5G : Huawei veut gagner du temps au Royaume-Uni et demande un report de son exclusion

13 juillet 2020 à 14h05
10
Boris Johnson © gov.uk
Boris Johnson (© gov.uk)

Boris Johnson semble avoir finalement décidé d'écarter Huawei du réseau 5G du pays. Ce qui n'enchante pas l'entreprise, ni certains opérateurs télécoms locaux.

Il devient difficile pour Huawei d'envisager l'avenir avec sérénité du côté du Royaume-Uni. Alors qu'en fin de semaine dernière, plusieurs médias britanniques relayaient un rapport prônant l'exclusion rapide de la firme chinoise des réseaux 5G du pays, l'entreprise elle-même et l'opérateur leader, BT Group, appellent les autorités à ne pas être si hâtives, redoutant des conséquences sur le plan économique.

Un retrait de Huawei d'ici 2025 devrait être bientôt annoncé

Boris Johnson semble être tiraillé dans tous les sens. Le Premier ministre britannique, qui ne veut pas aller à l'encontre des « recommandations » américaines, prend tout le temps nécessaire pour annoncer de façon officielle et définitive la mise à l'écart de Huawei de l'infrastructure 5G britannique.

Le choix de Boris Johnson pourrait être guidé et surtout conforté par le dernier rapport publié au début du mois de juillet par le Centre national pour la cybersécurité (NCSC), qui précise que les dernières sanctions américaines bloquant l'accès de Huawei aux composants fabriqués aux USA modifient très sérieusement la donne, mettant la firme de Shenzhen dans une position presque intenable, sans véritable échappatoire.

Le gouvernement britannique s'apprête ainsi à annoncer un retrait d'ici 2025 au plus tard des équipements fabriqués par le chinois Huawei à destination des installations 5G du pays. Une déclaration en ce sens est attendue devant le Parlement, mardi. Le rôle de Huawei dans les infrastructures de cinquième génération du Royaume-Uni avait déjà été limité à 35% des réseaux, au début de l'année.

Les opérateurs télécoms britanniques, comme Huawei, demandent plus de temps

Alors que les conservateurs souhaitent presser le pas et demandent d'accélérer le processus d'exclusion à 2023, deux des trois principaux opérateurs de télécommunications britanniques, BT et Vodafone, militent de façon à ce que les autorités ne bousculent pas les choses. Pour les deux entreprises, la perspective d'un retrait sur cinq ans doit être un minimum, et devrait être de sept ans, dans l'idéal.

Les opérateurs, BT en tête donc, estiment qu'une précipitation du bannissement de Huawei pourrait entraîner des pannes ainsi que des problèmes de sécurité. « Nous devons nous assurer que tout changement de direction n'entraîne pas plus de risques à court terme », martèle Philip Jansen, le directeur général de BT. Et le dirigeant de poursuivre qu'en bousculant l'agenda, « vous vous placez dans une situation où, potentiellement, le service pour nos 24 millions de clients mobiles est remis en question, avec des pannes ».

Huawei de son côté, espère repousser le retrait administratif des réseaux de télécommunications 5G du pays après les élections de 2025. Le géant de l'empire du Milieu se dit qu'avec l'arrivée d'un nouveau gouvernement, la position britannique à son encontre pourrait être révisée. En échange, Huawei s'engage à maintenir ses équipements 2G, 3G et 4G sur le sol britannique. L'épilogue est proche…

Source : IB Times

Modifié le 15/07/2020 à 09h11
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
9
Blues_Blanche
Si Huawei pose un problème de sécurité, il ne faut pas attendre 5 ans et encore moins accepter que des élections interviennent dans l’affaire. Il faut aissi considérer le matériel américain comme posant un problème de sécurité. On a vu ce qu’ils faisaient et ce à grand echelon. Euh à grande échelle.
linkin440
Est ce que nous avons des preuves tangibles concernant Huawei et cette histoire d’espionnage ? (articles anglais, français je serais preneur).
AlexLex14
À ma connaissance toujours pas… des autorités s’expriment, mais les éléments concrets et textuels, nous aimerions bien les consulter, en effet.
Hulk69
Il y avait le rapport technique des services de securites britaniques. Ils decrivent un système ou de nos jours laisser une petite faille sur un appareil est le moyen standard pour designer une backdoor. Le probleme est que la qualite du firmware en question dans le rapport est tellement mauvais qu’ils ont du mal a saisir comment securiser un tel appareil<br /> assets.publishing.service.gov.uk<br /> HCSEC_OversightBoardReport-2019.pdf<br /> 421.20 KB<br />
Kriz4liD
le problème , c’est que c’est pareil sur presque tous les appareils , pour moi (je boss dans le telecom et je touche au 3) , le moins sécurisé de tous c’est Ericsson et de loin , figure toi que pour accéder au system , on avait tous le même compte Admin , avec le même mot de passe , et le support n’avait AUCUN moyen de corriger ça , il fallait attendre un upgrade matériel , ce que je comprenais pas … mais bien sur , il n’y aura aucun rapport sur les systèmes Ericsson et Nokia , mais sur Huawei il y en aura à la pelle .
vVDB
En fait, c’est une loi chinoise qui pose problème. Elle impose que toutes les entreprises chinoises apporte une aide aux services de renseignement.<br /> C’est vague et fourre tout pour permettre une application facile, rapide et sans limite.<br /> Vous avez quelque chose d’assez similaire dans l’esprit avec le cloud act Américain. Toutes données stockées sur le territoire américain ou détenu par une entreprise américaine peut être communiquées aux instances fédérales ou juridiques.<br /> D’ailleurs Apple n’a eu le droit de commercialiser l’iPhone a partir de moment où aucun serveur américain n’était utilisé y compris l’écosystème dont le magasin d’application…
Ipoire
Il n’y a pas besoin d’une preuve. Toutes les entreprises sur le sol chinois sont légalement obligé de reporter au gouvernement chinois. Entreprises internationale inclus. Pour les boites chinoises c’est le pire, tout le board est composé d’actionnaires de l’état. Donc la question: «&nbsp;Est ce qu’il y a un risque d’espionnage?&nbsp;» la réponse est clairement oui.<br /> Pour revenir a ton interrogation: «&nbsp;Est ce que cette entreprise d’état chinoise espionnent réellement et avons nous des preuves?&nbsp;». la réponse est qu’on en sait rien, ni oui, ni non.<br /> Maintenant voudrais-tu que la Corée du Nord s’occupe de toutes les communications de ton pays? (sachant que la Chine est une corée du nord boosté aux hormones avec la plus grande armée et dictature de la planete, sans parler des génocides actuels). Je pense que la réponse est clairement non.
newseven
Ce n’est pas pour des raisons d’espionnages ?<br /> Mais plus sur le contrôle des informations informatique sur les software et hardware .<br /> les états unis est un pays pacifique et la chine c’est autre chose.<br /> C’est plutôt à qui que l’on peut faire le plus confiance.<br /> Ci la chine contrôle votre informatique et que vous avez des problème avec la chine .<br /> C’est sur que vous allez perdre un avantage ( guerre ).<br /> On a juste à regarder ce qui se passe à hong kong !<br /> Ou encore sur l’île de Taïwan qui est toujours sur la menace de la chine.<br /> La Presse – 7 Jul 20<br /> Après Hong Kong, Taïwan craint d’être la prochaine cible de Pékin<br /> (Taipei) «&nbsp;Nous sommes les prochains&nbsp;»&nbsp;: à Taïwan, la décision chinoise d’imposer une loi draconienne sur la sécurité à Hong Kong fait trembler, accentuant...<br /> Même les africains commencent à avoir très peur de la chine parce-que la chine a des bases militaires en Afrique.<br /> Mondafrique – 3 Jul 20<br /> Chine/Afrique (II), une stratégie militaire militaire agressive - Mondafrique<br /> Qu'il s'agisse de l'installation d'une base militaire à Djibouti ou de la lutte contre le terrorisme, la Chine inscrit des objectifs militaires dans ses<br /> La chine est prestement le seule pays qui s’agrandir .
linkin440
Merci newseven
Nervantoss
«&nbsp;les états unis est un pays pacifique et la chine c’est autre chose.&nbsp;»<br /> 250 ans d’histoire et presque et 90% du temps en guerre avec plus de 200 guerre sur les bras.<br /> Le nombre de million de personne tués pour des guerres illégal pour les ressources, notamment le pétrole.<br /> Et sur le sujet: Faut t’il rappeler que ce sont les êtas unis qui ont surveillés jusqu’à même leurs alliés, au plus niveau, via leur programme d’espionnage/ piratage de la NSA?<br /> ça donne le ton pour le cytoyens lambda.<br /> C’est ici toute la force des médias.
newseven
La chine est la 2ème puissance mondial mais d’ici 40 ans la chine va être la première puissance mondial .<br /> Même pas les américains n’osent pas se frotté contre la chine.<br /> Quand un destroyer chinois approche d’un destroyer américain c’est l’américain qui lèse le plus souvent le passage.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Fall Guys, le Battle Royale sera disponible le 4 août sur Steam et PS4
Pollution spatiale : le projet européen ClearSpace-1 lève des fonds et change de nom
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
Le Samsung Galaxy Z Flip se montre sous toute les coutures dans une vidéo en fuite
Huawei dépose un brevet pour un smartphone pliable de type clapet
Ariane 6 ne décollera pas avant l'été 2021
Free met à jour ses Freebox pour en améliorer le Wi-Fi (Révolution, Mini 4K, One, Delta et Pop)
Star Trek : Lower Decks, la série d'animation se montre dans un trailer
Neuralink : des avancées sur le projet de lien cerveau-ordinateur d'Elon Musk annoncées à la fin de l'été
Vers des SSD
Haut de page