Qualcomm travaillerait sur le concurrent de l'Apple M1, nom de code : SC8280

18 janvier 2021 à 18h05
12

Les Snapdragon 8cx et 8cx Gen2 n’étant pas en mesure de rivaliser avec l’Apple M1, Qualcomm plancherait sur un SoC mieux armé.

Cet été, Apple a divorcé d'Intel. La firme de Cupertino a annoncé l’abandon progressif des processeurs de son partenaire au profit de ses puces Apple Silicon développées en interne, cette émancipation s'étant matérialisée par l’arrivée de l’Apple M1 en fin d’année dernière.

Et celle-ci s’est montrée à la hauteur des attentes. En tout cas, face à elle, les Snapdragon 8cx et 8cx Gen2 de Qualcomm, qui équipent des tablettes et des PC Windows comme la Surface Pro X de Microsoft (dans des versions SQ 1 et SQ 2), souffrent d'un sérieux déficit de puissance. La société américaine prépare donc un remplaçant, certainement plus costaud. Celui-ci répond au nom de code SC8280.

Deux plateformes testées, dont une avec 32 Go de RAM LPDDR4X

Au niveau de son gabarit, ce SoC serait d’ailleurs un peu plus grand que le 8cx. En effet, sa surface serait de 20 x 17 mm, contre 20 x 15 mm pour son prédécesseur.

Malheureusement, il y a pour l’instant très peu de données au sujet de cette puce, qui figure simplement dans une base de données de la société. Son stade de développement est donc indéterminé.

Nous disposons quand même de quelques informations sur les deux plateformes de test utilisées, au format 14 pouces. L’une embarque 8 Go de mémoire LPPDR5, l’autre 32 Go de mémoire LPDDR4X. À titre de comparaison, pour l’instant, l’Apple M1 collabore avec 8 Go ou 16 Go de mémoire LPDDR4X.

Des processeurs ARM de plus en plus populaires

Ce Snapdragon SC8280 n’entrerait pas en concurrence directe, à proprement parler, avec les puces Apple Silicon. En effet, fidèle à ses habitudes, la marque à la pomme ne commercialise pas ses processeurs à des entreprises tierce ; elle les réserve à ses propres appareils. Il n’empêche : la M1 a établi de nouveaux jalons en matière de prestations sur le marché des processeurs ARM. Par conséquent, pour que ses SoC ARM pour tablettes et PC restent des alternatives sérieuses, Qualcomm va devoir passer la vitesse supérieure.

Surtout qu’Apple ne va pas en rester là : des rumeurs évoquent déjà une M1X à 12 cœurs. Par ailleurs, Microsoft est aussi soupçonné de confectionner ses propres SoC ARM , bien que cette décision concernerait principalement les puces pour serveurs.

Source : WinFuture

Modifié le 18/01/2021 à 19h34
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
13
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

AMD et Microsoft bossent sur le TensorFlow-DirectML, pour un gros boost sur les GPU RDNA 2
IKEA : les sièges et bureaux cosignés avec Asus ROG seront en vente dès octobre
MSI lance un nouveau tout-en-un aux performances d'un PC de bureau
Honor a dans ses cartons le Magicbook V 14, un PC portable sous Windows 11
Apple : l'A15 Bionic aurait dû être plus puissant... mais l'entreprise manque d'ingénieurs
Samsung Display a lancé la production de dalles OLED 90 Hz pour les PC portables
SteelSeries lance les Prime Mini, deux nouvelles souris pour joueurs dotées de commutateurs magnétiques optiques
Samsung réagit enfin aux soupçons d'altérations des SSD 970 EVO Plus
Lexar lance son premier SSD NVMe PCIe 4.0
Thermaltake Tower 100 Mini : la petite brique se fait lingot d'or
Haut de page