Tesla a déposé une demande pour devenir fournisseur d'énergie au Royaume-Uni

04 mai 2020 à 14h45
1
Tesla factory
© Kevin McGovern / Shutterstock.com

Le constructeur de véhicules électriques, jamais à court d'idées, souhaiterait se faire une place dans le secteur de l'énergie en devenant fournisseur d'électricité outre-Manche.

Il y a quelques jours, le patron de Tesla, Elon Musk, annonçait des résultats trimestriels encourageants pour sa société, avec un bénéfice de 16 millions de dollars au premier trimestre 2020 et une progression du chiffre d'affaires de 32 % sur un an. Le fondateur de la société s'était aussi illustré en jugeant les mesures de confinement comme relevant du fascisme, et a réussi à faire plonger de 10 % le cours de Bourse de la société de la firme de Palo Alto, vendredi, par un simple tweet dénonçant une action trop chère. Au milieu de tout cela, le Telegraph nous indique que Tesla veut se diversifier en devenant fournisseur d'énergie au Royaume-Uni.


Tesla veut s'inspirer de ses activités australiennes

Tesla a officiellement déposé une demande de licence pour pouvoir fournir de l'électricité outre-Manche. Cette requête traduit la volonté, pour le constructeur américain de voitures électriques, d'intégrer sur le marché sa plateforme Autobidder, qui est le service de négoce automatisé de l'énergie actuellement exploité par la firme à Hornsdale, dans l'État d'Australie-Méridionale, où Tesla fabrique déjà une méga-batterie.

La plateforme Autobidder permet au fournisseur d'électricité indépendant de lui offrir un moyen de gérer, en temps réel, le négoce d'électricité ce qui lui permet de maximiser ses revenus. Elle repose sur l'intelligence artificielle et des algorithmes qui évoluent grâce au machine learning, permettent une meilleure programmation de la production et optimisent les coûts et charges.


Se faire une place au sein des « Big Six » de l'électricité britannique

Grâce à Autobidder, Tesla aurait réduit les coûts de l'Australie en électricité de près de 70 millions d'euros en 2019, alors que la plus grande batterie du monde (100 MW/129MWh) n'aurait initialement coûté que 90 millions de dollars australiens (53 millions d'euros).

L'Américain Tesla espère se faire une place au sein des « Big Six » qui détiennent la majorité des marchés oligopolistiques de l'électricité et du gaz au Royaume-Uni, à savoir British Gas (le leader britannique), EDF Energy (oui, une filiale du fournisseur français qui compte plus de 6 millions de clients), E.ON UK, npower, Scottish Power et SSE. Un club des « Big Six » qui pourrait ainsi se transformer en club des « Big Seven », sous l'impulsion de Tesla.

Source : Telegraph
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

AMD booste la production de ses SoC pour la sortie de la PS5 et de la Xbox Series X
DisplayPort 2.0 : jusqu'à 80Gb/s et la 16K HDR via USB-C
Le OnePlus 8 Interstellar Glow est disponible, au prix de 799€
Chez Peugeot, une version moins onéreuse de la e-208 pourrait être à l'étude
Avril 2020 : les immatriculations de voitures électriques prennent un coup sur la nuque
Le Seigneur des Anneaux : le jeu vidéo next-gen s'offre ses premiers visuels
Qualcomm anticipe une baisse des ventes de smartphones de 30% au prochain trimestre
Covid-19 : Uber développe une technologie pour s'assurer du port du masque
Microsoft Office Professionnel plus 1 PC à moins de 10€
Haut de page