudi
DSLR : malgré la chute des ventes, Nikon préparerait deux boîtiers pour 2021
Envie de changer de TV ? Notre comparatif des meilleurs téléviseurs par gamme de prix
Place des Libraires, la marketplace qui pousse le lecteur à la rencontre de son libraire (Interview)
Pour Noël offrez une jolie montre connectée Fossil à prix choc sur Amazon
Patrick Drahi lance son OPA sur Altice Europe, l'objectif ? Se retirer de la Bourse
Idées cadeaux à moins de 100 € : notre sélection des meilleures promos
Haut de page