Le boss de HTC avoue que l’entreprise a arrêté d'innover sur les smartphones

07 octobre 2019 à 17h50
0
HTC U12+

Yves Maitre, le tout récent P.-D.G. de HTC, a été interrogé sur sa vision de l'entreprise qu'il dirige depuis peu. Sans explicitement incriminer les choix de la précédente direction, il a tout de même reconnu des « erreurs de timing », qui ont conduit la société à délaisser les smartphones, au profit de la réalité virtuelle.

À peine nommé P.-D.G. du constructeur taïwanais HTC, Yves Maitre était déjà sous le feu des projecteurs, lors de l'événement TechCrunch Disrupt. Et il a donné sa vision de l'entreprise, en déclin depuis plusieurs années.

Focus prématuré sur la réalité virtuelle

Pour le dirigeant, le constat est sans appel : « HTC a cessé d'innover dans le domaine du hardware pour smartphones ». Ce ralentissement net aurait eu de lourdes conséquences sur la société, face à des concurrents comme Samsung, Apple ou Huawei, qui ont, à l'inverse, réalisé des investissements considérables. Ainsi, en 2011, le fabricant taïwanais représentait environ 11 % des ventes de smartphones dans le monde, tandis qu'aujourd'hui, il peinerait à atteindre les 1 %...

Comment expliquer ce désintérêt apparent pour les téléphones portables ? D'après Yves Maitre, HTC aurait privilégié un autre domaine : la réalité virtuelle. Problème : l'entreprise aurait parié trop tôt sur cette technologie, ne parvenant alors pas à traduire ses investissements en ventes. « HTC a commis une erreur en matière de timing. C'est une erreur difficile et nous en payons le prix », a déclaré le P.-D.G.

Objectif 5G

Bien entendu, le dirigeant n'a pas sombré dans le pessimisme. Au contraire, il a notamment affirmé sa foi en la capacité d'innovation de sa société et en ses équipes, pour retrouver la croissance. Et à cet effet, il compte toujours sur la réalité virtuelle, sans manquer de s'interroger sur « l'adoption par le client ».

Néanmoins, HTC n'aurait pas renoncé au secteur des smartphones. Et Maitre a affirmé que l'entreprise ne s'orienterait pas principalement vers les marchés émergents, mais plutôt vers « les pays avec un PIB plus élevé », avec une offre axée sur les appareils haut de gamme.

Pour lui, la clé réside dans le déploiement de la 5G, une des priorités du constructeur. Si la société entend continuer à investir dans ce domaine, elle reste toutefois suspendue à l'action des autres acteurs du marché : « Nous sommes dépendants de la vitesse de déploiement des opérateurs », a insisté Yves Maitre.

Source : TechCrunch
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top