NVIDIA présente ses RTX 3070, 3080 et 3090, la nouvelle sainte trinité du gaming

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
01 septembre 2020 à 20h23
0
© NVIDIA

Jensen Huang nous a une nouvelle fois parlé devant son four, depuis sa cuisine. Après la présentation en mai dernier de la Tesla A100, première carte graphique à tirer profit de la nouvelle architecture Ampère, le CEO de NVIDIA nous a cette fois présenté les RTX 3080. Ces nouvelles cartes graphiques, attendues depuis des mois, permettent à la firme d’asseoir un peu plus sa domination sur le marché du GPU… tout en poussant tout le secteur vers de nouveaux sommets.

Ce soir était le grand soir pour NVIDIA. Deux ans après Turing et son ray tracing pris en charge matériellement, quatre ans après Pascal, le groupe au caméléon tenait une nouvelle conférence, organisée cette année à distance, pour nous présenter un triptyque de nouvelles cartes graphiques : les RTX 3070, 3080 et 3090, ainsi que leurs principales caractéristiques techniques. Au programme, un système de dissipation entièrement repensé pour les RTX 3080 et 3090, des performances en nette progression pour l'ensemble de la gamme, et un rapport puissance de calcul / prix aguicheur pour la RTX 3070.

RTX 3070 et 3080 : les GPUs grand public pour jouer en 4K avec du ray tracing en pagaille

Commençons par le commencement (et par la carte la plus abordable présentée ce soir par NVIDIA) pour parler de la RTX 3070. Attendue à partir de 519 €, la nouvelle carte milieu de gamme de NVIDIA proposera des performances supérieures à celles de la RTX 2080 Ti pour seulement 50% de son prix. Armée de 8 Go de mémoire GDDR6, elle sera capable de développer 60% de performances en plus que la RTX 2070 qu'elle remplacera à compter du mois d'octobre. Un postulat qui devrait séduire en masse.

La RTX 3080 aura pour sa part occupé une large part de la présentation de la firme. À quelques encablures derrière la massive RTX 3090 en termes de performances, elle arrivera sur le marché le 17 septembre prochain à un tarif de départ annoncé à 719 €. NVIDIA reprend donc peu ou prou les tarifs pratiqués avec la génération Turing, en 2018. Les performances sont là aussi en nette progression, notamment grâce aux 10 Go de mémoire vidéo GDDR6X (à 19 Gbps) embarqués. Suffisamment pour permettre à cette RTX 3080 de réussir là où sa grande soeur la RTX 2080 échouait en partie : proposer une expérience de jeu en 4K / 60 FPS sur tous les jeux… et avec le ray tracing actif, le tout boosté par le DLSS.

Dans son communiqué, NVIDIA parle d'ailleurs de performances doublées par rapport à la RTX 2080. Nous aurons l'occasion de vérifier tout cela lors de notre test dudit GPU.

© NVIDIA
© NVIDIA

RTX 3090 : quand NVIDIA fait sauter le "Ti"… et exploser les performances

« Allez, viens voir papa », c'est en ces termes que Jensen Huang a présenté au monde la RTX 3090. Véritable fierté de NVIDIA pour les deux prochaines années, cette nouvelle carte graphique a aussi de bonnes chances de rester le GPU 'grand public' le plus plus performant sur cette même période. Et pour cause, on peut ici compter sur ce que NVIDIA surnomme affectueusement un BFGPU ou 'Big Ferocious GPU' (de prime abord nous aurions plutôt misé sur un autre mot commençant par 'F', mais bon…) : un GPU sans aucune concession couplé à pas moins de 24 Go de GDDR6X, comme de précédentes fuites l'avaient prédit.

La puce est ainsi capable de surclasser la TITAN RTX avec 50% de performances en plus, tandis qu'avec elle, c'est la perspective de jouer en 8K qui va s'ouvrir à quelques chanceux. NVIDIA assure en effet que sa RTX 3090 sera capable de lancer « de nombreux jeux » en 8K et à 60 FPS, avec probablement une bonne dose de DLSS pour faire passer le tout. Attendue à compter du 24 septembre, la RTX 3090 se monnayera 1 549 €. Un prix qui la destine, comme les RTX 2080 Ti et TITAN RTX avant elle, aux professionnels, et aux joueurs les plus exigeants (et fortunés).

© NVIDIA

Quelques nouveautés logicielles intéressantes pour agrémenter une soirée sous le signe du hardware

Notons qu'en parallèle de ces annonces, NVIDIA a présenté quelques nouveautés logicielles. Parmi elles, NVIDIA Reflex, une technologie qui permettra d'améliorer l'expérience de jeu en multi grâce à une latence réduite, mais aussi NVIDIA Broadcast et NVIDIA Omniverse Machinima.

NVIDIA Broadcast servira essentiellement aux visioconférences et aux streamers. L'outil regroupe l'expérience RTX Voice (introduite avec brio pendant le confinement), ainsi qu'un nouveau système de simulation d'écran vert (pour incruster un visuel derrière vous lors de diffusions, ou simplement flouter l'arrière plan) et des mouvements de caméra automatiques, artificiels eux aussi, pour suivre votre visage même si vous bougez en cours de visioconférence ou de stream.

NVIDIA Omniverse Machinima s'adresse pour sa part aux amateurs de machinima : ces cinématiques réalisées à partir d'éléments graphiques tout droit issus de titres célèbres. Ce nouvel outil, dont nous aurons probablement l'occasion de reparler sur Clubic, pourra s'appairer avec l'essentiel des outils de création 3D (Maya, Photoshop…). Il profitera par ailleurs des dernières innovations graphiques de NVIDIA.

De manière plus prévisible, NVIDIA a aussi annoncé que Fortnite et Call of Duty: Black Ops Cold War supporteront le ray tracing. Une bonne nouvelle supplémentaire, notamment pour les verts, qui voient ainsi leur portfolio de jeux 'RTX On' s'enrichir un peu plus encore.

Mais assez parlé software, nous vous proposerons très rapidement sur Clubic un test complet de ce nouveau trio de GeForce RTX série 30 !

Source : Conférence NVIDIA / Communiqué de presse fourni par la marque

Modifié le 16/09/2020 à 15h30
83
54
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top