Samsung explique comment le prochain Galaxy Z Flip évitera les problèmes de poussière sous l'écran

13 mai 2020 à 13h18
5
Samsung Galaxy Z Flip © Samsung
© Samsung

Le constructeur s'est inspiré de la fabrication des aspirateurs pour développer la charnière du smartphone pliable et empêcher l'introduction de poussières dans l'appareil.

Avec le Galaxy Fold , Samsung a été confronté à de nombreux soucis de conception. La charnière du produit, pourtant revue avant le lancement avec la mise en place de bouchons en plastique à ses extrémités, permettait toujours à des débris de se loger sous l'écran pliable du téléphone.

Samsung a placé une fine couche de poils pour repousser les poussières

Pour le Galaxy Z Flip , le constructeur a revu sa copie et explique dans un article publié sur son site les différentes étapes de conception de cette nouvelle charnière.

Plusieurs prototypes ont été testés sans succès avant qu'un ingénieur n'étudie plus spécifiquement le filtrage des particules mis en œuvre dans les aspirateurs domestiques.

Le constructeur a donc intégré de minuscules poils tout au long de la charnière qui remplissent l'espace d’environ 1 mm entre cette dernière et les deux parties du smartphone. Cette couche de protection peut donc bloquer l'entrée des poussières notamment lorsque l'appareil est replié.

Charniere Galaxy Z Flip © Samsung
© Samsung

Un téléphone toujours plus fragile que les modèles classiques

Samsung ne précise pas quel type de fabrication il utilise pour ce procédé, mais le compare aux poils de nylon, utilisés justement dans les aspirateurs pour filtrer les poussières et les particules, et ainsi éviter d'endommager le moteur.

Ils peuvent se courber et fléchir facilement, une propriété indispensable pour un smartphone pliable, et « balayent » la zone protégée à chaque ouverture et fermeture du Galaxy Z Flip pour dégager la poussière accumulée.

Samsung assure toujours que son dernier modèle pliable peut supporter jusqu'à 200 000 cycles de pliage mais recommande toutefois de ne pas tenter le diable avec son smartphone et de ne pas l'utiliser dans un endroit trop poussiéreux ou sablonneux.

Source : GSM Arena

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Zakalwe
Pour l’instant, on voit les limite du concept « pliable »
eykxas
Il suffit de faire comme microsoft. Deux écrans physique et hop plus aucun problème.
dvaid
Ou l ecran qui plie dans l autre sens, bien plus facile a gérer :<br /> Avec la coque arrière en plastique mou qui dépasse légèrement pour protéger l écran, plus besoin de l esthétique fragile du verre<br /> et une seule caméra…
mrassol
vu le sous titre je m’attendais un truc de fifou genre un bruit de dyson a chaque ouverture / fermeture
Matrix-7000
Ceci montre bien que le premier produit, n’a pas été testé dans un environnement réaliste, mais bien dans un labo aseptisé. Si l’un des concepteurs s’était baladé une journée avec cet appareil en poche, il s’en serait vite rendu compte!<br /> Avant, on faisait tester les produits à des panels afin d’avoir un retour sérieux sur l’utilisation d’un produit et pour avoir une appréciation honnête. Aujourd’hui, c’est peut-être devenu trop cher.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

5G : Free perd patience sur l'attribution des fréquences
Notre Soleil serait plutôt fainéant par rapport aux autres étoiles de son acabit
Revolut Junior : la néobanque lance son offre pour les 7-17 ans en Europe
AMD : la gamme de SoC mobiles « Renoir » pourrait accueillir deux nouvelles puces
Crew Dragon : plus que deux semaines avant le décollage !
L'offre de stockage en ligne pCloud 2To à vie à moins 65%
Amazon reprendra ses livraisons en France le 19 mai
Le polonais Triggo dévoile un véhicule électrique léger à largeur variable
Le P.-D.G. de NVIDIA sort (littéralement) de nouvelles cartes graphiques du four
Véhicules électriques : Samsung et Hyundai envisagent une collaboration
Haut de page