Test du BlackBerry Passport : un smartphone résolument pro

01 octobre 2014 à 11h03
0
0
La première chose qui saute aux yeux sur le Passport reste bien évidemment ce large écran carré de 4,5 pouces, offrant une définition de 1440 x 1440 pixels et une résolution de 453 PPP (contre 328 PPP pour le BlackBerry Q10, 416 PPP pour l'iPhone 6, 432 PPP pour le Samsung Galaxy S5).

Pour BlackBerry, le Passport doit avant tout répondre aux usages professionnels en affichant un maximum de contenu. Il est clair que la définition rend la consultation de documents plus agréable que sur un Q10, qu'il s'agisse de fichiers créés au travers de Docs To Go, d'un PDF ou d'une page Web. Par ailleurs, si pour certains la lecture d'un livre électronique est inadaptée aux smartphones en général, celle-ci n'est pas aussi fatigante sur le Passport. L'on pourrait cependant avancer qu'il suffira de basculer en mode paysage sur un smartphone classique pour une meilleure lecture. Toutefois, en édition, le clavier virtuel occupera au moins un tiers de la hauteur l'écran.

00C8000007648181-photo-blackberry-passport.jpg
00C8000007648183-photo-blackberry-passport.jpg
00C8000007648185-photo-blackberry-passport.jpg

Un ficher Excel, un ebook et un document Word


Mais la largeur de cet écran a des conséquences évidentes : pour la grande majorité des mobinautes, le téléphone ne pourra pas être utilisé d'une seule main. Non seulement le clavier physique est aussi large que l'écran, mais les applications conçues pour le système BlackBerry 10 disposent le plus souvent d'un panneau dynamique placé sur la gauche qui requiert certaines acrobaties pour être ouvert de la main droite.

012C000007649073-photo-blackberry-passport-ecran-accueil.jpg
012C000007649947-photo-blackberry-passport.jpg


Les angles de visions sont particulièrement bons, et là où plusieurs smartphones peinent à afficher le contenu en plein soleil, la lecture ne pose pas de problème avec une luminosité configurée à environ 60%.

Enfin, l'on apprécie les efforts de la société pour avoir optimisé son système à cette nouvelle définition. Les applications ont été repensées avec, par exemple, de larges avatars dans le carnet d'adresses, un meilleur agencement du calendrier et du module téléphonique ou encore, une interface repensée pour le Hub de messagerie. Aussi, BlackBerry a revu l'affichage des applications minimisées présentées sous la forme de widgets sur l'écran d'accueil.

Au regard de la forme de la dalle, l'on pourrait se demander si l'intégration d'un accéléromètre est une idée vraiment pertinente. Après tout, le Q10, disposant également d'un écran carré, n'a-t-il pas fait l'impasse sur ce capteur ? A l'usage, c'est véritablement la navigation sur Internet qui justifie l'accéléromètre, avec un défilement beaucoup plus agréable pour une page Web, directement opéré sur le clavier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top