5G : au Canada aussi, les opérateurs se détournent de Huawei, au profit d'Ericsson et Nokia

03 juin 2020 à 16h51
25
Bell campus Montréal © Bell
Campus Bell de Montréal (© Bell)

Deux des principaux opérateurs de télécommunications canadiens ont décidé de tourner le dos à la firme de Shenzhen, de plus en plus esseulée dans le monde anglo-saxon.

Au Canada, Bell et Telus ont décidé de définitivement écarter Huawei dans la course aux équipementiers 5G. Les deux opérateurs, parmi les trois plus puissants du pays, préfèrent faire confiance aux Européens Nokia et Ericsson, qui profitent une nouvelle fois des conséquences de l'injonction américaine faite à ses alliés : celle de faire sans l'équipementier chinois pour ses réseaux de cinquième génération.

Bell vante les mérites d'Ericsson

Bell, l'une des deux premières sociétés de télécommunications canadiennes, a annoncé le 2 juin avoir tranché et choisi Ericsson pour devenir son fournisseur d'équipements 5G dans le pays. Justifiant cette décision par le fait que la société suédoise est l'actuel fournisseur de son réseau 4G, Bell essaie de nous faire comprendre que le choix d'Ericsson est celui de la raison, dans le sens où l'entreprise « a conclu, à ce jour, 92 ententes commerciales relatives à la technologie 5G avec des fournisseurs de télécommunications à l'échelle mondiale », et qu'elle est ainsi « la première entreprise à offrir des réseaux 5G commerciaux sur quatre continents ».

Comme Rogers Communications (le premier opérateur télécoms canadien), Bell a donc choisi Ericsson. Un choix logique pour Mirko Bibic, Président du groupe BCE Inc et de Bell Canada, qui a déclaré que « les produits de réseau 5G novateurs de même que l'expérience d'Ericsson à l'échelle internationale seront essentiels à notre déploiement de cette technologie mobile innovante au Canada ».

Écarter Huawei va coûter cher aux opérateurs canadiens

De son côté, Telus, le troisième opérateur national, a opté pour un duo d'équipementiers : Ericsson et Nokia. Si la décision de Bell semblait prévisible, celle de Telus est plus inattendue, tant l'opérateur comptait sur Huawei. Même si le tandem des équipementiers européens viendra « non seulement propulser des applications grand public, comme les jeux mobiles et la réalité virtuelle, mais aussi outiller la vaste chaîne d’approvisionnement de l’industrie canadienne pour qu’elle puisse concurrencer à l’échelle mondiale », il s'agit d'un vrai retournement de situation, à la défaveur de Huawei, encore une fois.

Si officiellement les opérateurs de télécommunications du pays à la feuille d'érable semblent heureux de leur choix, écarter Huawei du marché de la 5G se révélera être une opération coûteuse, et la facture devrait très sérieusement grimper pour ces derniers, qui pensaient au départ pouvoir bénéficier des technologiques du géant chinois et de ses équipements moins onéreux que ceux proposés par les Européens.

Quoi qu'il en soit, le printemps est compliqué pour Huawei sur le terrain de la 5G. Après le renouvellement des sanctions américaines jusqu'à mai 2021 puis le lancement des travaux britanniques visant à écarter Huawei des équipementiers 5G du Royaume-Uni, la firme de l'empire du Milieu doit encaisser une nouvelle désillusion du côté des pays anglo-saxons, ajoutée au refus prononcé la semaine dernière à l'encontre de Meng Wanzhou, Directrice financière de l'entreprise, de ne pas se faire extrader aux États-Unis. Plus longue sera la crise.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
17
PEPSIMAX
logique
rexxie
Logique de se soumettre aux 4 volontés du protectionnisme des États-Unis?!? C’est une guerre commerciale qui n’a rien à voir avec la fake news d’espionnage. Et détenir Mme Wanzhou en otage depuis 1 an et demi est un affront qui attise cette guerre.<br /> J’ai honte d’être Canadien.
AlexLex14
rexxie:<br /> Et détenir Mme Wanzhou depuis 1 an et demi est un affront qui attise cette guerre.<br /> C’est d’ailleurs assez surréaliste je trouve cette affaire… On est hélas trop loin pour avoir des informations précises sur sa détention, mais (et sans prendre parti pour qui que ce soit) tout ça est allé trop loin.
tedhebert
J’pense que nos prisonniers en Chine serait contant d’être pris en otage comme elle. J’dis ça d’même!
Quebecker
Je ne vois pas une histoire de protectionnisme, les fournisseurs concurrents de Huawei sont européens et non américains. Mme Wanzhou n’est pas un otage mais elle est détenu à domicile pour fraude en attente d’extradition vers les USA. Si vous avez des doutes sur la proximité entre Huawei et le gouvernement chinois, pourquoi la Chine a fait toutes ses pressions économiques et la détention de 2 ressortissants canadiens depuis son arrestation…
Martin_Penwald
Le problème étant que le Canada est un peu coincé dans l’affaire. Il ne fait que respecter les accords d’extradition qu’il a avec les États-Unis, rien de plus. La meilleure solution aurait été de la «&nbsp;rater&nbsp;» de peu avant qu’elle ne parte pour la Chine, mais maintenant, c’est trop tard.<br /> Bien sûr, il y a toujours moyen de faire comme le font régulièrement la Chine et les États-Unis et ne pas respecter les accords conclus, mais c’est une position délicate étant donné la dépendance de l’économie canadienne envers les États-Unis.
Ipoire
La chine interdit bien les services occidentaux (facebook, twitter, uber, airbnb, ebay etc…) Alors interdire 1 seule boite chinoise, c’est rien en comparaison a leur boycott. Il est temps de leur rendre la pareille.
AlexLex14
Effectivement, ça se tient tout à fait <br /> Et sans oublier que Meng Wanzhou est la fille de Ren Zhengfei, le fondateur de Huawei, ce qui complique davantage les choses
Martin_Penwald
Ah oui, ya ça aussi …<br /> « L’arrestation des 2 ressortissants canadiens n’a strictement rien à voir avec l’affaire Meng. »<br /> C’est ça, et moi j’suis la reine d’Angleterre. La Chine montre qu’elle n’est pas un partenaire commercial fiable par ses actions autoritaires, ce qui justifie les décisions commerciales de Bell et Telus.<br /> (Juste un petit point de détail, et je me trompe peut-être, mais c’est Mme Meng, il me semble, pas Mme Wanzhou.)
Martin_Penwald
À ce niveau, ça ne change pas grand’chose. Une directrice financière dans une très grosse boîte chinoise est forcément « fille de ». Le système chinois est un capitalisme d’état avec des accents féodaux.
paulposition
Martin_Penwald:<br /> Une directrice financière dans une très grosse boîte chinoise est forcément « fille de ».<br /> Y’a (helas) pas qu’en Chine, hein ,
jedi1973
quand on force les choses, quand on oblige , c’est jamais bon… Ca marche a court terme mais c’est desastreux a long terme… Je pense que l’apres Trump va etre floklorique…( tant que Trump tient les rennes, ca va, mais apres…)
Blues_Blanche
En tous cas c’est bien pour ces entreprises européennes. Un bon point pour Trump. A nous européen de profiter de la situation.
PEPSIMAX
Je reste assez de marbre face à la guerre entre ces deux prédateurs que sont la Chine et les USA. Il serait sage pour l’Europe de développer ses propres produits et de faire une vraie union sinon on se fera bouffer par les deux déjà que vous aurez remarqué qu’en France nous sommes totalement sous la coupe des USA que ce soit avec Google, Amazon, Microsoft, You tube, snapchat etc. N’ayez pas honte des canadiens et développer votre industrie ou achetez européen, pourquoi pas. Ce n’est qu’un avis, hein, pas frapper.
PEPSIMAX
Il est arrivé aussi à des occidentaux de ne pas pouvoir sortir de Chine, cela arrive aussi, comme au Qatar par exemple…
Martin_Penwald
Trump ne tient rien du tout. Comme dans cette affaire Huawei, il gesticule pour prétendre être un gros bras vis-à-vis de sa base, mais c’est un bon-à-rien.<br /> Certes, les Canadiens ont un intérêt à ne pas trop froisser l’Agent Orange, mais comme on le voit ici, il y a d’autres considérations à prendre en compte. Bell et Telus, des entreprises privées, doivent faire des choix importants en terme d’infrastructures, en accord avec les autorités canadiennes, et les pratiques commerciales parfois douteuses de la Chine sont à considérer plus finement pour le déploiement d’un réseau à l’échelle du pays.
marco3522
«&nbsp;refus … de ne pas se faire extrader aux États-Unis&nbsp;». Heuuu! Quelqu’un peut m’expliquer ce que ça signifie?
AlexLex14
«&nbsp;au refus prononcé la semaine dernière à l’encontre de Meng Wanzhou, Directrice financière de l’entreprise, de ne pas se faire extrader aux États-Unis. Plus longue sera la crise.&nbsp;»<br /> Elle a demandé à ne pas être extradée aux USA, et cette demandée lui a été refusée par la justice canadienne. Tout simplement
marco3522
Merci. mais la phrase , telle qu’elle est écrite, n’a pas grand sens.
AlexLex14
Si tu le dis
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le solide thriller de surveillance The Capture reviendra pour une saison 2
Evénements Linux : les éditions 2020 de l'OpenSUSE et de la conférence LibreOffice se tiendront en ligne
Bon plan Dyson : l'aspirateur Cyclone V10 Motorhead à prix cassé avec ce code promo
Polestar conclut un partenariat pour la recharge de ses véhicules électriques en Europe
Les écouteurs Bluetooth Aukey, une alternative aux AirPods pour 25€
Facebook : une nouvelle fonction pour supprimer (rapidement) ses anciennes publications
Apple tente de faire de la news en podcast avec la prochaine mise à jour d'iOS 13
Argo AI : la start-up spécialisée dans les véhicules autonomes massivement soutenue par Volkswagen
Plus que six semaines avant les trois décollages vers la planète Mars !
iOS 14 pourrait intégrer un traducteur de page directement dans Safari
Haut de page