Quels sont les meilleures platines vinyles ? Comparatif 2022

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
05 novembre 2021 à 17h52
37

L’analogique n’est pas mort, le disque vinyle encore moins ! Les grandes galettes noires suscitent un nouvel intérêt depuis quelques années. Si bien qu’en 2020, le vinyle a dépassé le CD dans certains pays. La dernière fois que cela s’est passé, c’était dans les années 80. On avait cru le vinyle bel et bien disparu. C’était sans compter sur une nouvelle génération d’amoureux de l’audio pour qui l’objet a autant d’importance que la musique qu’il contient. Le marché des platines vinyle a suivi et il se renouvelle sans cesse. Dans le très haut de gamme, qu’il n’a jamais réellement quitté, jusqu’au très accessible avec des platines aux performances plus qu’honorables. Voici notre sélection des meilleures platines du moment.

Choix de la rédac'

Audio-Technica AT-LP120XUSB

Choix de la rédac'

  • Entraînement direct (sans courroie)
  • Pré-ampli RIAA
  • Toutes les fonctions DJ
Pour débuter

Pro-Ject Elemental

Pour débuter

  • Style original
  • Prête à l’emploi
  • Fabrication européenne au meilleur prix
La plus pratique

Denon DP-29F

La plus pratique

  • Tout automatique
  • Couvercle intégré
  • Pré-ampli RIAA

1. Pro-Ject Elemental

Pro-Ject Elemental Pour débuter
  • Style original
  • Prête à l’emploi
  • Fabrication européenne au meilleur prix

La Pro-Ject Elemental est la platine vinyle originale et idéale pour débuter. Ce choix est bien plus intéressant que de chercher à récupérer et à tenter de faire fonctionner un vieux modèle trouvé sur une brocante. Surtout quand la platine est livrée prête à l’emploi sans réglage trop complexe à effectuer.

La Pro-Ject Elemental est la platine vinyle originale et idéale pour débuter. Ce choix est bien plus intéressant que de chercher à récupérer et à tenter de faire fonctionner un vieux modèle trouvé sur une brocante. Surtout quand la platine est livrée prête à l’emploi sans réglage trop complexe à effectuer.

Une platine vinyle au design minimaliste

Pro-Ject est actuellement l’un des acteurs majeurs de la platine vinyle. Cette société autrichienne, créée après l’avènement du CD, propose une douzaine de séries distinctes renfermant de nombreuses références. Le choix est important et nous avons retenu l’entrée de gamme bénéficiant du savoir-faire des modèles supérieurs.

Le style de la Pro-Ject Elemental est minimaliste. Il n’y a ici pas de plateau mais un support central sur lequel reposent cote à côte le bras, le plateau et le moteur. Néanmoins, ce support est bien en bois, en MDF précisément, pour une rigidité équivalente à celle d’une platine classique. Sa très faible hauteur permet de la ranger facilement dans une étagère.

Les fonctions sont réduites à l’essentiel : la lecture des 33 et des 45 tours. Le passage de l’un à l’autre est manuel en déplaçant la courroie vers le bas ou vers le haut sur le galet d’entraînement. La cellule livrée est une Ortofon OM-5E, un modèle classique à aimant mobile. La sortie est disponible sur un cordon RCA captif avec mise à la masse. Facile à vivre, l’Elemental vous permet de vous (re)lancer dans l’écoute des vinyles. 

Pro-Ject Elemental au meilleur prix
Amazon marketplace 229€ Voir l'offre
Boulanger 229€ Voir l'offre

2. Denon DP-29F

Denon DP-29F L'efficace
  • Tout automatique
  • Couvercle intégré
  • Pré-ampli RIAA

La platine Denon DP-29F est une proposition d’entrée de gamme différente qui facilite le retour aux disques analogiques. Elle ne mise pas sur l’esthétique mais sur l’efficacité. Si vous voulez juste poser le disque, appuyer sur une touche et profiter de la musique, alors la DP-29F est faite pour vous.

La platine Denon DP-29F est une proposition d’entrée de gamme différente qui facilite le retour aux disques analogiques. Elle ne mise pas sur l’esthétique mais sur l’efficacité. Si vous voulez juste poser le disque, appuyer sur une touche et profiter de la musique, alors la DP-29F est faite pour vous.

Une platine vinyle automatique pas chère

Denon a toujours été très actif dans le domaine des platines vinyles en complément de ses gammes d’amplificateurs et d’autres appareils HiFi. Certains modèles haut de gamme sont devenus des références inestimables. Avec la basique DP-29F, Denon s’adresse au contraire aux petits budgets. Esthétiquement, avec son châssis plastique gris ou noir, elle est à l’opposé des platines vintage.

Le couvercle est fourni, un excellent point pour protéger la platine lorsqu’elle n’est pas utilisée. Car ce n’est pas souvent le cas dans les premiers prix. Cette platine rend l’expérience du vinyle agréable grâce à son fonctionnement entièrement automatique. Vous choisissez la vitesse, 33 ou 45 tours, vous appuyez sur « Start » et c’est parti. Le bras se lève et reviendra tout seul à sa place à la fin de la lecture.

La sélection de la vitesse s’effectuant via un simple levier, il n’y a pas besoin de déplacer la courroie manuellement comme sur les modèles non automatiques. Autre avantage, la DP-29F est dotée d’un pré-ampli RIAA. C’est-à-dire qu’elle peut se brancher sur n’importe quelle entre audio ligne/auxiliaire, et non pas obligatoirement une entrée phono. C’est en quelque sorte la platine vinyle pour tous.

3. Audio-Technica AT-LP120XUSB

Audio-Technica AT-LP120XUSB Rapport qualité / prix
  • Entraînement direct (sans courroie)
  • Pré-ampli RIAA
  • Toutes les fonctions DJ

L’esthétique DJ sera peut-être le premier critère de choix pour cette platine proposée à un tarif tout à fait réaliste. Les fonctionnalités sont nombreuses, il sera difficile de trouver mieux. La AT-LP120XUSB demande toutefois une certaine maîtrise des réglages.

L’esthétique DJ sera peut-être le premier critère de choix pour cette platine proposée à un tarif tout à fait réaliste. Les fonctionnalités sont nombreuses, il sera difficile de trouver mieux. La AT-LP120XUSB demande toutefois une certaine maîtrise des réglages.

Une platine vinyle DJ complète

Audio-Technica fabrique des platines et des cellules, pour elle-même et pour d’autres marques de platines. La AT-LP120XUSB représente le milieu de gamme avec un design bien connu, celui des platines de DJ. Cela est aisément reconnaissable au réglage de vitesse via le fader positionné sur la droite, ainsi que la lumière stroboscopique pour visualiser la vitesse de lecture.

Ce n’est pas tout car on trouve aussi une mécanique basée sur un moteur à entraînement direct qui supprime la courroie. Le bras de lecture équilibré en S est associé à un amortissement hydraulique. Le plateau dans son ensemble est amorti. Pour rejeter les parasites, le bloc d’alimentation est en dehors de la platine. 

Universelle, elle lit 33, 45 et 78 tours. Elle se connecte sur une entrée phono ou une entrée ligne grâce à son pré-ampli RIAA débrayable via une sortie RCA laissant la possibilité d’utiliser le cordon de son choix. La sortie USB offre la possibilité de faire des copies de ses disques préférés. La cellule fournie est une AT-VM95E pouvant être remplacée par d’autres modèles de la gamme VM95. Une platine vraiment complète pour s’adapter à tous les cas de figure.

4. Sony PS-HX500

Sony PS-HX500 L'atypique
  • Numérisation Hi-Res
  • Réglages faciles
  • Capot fourni

Les platines vinyles avec sortie USB sont assez courantes. Mais avec encodage direct en Hi-Res, c’est déjà beaucoup plus rare. Sony a intégré cette fonctionnalité dans une platine sobre à la rigidité affirmée. Une platine à associer simultanément à un ensemble HiFi et à un ordinateur.

Les platines vinyles avec sortie USB sont assez courantes. Mais avec encodage direct en Hi-Res, c’est déjà beaucoup plus rare. Sony a intégré cette fonctionnalité dans une platine sobre à la rigidité affirmée. Une platine à associer simultanément à un ensemble HiFi et à un ordinateur.

Une platine avec fonction d'encodage audio haute résolution

Sony est bien plus actif dans l’audio numérique, plus particulièrement les baladeurs et le home cinema, que dans l’audio analogique. Avec la PS-HX500, Sony crée justement le trait d’union entre les deux univers qui cohabitent encore aujourd’hui. Cette platine de lecture simple présente surtout des possibilités de numérisation avancées.

L’esthétique est ultra classique, la construction est sérieuse. La base de 3 cm est en bois (MDF), le plateau est en fonte d’aluminium. Le tout repose sur des pieds terminés par des caoutchoucs mais il n’y a pas de système de suspension. La rigidité est là pour compenser. La cellule d’entrée de gamme fournie pourra être remplacée par un modèle plus en accord avec le logo Hi-Res affiché.

La sortie audio est disponible sur prises RCA avec pré-ampli RIAA débrayable et sur un port USB-B. La conversion numérique est effectuée dans la PS-HX500 vers, au choix : du WAV 24/193 ou du DSD128. Un logiciel sur PC et Mac permet de numériser ses vinyles dont certaines versions ne sont parfois jamais ressorties en CD ou sur les services musicaux. Lecture de qualité et numérisation, vous avez ici les deux pour le prix d’un.

5. Technics SL-1500C

Technics SL-1500C Le top du top
  • Qualité de fabrication
  • Robuste et suspendue
  • Qualités sonores

La SL-1500C est la digne descendante de la longue lignée de platines vinyles Technics pour DJ. Dédiée cette fois aux installations haute-fidélité, la SL-1500C est une véritable platine haut de gamme aux réglages fins, insensibles à la friction comme aux vibrations. Pour aller encore plus loin, elle est évolutive via le remplacement de sa cellule.

La SL-1500C est la digne descendante de la longue lignée de platines vinyles Technics pour DJ. Dédiée cette fois aux installations haute-fidélité, la SL-1500C est une véritable platine haut de gamme aux réglages fins, insensibles à la friction comme aux vibrations. Pour aller encore plus loin, elle est évolutive via le remplacement de sa cellule.

Une platine vinyle haut de gamme

Technics représente pour beaucoup le spécialiste de la platine vinyle. Essentiellement à cause de la fameuse SL-1200 dans ses différentes versions que l’on trouve dans toutes les boites de nuit du monde, et aux mains de tous les spécialistes du scratch. Technics en a créé une version audiophile, la SL-1500C perdant les fonctions DJ pour se concentrer sur la lecture des vinyles dans les meilleures conditions.

Cette platine de près de 10 kg est intégralement suspendue. Les pieds réglables permettent d’obtenir un niveau parfait avant de passer à la phase de réglage du bras à réaliser en prenant bien son temps. La cellule Ortofon 2M Red est de bonne facture. Mais la SL-1500C gagnera à monter en gamme dans ce domaine.

Cette platine est semi-automatique. Il faut poser manuellement le bras, mais le choix de la vitesse et le lancement du moteur sont électroniques via des touches. Le puissant moteur à entraînement direct offre une vitesse constante via un contrôle de haute précision. Il y a deux sorties distinctes : une avec pré-amplificateur RIAA, une autre sans afin d’insérer la SL-1500C dans n’importe quel système. De haute qualité de préférence, où la Technics fera honneur au vinyle. 

Comment choisir sa platine vinyle ?

Vous êtes convaincu et maintenant prêt à vous lancer pour la première fois dans l’aventure du vinyle. Ou alors, vous avez besoin d’une nouvelle platine pour continuer à profiter de votre collection de disques. Pour vous aider dans le choix de la platine qu’il vous faut, voici des critères primordiaux à prendre en compte.

Le vinyle, une expérience tactile dont il faut accepter les contraintes

A l’heure de la musique dématérialisée et des services en ligne tels que Spotify ou Deezer, le vinyle semble anachronique. Et pourtant, il continue à séduire. L’expérience est évidemment totalement différente. D’un côté, vous pouvez écouter absolument tout ce que vous voulez en trois clics. Et même à la voix et sans toucher à quoi que ce soit si vous possédez une enceinte intelligente. De l’autre, c’est une véritable cérémonie, avec le choix du disque, le sortir de la pochette et le poser sur la platine, pour finalement lancer la lecture, souvent de façon manuelle. 

C’est justement toute cette relation physique avec le disque qui explique ses excellentes ventes. Avec le vinyle, la musique n’est plus virtuelle, elle ne se consomme pas en faisant autre chose ou en zappant toutes les trente secondes. On est pleinement concentré sur son choix et sur l’écoute. On profite d’une belle pochette grand format tout en lisant les paroles ou tout un tas d’autres informations comme le nom de chaque musicien, l’historique de l’album, etc. Bref, on prend le temps. Et quoi de mieux que de prendre le temps pour savourer la musique que l’on aime ou que l’on découvre pour la première fois ? 

Si vous êtes nouveau dans le monde des disques analogiques, posez-vous la question primordiale de savoir si vous êtes prêt à ces concessions. Passer de la musique par Internet au vinyle est un vrai changement, un autre état d’esprit. Le vinyle peut être fortement idéalisé pour différentes raisons, et décevoir au moment de la lecture si seul l’effet tendance vous a mené jusqu’à l’achat. Il serait dommage de remiser la platine toute neuve au bout de quelques écoutes. Il faut être pleinement prêt pour le vinyle car celui-ci demande avant tout du temps. Êtes-vous prêt à consacrer le temps nécessaire que le vinyle impose ?

La véritable qualité audio du vinyle

Soyons clair, les ventes de vinyle ne sont pas liées à la qualité du support. La bande passante est limitée, le disque s’use un peu plus à chaque lecture, et le bruit de fond n’est pas négligeable. Prenons l’exemple de la dynamique, c’est-à-dire la différence entre les sons les plus faibles et les sons les plus forts. Celle du CD est supérieure à 90 dB, celle du vinyle est de 30 dB. Sachant que le décibel n’est pas linéaire, la différence est donc plus qu’énorme. Il en va de même avec la couverture des fréquences : les vinyles descendent rarement dans le grave en-dessous de 50 Hz, tandis que le CD descend à 20 Hz. C’est la même chose pour l’extrême aigu écourté avec le vinyle. 

On peut préférer le son du vinyle parce qu’on le trouve subjectivement plus chaud ou plus dynamique. C’est le support et ses défauts qui caractérisent ainsi la lecture des vinyles. Mais ce n’est pas pour autant que la restitution est supérieure qualitativement parlant. Le vinyle n’est pas et ne sera jamais supérieur au CD, et encore moins à la musique Hi-Res des services tels que Tidal, Qobuz ou Amazon Music HD. C’est purement technique, c’est comme ça. Certains chercheront à vous convaincre du contraire, d’autres à s’auto-convaincre, mais les chiffres ne mentent pas.

Au final, le son est différent, ce qui est la réalité et cela participe à l’attrait pour le vinyle. On aime tout simplement le son du vinyle pour ce qu’il est. Profitons donc de ce plaisir et du lien tactile avec la musique en ressortant nos anciens disques et en supportant les artistes actuels qui proposent à nouveau leurs créations sur ce support. 

Comment lire ses disques vinyles dans les meilleures conditions ?

Notre sélection des meilleures platines vous présente des produits avec des caractéristiques différentes. Il y a bien sûr la qualité sonore. Comme souvent dans l’audio, un appareil à 150 € est moins bon qu’un autre à 1000 €. Cela s’explique par la qualité de construction et des composants. 

La cellule

Sur tous les modèles de notre sélection, la cellule de lecture est fournie. Elle est plus ou moins qualitative selon le tarif de la platine. Ces cellules sont conçues par un nombre limité de fabricants dans le monde. On retrouve donc souvent les mêmes marques et mêmes modèles dans les gammes accessibles. Lorsque cela est possible, on peut faire évoluer la qualité de sa platine en changeant la cellule par un modèle supérieur. Il faut bien respecter les caractéristiques, on ne peut pas monter n’importe quelle cellule sur n’importe quelle platine. Sans compter le fait qu’il y a des cellules à aimant mobile (MM) et d’autres à bobine mobile (MC) posant d’autres problèmes de compatibilité.

Le bras

Quant au bras, il est solidaire des platines de cette sélection. Sur les modèles très haut de gamme, le bras est indépendant et peut être changé, là aussi pour faire évoluer la qualité de son système. Pour revenir aux platines plus accessibles, même si le bras est plus simple, il nécessite quelques réglages. Tout d’abord pour une lecture optimale, mais aussi pour éviter d’abimer les disques. Selon les réglages, le bras va imprimer un effort plus moins important de la cellule sur le sillon. Il faut trouver le bon équilibre. Pas d’inquiétude, la notice de la platine explique toujours en détail comment régler correctement le bras. C’est une étape obligatoire qu’il faut refaire régulièrement et reproduire si jamais la platine venait à être déplacée.

Le pré-ampli phono

Le niveau de sortie d’une platine vinyle est par défaut très faible. Il faut donc qu’il soit remonté, mais pas n’importe comment. Cela se fait en suivant une courbe spécifique dites RIAA. Il en existe d’autres mais c’est la plus courante. On parle donc de pré-ampli RIAA. Cet élément technique est intégré dans la plupart des amplificateurs HiFi : c’est l’entrée appelée « phono ». Derrière cette entrée se trouve la correction RIAA. Certains amplis n’ont pas d’entrée phono. Pas de panique car il existe des platines avec pré-ampli RIAA comme vous avez pu le voir dans notre sélection. La sortie audio de la platine est alors au niveau ligne, pour pouvoir être raccordée sur n’importe quelle entrée audio d’un ampli, voire même d’une enceinte connectée !

L’entretien

Enfin, il faut prendre soin autant de sa platine que de ses disques. Si la platine n’a pas de couvercle, nous vous conseillons de l’acquérir en option ou de trouver une façon de couvrir la platine lorsqu’elle n’est pas utilisée. Il en va de même pour les disques qui attrapent facilement la poussière, poussière qui vient se coller à la pointe de lecture. Une simple brosse à passer sur le disque suffit. Il est important de le faire avant chaque lecture, et plus encore lorsque vous achetez régulièrement des disques d’occasion. 

Alban Amouroux

Spécialiste Audio Vidéo

Spécialiste Audio Vidéo

Journaliste-testeur audio / vidéo / multiroom / home cinema / AV pro / studio chez Clubic, Qobuz, Sonovisionmag et Multiroom

Lire d'autres articles

Journaliste-testeur audio / vidéo / multiroom / home cinema / AV pro / studio chez Clubic, Qobuz, Sonovisionmag et Multiroom

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
37
20
cpicchio
La sélection est bonne mais l’on reste dans de l’entrée de gamme ou au mieux, dans le début du milieu de gamme. Pour être plus complet, il manque pas mal de marques comme Clearaudio qui font des platines remarquables
apicard
Pour moi c’est une: Rega P2 + Grado Red.
c_planet
J’avais profité d’un destockage pour prendre une rpm 1.3 genie à moitié prix. Et en caprice vintage, de l’occase en ligne, une Dual 1229 et une carcasse pour du spare.<br /> L’inconvénient c’est que part défaut la bibliothèque perso est svt limitée, l’avantage c’est que les potes sont pas rétissants à stocker leurs disques dormants chez moi.
shibany69
“Le top du top”? Votre truc de DJ là?! Hahahahahaha!
Jehlem
A l’époque, le top du top c’était la Linn LP12
Ubwi
Pourquoi ne pas laisser la Hi-fi aux spécialistes du genre ? <br /> Clearaudio, les gammes plus hautes de Rega et Pro-ject, Thorens, même Elipson et Audio-Technica qui n’en font pas de mauvaises et bien d’autres ne sont pas présentées ici.<br /> 6 modèles pour dire «&nbsp;comparatif des meilleures platines vinyles&nbsp;» pas sûr d’avoir besoin de ça sur Clubic plutôt axé informatique pour moi…<br /> Ce n’est que mon avis ^^
renard38
Toujour mes 2 MKII 1200 a la maison (1992) avec ma table Urei…rien de mieux
Bibifokencalecon
Moi j’aime bien cette sélection. Je suis mélomane / audiophile sans avoir un équipement d’élite / haut de gamme. Mon disque vinyle est d’ailleurs le Audio-Technica AT-LP120.<br /> C’est un comparatif pour le grand public, à budget accessible, facile à trouver. Les modèles proposés (je ne les connais pas tous) sont tout de même logiques.<br /> Reste qu’outre le lecteur, il y a les enceintes ou le casque audio qui doit être aussi de bonne qualité. Tout un autre (futur ?) comparatif
Multiroom
Cette sélection est volontairement centrée sur des platines accessibles aux plus nombreux, de moins de 200 € à 1000 €. Ce qui est déjà un budget important pour cette dernière, mais encore raisonnable. Chez Clearaudio, le premier prix est à 1389 €…
Multiroom
Vue votre réflexion, vous ne connaissez visiblement pas le monde des platines vinyles. Voilà justement pourquoi nous réalisons ce type de comparatif. Bonne lecture !
Multiroom
La LP12 fait toujours parti du top du top, mais à destination des audiophiles au portefeuille bien garni.<br /> Clubic s’adresse au plus grand nombre, qui n’a pas forcément 3 ou 4.000 € à mettre dans une platine vinyle !
Multiroom
Ce comparatif s’adresse aux personnes qui veulent vraiment acquérir une platine vinyle, pas à ceux qui veulent rêver devant de belles photos d’objets inaccessibles.<br /> Ici nous avons cherché à commencer à moins de 200 € et à ne pas dépasser 1000 € afin de nous adresser au plus grand nombre. Dans cette fourchette de prix, ce sont bien les meilleures platines pour nous.
bafue
Toujours 2 MK2 SL1200 qui fonctionne comme au premier jours …1982…<br /> Ect ce que la MK7 est mieux …Pas sur !!
Nerva
Lorsqu’on veut écouter du vinyle, pas de place pour l’amateurisme. Acheter une platine d’entrée de gamme n’a aucun sens. Faut y mettre le prix et que l’ensemble de la chaîne musicale suive.
Multiroom
Nous ne sommes pas d’accord. C’est justement ce que nous expliquons dans l’encadré à la suite du comparatif. Il y a plusieurs façons de «&nbsp;vivre&nbsp;» le vinyle.<br /> Pour vous, c’est d’un point de vue audiophile. Pour d’autres, la qualité n’est pas le critère, c’est l’amour de l’objet et le cérémonial qui va avec par exemple. Ce comparatif s’adresse aussi à eux en proposant des alternatives aux platines vintage d’occasion et les risques que cela peut comporter (pièces, entretien, disques abîmés par de mauvais réglages).
Nerva
Que non, mon approche n’est nullement audiophile où avec 1000 € on peut juste se payer une cellule !<br /> L’approche vinyle est radicalement différente de l’approche dite numérique où pour une somme plus que raisonnable on peut s’offrir un excellent lecteur ou un DAC qui dépote et qui va restituer le plus correctement (au sens premier du terme) possible la musique (toujours à condition que le reste de l’équipement soit à la hauteur).<br /> En vinyle, entrée de gamme = bas de gamme. C’est toute une philosophie, toute une expérience et des connaissances techniques qu’il faut acquérir ne serait-ce que pour le réglage d’une platine. Partant du principe qu’un utilisateur veuille se lancer dans l’aventure, je le fais en supposant qu’il désire réellement écouter de la musique différemment. Et ce n’est certainement pas avec des «&nbsp;platines USB&nbsp;» qu’il va y parvenir : platine bas de gamme + diamant bas de gamme = son nasillard, tout pourri, encore altéré avec le nombre de vinyles neufs de fabrication et de qualité douteuse qui sont gravés/pressés à partir de sources numériques par des opérateurs dont la plupart n’ont aucune réelle formation ni expérience dans ce domaine.<br /> Évidemment, si c’est juste pour le fun, pour faire dans le vent, pour tenter d’épater la galerie qui verra posée une platine vinyle sur un meuble, sans ce soucier de la qualité, ou de tenter de se persuader que le son qui sort du truc est meilleur parce qu’il est analogique, je n’ai rien à ajouter…
cpicchio
Votre sélection est très bonne sauf je trouve pour le modèle Technics à 1000 Euros qui est de bonne facture mais loin d’être le top du top contrairement à ce que vous écrivez. Quitte à investir, la Clearaudio à 1389 Euros est quand même bien meilleure.
cpicchio
Il y a du vrai mais vous forcez le trait quand même. A 1000 Euros, on a quand même une platine plus que correcte avec une cellule qui restitue la musique correctement.<br /> Après, et vous le savez bien, tout doit suivre pour avoir un ensemble cohérent. Pas la peine d’acheter une platine à 3000 Euros si l’ampli et les enceintes ne sont pas au même niveau.<br /> Et par expérience, une chaîne vintage (fin des années 70)peut être intéressante pour avoir un ensemble cohérent pour 1000 Euros, platine comprise.
Nerva
Les 1000 € que j’avance à l’arrachée, c’est vraiment le monde audiophile…<br /> Il existe des platines très correctes à 400 ou 500 €, adaptées à l’usage d’un utilisateur «&nbsp;normal&nbsp;», à condition de choisir dans cette gamme de prix des modèles épurés de toute fioriture du genre électronique de numérisation intégrée et/ou sortie ligne. Mais là dans les modèles présentés, Audio-Tecnhica, Sony, il y a vraiment mieux (la Technics est trop chère, pour le même prix, il y a mieux aussi).
panta
je voudrai changer ma platine d’occase par une neuve , écoute acid ,trance goa par une stanton avec une cellule typée électronica ,éventuellement plutôt orientée DJ<br /> ma chaine est complète ampli marantz et cabasse old school ,ampli casques égaliseur paramètrique<br /> je recherche un spray pour rétablir les contacts des potentiomètres quelqu’un à t il une info ? merci beaucoup panta
c_planet
De toute façon, je ne vois pas quel plaisir on peut avoir avec une bonne platine, si on n’a jamais eu du bas de gamme … :_D<br /> Pour la question du master bien foutage de g. Rien de vraiment nouveau, ni typique au vinyle. Du temps des dvd vidéo c’était déjà une sale époque pour le respect de la qualité optimale. Et de mon expérience spotify, la qualité mp3 320 proposée ne tient pas la comparaison par rapport à mes tests fichiers mp3 320 dlna local.
Chado
Votre approche est clairement élitiste.<br /> Je suis d’accord avec @multiroom.<br /> L’approche est différente en fonction des profils, des budgets et surtout de l’expérience souhaitée.
Nerva
Pour le spray, du KF2…
Nerva
C’est justement la chose que vous n’avez pas l’air de comprendre : le budget d’entrée pour du vinyle est plus élevé que pour du numérique.
panta
merci
c_planet
Nerva:<br /> … une philosophie, toute une expérience et des connaissances techniques<br /> donc quand what hifi écrit cela d’une platine (usb?) à 190 euros :<br /> The Elemental is the current entry-level Pro-Ject turntable and a suitably impressive example of the form. And that makes it a fine first step on the vinyl ladder. It really is plug and play, with just about everything attached and adjusted, and only the belt needing some attention – you need to fix it manually and then move it yourself if you want to change the speed.<br /> While this record player isn’t going to knock you off your chair, we think it’s a strong enough all-rounder to deliver fine performance with the kit it’s likely to find as a partner. More than 25 years on, Pro-Ject still delivers the goods for anyone after an affordable record player.<br /> soit ils n’ont ni philosophie, ni bagage technique, ni expérience, soit ils tendent un piège bien crapuleux pour celui qui veut éviter les sons nasillards à budget contenu …<br /> ?
azzkiker
Technics SL-1210 MK2… y’a que çà de vraies !!! (les miennes ont 25 ans, je les aime…)<br /> sinon pioneer ou numark comme C2C en concert…<br /> " les Technics ou rien !"<br /> le vinyle ? pour faire du «&nbsp;pro&nbsp;» c’est comme une guitare electrique, faut une stratocaster… faut des technics voilà c’est tout !<br /> " pour debuter mettez pas plus de 500 € les 2 platoches, d’occase, tôt ou tard vs vs retrouverez sur les Technics ! donc ça sert à rien de mettre + si c’est pas des Technics. "<br /> ps: pour une ecoute genre chaine hi-fi, prenez la moins chère ça suffit.
nicgrover
J’avais une platine Audio-Linear TD 4001 avec un bras SME 3009 S2 et une cellule Audio Technica, le haut de gamme - entre autres - d’il y a bon nombre d’années. Mon fils l’utilise toujours pour de l’écoute Haute Fidélité.<br /> Pas conseillée pour les soirées DJ…
nicgrover
J’ignorais que le Audio-Technica AT-LP120 était un disque vinyle… Un lecteur soit…
jason56
Ah non pitié, le mieux c’est Thorens…<br /> THORENS TD 1601<br /> https://www.thorens.com/en/thorens®-td-1601-en.html
jason56
SL-1210 MK2 = La platine mythique, ou si l’ont veut mieux… comment peut on acheter autre chose que Thorens
Nerva
Les connaissances techniques et l’expérience, c’est à l’utilisateur que je faisais allusion. Les fabricants les ont, c’est évident, mais à 190 €, c’est un produit d’appel… et en plus USB.<br /> Qui dit USB dit numérisation. As-tu déjà numérisé du vinyle ? Moi oui. Et ça ne date pas d’hier puisque ça fait une vingtaine d’années (je ne suis plus de première jeunesse). J’utilisais une SL 1200 (qui est loin d’être un modèle audiophile, je précise, pour ceux qui divinisent un peu trop cette platine) équipée d’une cellule Ortofon qui valait les 2/3 de la platine. Sortie pré-ampli sur une SoundBlaster Live (modèle intégral avec «&nbsp;rack&nbsp;» externe). Nettoyage préalable des disques à la colle à bois (on n’a pas attendu YouTube pour connaître cette technique, la plus efficace qui soit pour décoller toutes les impuretés) et enregistrement sur Cool Edit Pro (bien des années avant qu’il ne soit racheté par Adobe). Et bien je peux dire que ce n’est pas une sinécure, que chaque disque, en fonction de son enveloppe sonore, de la «&nbsp;couleur&nbsp;» de son bruit de fond, etc, est un challenge. Mais quand on maîtrise finalement son affaire, on obtient des résultat à la hauteur, bien supérieurs aux monstrueuses remastérisations de certains titres.<br /> Alors on va faire croire aussi qu’il suffit de brancher un cordon USB et qu’en l’espace d’une lecture on va obtenir un truc nickel sur disque dur ? Si il y en a qui veulent avaler la couleuvre…<br /> Pour reprendre ton expression, la notion de budget contenu est plus que piégeuse quand il s’agit de vinyle. Autant avec un CD, sur une même installation (ampli + enceintes) déjà de qualité, passer d’un lecteur à l’autre ne provoquera pas de sursaut notable (on pourrait parler de la tare commune qu’ont tous les lecteurs, ainsi que le système lui-même, mais ça n’est pas le sujet), qu’avec un vinyle, même une oreille pas très musicale entendra facilement la différence. Pour moi tous ces modèles sont à fuir, même si ils sont fabriqués par une marque prestigieuse. Mais chacun fait ce qu’il veut de ses sous, bien entendu…
Kvn_Jma
Mon Dieu tant de mépris et de condescendance dans une seule phrase c’est impressionnant…<br /> L’approche «&nbsp;je commence par une platine relativement abordable pour voir si le principe du vinyle me plaît et si son fonctionnement sur la durée ne le gonfle pas (sortir le disque, le placer, etc…) et ensuite si vraiment j’aime j’investis&nbsp;» nep vous a-t-il pas traversé l’esprit ?<br /> Vous avez quoi comme téléphone ? Non parce que moi je considère que dans le smartphone il n’y a pas de place pour l’amateurisme et qu’on se doit d’être à la pointe de la la technologie en changeant chaque année. Si vousp n’avez ni un IPhone Pro Max, ni un Samsung S21 Ultra, ça n’a aucun sens, vous pouvez très bien repasser sur un Nokia 3310.<br /> J’ajoute que votre téléphone n’est sûrement même pas compatible 5G.<br /> Sachez que seuls les connaisseurs doivent pouvoir utiliser un smartphone et certainement pas le commun des mortels qui n’en utilise que 10% des capacités et sûrement sur du bas de gamme ou du moyen de gamme, voire même des marques chinoises.
Nerva
Votre approche aussi est trompeuse. Si un béotien investit dans une platine d’entrée de gamme qui sort un son pas terrible du tout, il a des chances d’être dégoûté à jamais, chose qui ne lui serait peut-être pas arrivée si il avait choisi directement du matériel supérieur.<br /> Un jour on vous propose de goûter à un aliment que vous ne connaissez pas mais la préparation et la cuisson sont particulièrement ratées. Il y a des chances pour que vous disiez que c’est dégueulasse et que l’on ne vous y reprendra pas.<br /> Et c’est valable pour tout…<br /> Pour vous répondre, j’ai un téléphone tout ce qu’il y a de merdique ! Mais c’est pour moi un outil utilitaire, pas un objet qui apporte du plaisir comme peut le faire le vinyle.
tangofever
Du vrai matos les Mk2, sinon la marque Technics était aussi plutôt experte dans ce domaine.<br /> Sinon pour débuter rien ne sert de mettre 200 patates dans la Pro-Ject Elemental qui plus est n’a pas de couvercle et la courroie n’a aucune protection, la Technics fait amplement l’affaire .
Urleur
le top reste toujours la Mk2, mais les prix n’ont plus rien a voir, reste a voir pour votre budget et surtout votre matériel. car si vous avez pas un bon matériel inutile de mettre beaucoup d’argent.
manycalavera
Y a vraiment des gens qui paient 3000boules pour entendre craqué les sillons ?
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page