🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test Google Nest Learning Thermostat 3e Gen : l’IA au service de l'économie d’énergie et du confort

25 novembre 2021 à 12h12
2
Google Nest Learning Thermostat (3rd Gen)
© Google

Le marché de l’énergie est sous tension depuis des mois, aussi il est peut-être temps de trouver une solution pour maîtriser votre facture sans avoir à sacrifier votre confort. Pour atteindre de tels objectifs, le Nest Learning Thermostat de troisième génération pourrait bien être votre allié « intelligent ».

Google Nest Learning Thermostat (3rd Gen)
  • Design
  • Ergonomie
  • Simplicité d’usage
  • Intégration des assistants vocaux
  • IA pertinente
  • L’installation peut être délicate
  • Le prix n’est pas anodin
  • Nécessite un véritable investissement de tout le foyer

En 2020, la facture de chauffage des foyers français, principal poste de dépense, représentait en moyenne 1 684 euros, auxquels s'ajoute l’eau chaude, qui représente entre 12 et 15 % de la facture énergétique totale. Afin de faire des économies, notamment, l’installation d’un thermostat connecté peut aider à optimiser l’utilisation de son chauffage et sa consommation d'énergie, sans perdre de son confort.

Google Nest est l’un des précurseurs sur ce marché et met en avant la simplicité d'usage de son Thermostat Nest Learning 3e Gen, notamment grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle. Concrètement, qu'est-ce que ça donne au quotidien ? On fait le point dans ce test.

Design et conception

Le Nest Learning Thermostat 3e Gen se compose de deux modules. Le premier est le Heat Link, le pont qui fera le lien entre la chaudière et le thermostat connecté, qui prend la forme d’un boîtier carré en plastique blanc de 15 cm de côté.

Google Thermostat Nest Heat Link 01 © Yazid Amer // Clubic
Le Heat Link fait le lien entre la chaudière et le Thermostat Nest

Le second module est le thermostat, un produit élégamment dessiné par Google. Il est rond (8,4 cm x 2,69 cm) et son centre accueille un écran LCD couleur de 5,3 cm de diamètre. Il est entouré d’une bague rotative métallique du plus bel effet, qui permet d’interagir avec le thermostat. Et pour cause, l’écran n’est pas tactile, la bague sert donc à naviguer dans les menus, et il faut appuyer sur l'écran pour valider une commande.

Google Thermostat Nest 3e génération 01 © Yazid Amer // Clubic
Le Thermostat est un joli objet joliment conçu
Google Thermostat Nest 3e génération 03 © Yazid Amer // Clubic
La bague autour du Thermostat Nest est rotative

Esthétiquement, la qualité de fabrication est au rendez-vous, le produit profitant d’une excellente conception. Chaque élément est parfaitement assemblé et la bague rotative ne laisse apparaître aucun jeu. Nous n'émettrons qu'un seul regret ici : si un kit de montage pour les murs est bien livré avec le thermostat, le support sur pied, lui, est en option (19,99 euros) ! Un brin mesquin pour un produit facturé à 239 euros…

Installation du thermostat connecté

Avant de procéder à l'installation, il vous faudra vérifier la compatibilité du thermostat avec votre chaudière, grâce à l'outil dédié de Google .

À la différence des modèles précédents, le Nest Learning Thermostat 3e Gen supporte quasiment toutes les chaudières du marché. De plus, il gère maintenant la production d’eau chaude. Seules les chaudières les plus anciennes ou celles qui n’acceptent aucun thermostat devraient rester incompatibles. Dans l’absolu, l’opération n’est pas très complexe. Les connectiques sont plutôt faciles d’accès, très clairement identifiées, et nous sommes bien accompagnés par le livret d’installation.

Il faut par ailleurs télécharger l’application mobile Nest, qui servira une fois le Heat Link branché pour configurer le thermostat.

Raccordement du Heat Link à la chaudière

Le produit se compose de deux modules © Yazid Amer // Clubic
Tout le nécessaire à l'installation est dans la boîte : le livret bleu est un guide indispensable pour l'installation

Pour commencer l'installation, pensez à couper toute alimentation électrique au niveau du compteur. Au niveau de la chaudière et à l'aide de son manuel, il convient ensuite d'identifier la zone où se situent les connectiques de contrôle. Selon le modèle de chaudière, le branchement des fils électriques contrôlant le chauffage, l’eau chaude et l’OpenTherm sera plus ou moins difficile.

Google Thermostat Nest Heat Link 02 © Yazid Amer // Clubic
Le dos du Heat Link cache les connectiques filaires
Google Thermostat Nest Heat Link 03 © Yazid Amer // Clubic
Les connectiques sont nombreuses et très clairement identifiés

Notez que, pour éviter la casse et de futurs problèmes liés à une mauvaise installation, il convient d'être particulièrement minutieux lors du raccordement entre le Heat Link et la chaudière.

Didactique, le livret d’installation liste plusieurs cas de figure et devrait permettre à tout le monde de s'en sortir. En cas de doute, il est possible de trouver une liste d’installateurs certifiés par Nest (certains permettent même des réductions fiscales). Pour ce test, nous n'avons eu affaire qu'à des connectiques simplifiées, car nous avons remplacé un thermostat sans fil existant au préalable sur notre modèle de chaudière.

Google Thermostat Nest Heat Link 04 © Yazid Amer // Clubic
Prenez le temps de vérifier chaque branchement, ne vous précipitez pas
Google Thermostat Nest Heat Link 05 © Yazid Amer // Clubic
Il est très simple d'insérer les fils et ils tiennent parfaitement une fois vissés

Une fois raccordé, il ne reste plus qu'à alimenter le Heat Link en tirant ou en rajoutant un domino à l’alimentation électrique de sa chaudière. Il est aussi possible de le raccorder avec un câble micro USB, qui n’est toutefois pas livré avec le thermostat, au même titre que l’adaptateur. Notez que le Heat Link doit être placé à plus de 30 cm de la chaudière pour éviter les interférences de communication sans fil avec le Thermostat Nest.

Google Thermostat Nest Heat Link 07 © Yazid Amer // Clubic
L'alimentation se fait par des fils électriques ou un bloc d'alimentation micro-USB non livré

Configuration du Google Nest Learning 3e Gen

Une fois le Heat Link raccordé à la chaudière, il peut être installé via le support mural ou sur un pied.

Google Thermostat Nest 3e génération 04 © Yazid Amer // Clubic
Le kit d'installation au mur est complet
Google Thermostat Nest 3e génération 04 © Yazid Amer // Clubic
Le mini niveau intégré est très pratique

Dans le premier cas, l’alimentation peut se faire via des câbles électriques au mur ; dans le second il faudra utiliser l’adaptateur et le câble USB livré avec l'ensemble. Avant toute fixation au mur, il faut bien sûr s'assurer que le thermostat disposera d'un bon niveau de connexion sans-fil. Nous recommandons d'ailleurs de configurer le thermostat connecté depuis son point d'installation.

Google Thermostat Nest 3e génération 06 © Yazid Amer // Clubic
Nous pouvons facilement remplacer le thermostat
Google Thermostat Nest 3e génération 07 © Yazid Amer // Clubic
L'alimentation se fait via un câble USB

Pour la configuration du Google Nest Learning c'est simple : il suffit de suivre les instructions à l’écran. Comme pour l'utilisation quotidienne, la bague permet ici de naviguer et un appui sur l’écran valide une sélection.

Google Thermostat Nest 3e génération 09 © Yazid Amer // Clubic
La configuration première se fait sur le thermostat
Google Thermostat Nest 3e génération 10 © Yazid Amer // Clubic
Il faut sélectionner les lettres pour entrer le code Wi-Fi

Après avoir passé le thermostat en français, on enchaine avec la configuration Wi-Fi pour contrôler le thermostat à distance depuis un smartphone.

Google Thermostat Nest 3e génération 11 © Yazid Amer // Clubic
Entrer son code postal est nécessaire pour que le thermostat intègre la météo dans ses fonctions
Google Thermostat Nest 3e génération 09 © Yazid Amer // Clubic
La configuration ne prend pas plus de 5 minutes

Une fois configuré, nous pouvons retourner sur l’application Nest et y saisir un code à sept chiffres pour lier le thermostat à l'application.

Google Thermostat Nest 3e génération 13 © Yazid Amer // Clubic
L'installation se termine par la liaison avec le Heat Link
Google Thermostat Nest 3e génération 15 © Yazid Amer // Clubic
Et le choix de son type de chauffage

Dès lors, il est possible d'utiliser les fonctions de contrôle sur le Thermostat Nest comme dans l’application Nest et depuis un Google Home.

L’application Nest : intuitive, basique, simple

L’application Nest est vraiment épurée et efficace. En dessous de l’illustration en forme de maison, on trouve le statut « Chez Moi » ou « Absent », déterminé par la position GPS du smartphone associé. Le capteur de présence intégré au Thermostat Nest peut également servir à déterminer notre présence à domicile. Sont ensuite indiquées la température extérieure et la météo.

Test Google Nest Thermostat Gen 3
L'application est très épurée et facile à prendre en main

Au centre de l'écran, deux icônes :

  • L'icône de gauche, qui correspond au thermostat, sera orange si le chauffage est activé et affichera la température demandée.
  • L'icône de droite correspond au ballon d’eau chaude et renseigne son statut : éteint ou allumé.

En cliquant sur l’icône correspondant au thermostat, on accède à une page très similaire à ce que propose l’écran du produit physique : un cercle gradué qui permet de régler la température. Celle-ci s’affiche au centre du cercle, et on trouve au-dessus le temps calculé par le thermostat pour que la température de la pièce atteigne celle demandée.

Thermostat Google Nest 3e Gen
L'interface de l'app est très proche de celle du thermostat

Le bas de page accueille quatre onglets : le premier, « Mode », permet d’allumer ou éteindre la chaudière en deux clics. « Éco » active l'économie d’énergie, la température se calera alors sur celle définie par défaut par Nest ou vous-même. C'est sur ce mode que la chaudière basculera automatiquement quand personne n'est à domicile. Il maintient une température minimale qui permet un retour rapide à la température de confort.

Si vous avez l'habitude de baisser fortement le chauffage en partant, pour le monter à votre retour, votre consommation d'énergie sera plus importante que si une température raisonnable est maintenue. C'est la fonction du mode « Éco ». Notons par ailleurs que selon l'ADEM, une baisse de 1°C peut apporter 55 % d'économie d'énergie en moyenne.

Accueil Nest © Yazid Amer // Clubic
Les icones ne sont pas disposés de la même façon sur l'application et l'écran de Nest, mais toutes les fonctions sont présentes.

L’onglet « Prog » permet quant à lui de définir très précisément la température souhaitée à tout moment de la journée, heure par heure ou par période. Enfin, « Historique » donne accès à une vision de l'activité de la chaudière sur 24 heures, jour par jour. Un résumé plus précis est accessible en cliquant sur un jour.

Capture App Nest Learning planning © Yazid Amer // Clubic
Le planning peut être paramétré heure par heure. Cette fonction se paramètre et se consulte à l'identique sur le thermostat
Test Google Nest Thermostat Gen 3
L'historique donne heures d'utilisation par jour | Cliquer sur un jour permet d'obtenir plus de détails sur les plages d’utilisation

La programmation est très simple ; aussi nous conseillons de cliquer sur l’icône des paramètres et s'y plonger pour réaliser de véritables économies d’énergie.

Test Thermostat Google Nest Learning 3e génération
Cette section est essentielle pour optimiser sa consommation

La première ligne des paramètres active la fonction « Chez moi/Absent », en fonction de la géolocalisation des membres du foyer. Si personne n'est présent, le thermostat se placera immédiatement en mode économie d’énergie et reviendra à la température de confort à votre retour.

« Auto-programmation » donne l’autorisation à l'algorithme de Nest d’apprendre de nos habitudes. Le thermostat se basera ainsi sur les données de géolocalisation, les températures que réglées manuellement, les heures de coucher, le temps que prennent les chauffages à atteindre la bonne température, pour optimiser son fonctionnement.

Test Thermostat Google Nest Learning 3e génération

« Délai de température », mesure le temps qu’il faut pour que le domicile atteigne la température souhaitée. Ainsi, si on programme 22°C pour notre retour du travail, la chauffe s’enclenchera pile au bon moment, évitant de pousser les radiateurs au maximum pour réchauffer l'habitation plus rapidement, et permettant ainsi de réaliser des économies d'énergie.

Test Thermostat Google Nest Learning 3e génération

Avec « Pare-Soleil », Nest prend en compte l’ensoleillement pour éviter de fausser les mesures ; enfin, « Feuilles Nest » est un indicateur qui s’affiche quand vous optez pour des températures vous permettant d'optimiser votre consommation d'énergie.

Test Thermostat Google Nest Learning 3e génération
Point important la température de sécurité pour protéger vos canalisations

Les options permettent de choisir la température du mode « Eco » et celle de sécurité. Cette dernière fait en sorte que quoiqu’il arrive, le thermostat maintienne une température de sécurité pour éviter le gel de la tuyauterie.

Une fois tous ces éléments définis, il n'y a plus rien à faire : le thermostat Nest va apprendre de lui-même et adaptera au quotidien les statuts de la chaudière et la température.

Usage au quotidien

Pour ce test, nous avons notamment surveillé l'automatisation et la géolocalisation du thermostat connecté. Le basculement en mode « Éco » s'est toujours correctement effectué lorsque le dernier membre du foyer quittait le domicile. La chauffe s'est ensuite toujours correctement mise en route lorsqu'un smartphone associé reprenait la route du domicile. Au quotidien, on ne peut que souligner le plaisir de ne plus avoir à se préoccuper de couper ou réactiver le chauffage au gré de nos allées et venues.

Toutefois, une utilisation optimale du thermostat connecté nécessite d'impliquer un maximum de membres du foyer, en plaçant l'appareil à un endroit où tout le monde pourra l’utiliser facilement, et en installant l’application Nest sur le smartphone de toutes les personnes partageant l'habitation. La position de chacun sera géolocalisée et pourra être utilisée pour l’apprentissage du Nest.

Accueil illustration 02 Nest © Yazid Amer // Clubic
Au quotidien, si vous prenez le temps de bien paramétrer le thermostat, vous n'y toucherez que de manière exceptionnelle.

Les économies réalisables

Test Thermostat Google Nest Learning 3e génération
Il faut intégrer chaque membre de sa famille pour optimiser sa consommation et son confort

Le Nest Thermostat Learning 3e Gen pourra faire des suggestions et envoyer un rapport mensuel sur la consommation et les économies estimées. Il alerte en cas de dépassement de consommation ou quand des économies notables ont été réalisées. Google Nest promet ainsi d'approcher les 30 % d'économies d'énergie - une donnée qu'il reste toutefois difficile de calculer dans la réalité.

Si les économies réalisées peuvent permettre d'amortir le coût du thermostat, pour aller plus loin, il faudrait pouvoir gérer chaque chauffage indépendamment. Une option possible avec des produits concurrents, mais pas Google Nest, qui ne propose pas de têtes thermostatiques. Une solution alternative serait de passer par Google Home pour créer des scénarios de maison intelligente en liant le thermostat Nest et des têtes thermostatiques d’une autre marque.

L'avis de Clubic

Le Google Nest Learning Thermostat 3e génération est un produit bien pensé et conçu. Il est utilisable facilement même par des personnes qui ne sont pas habituées aux produits technologiques, notamment grâce à une interface très intuitive. La connectivité permet un contrôle à distance bienvenu, et la géolocalisation assure des gains d’efficacité notables. Au final, l’IA de Google apprend de nos habitudes, suggère des stratégies et donne des pistes pour optimiser la consommation d’énergie.

Le prix du thermostat n’est pas anodin mais l’investissement vaut le coup que si votre facture atteint déjà un certain niveau.

Google Nest Learning Thermostat (3rd Gen)

8

Le Google Nest Learning Thermostat (3rd Gen) est un produit assez simple à installer et surtout compatible avec plus de 95 % des chaudières du marché. S’il faut prendre le temps de le paramétrer finement, le résultat est probant, avec une réelle prise en compte de vos programmes, notamment grâce à la géolocalisation. Le système permet de réduire sa consommation sans contraintes. C'est toutefois un investissement non négligeable qui nécessitera de faire quelques calculs au préalable.

Les plus

  • Design
  • Ergonomie
  • Simplicité d’usage
  • Intégration des assistants vocaux
  • IA pertinente

Les moins

  • L’installation peut être délicate
  • Le prix n’est pas anodin
  • Nécessite un véritable investissement de tout le foyer
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
lulu1980
Mouai encore du marketing pour fainéant assisté, tout est faisable sans ça, faut juste s’investir et s’intéresser.<br /> Intérêt zéro.<br /> Sans compter le don gratuit des habitudes de votre vie privée qui est fait à M. google.
hubogoss62
Bonjour. Je possède celui ci depuis 4 ans et je ne suis pas d’accord sur la fonction chez moi absent… Elle met en mode présent que lors du retour effectif a la maison… Donc qd on rentre chez soi la maison est froide! Très désagréable, j’ai donc désactivé cette fonction.<br /> Ce qui est malheureux c’est que le thermostat en 2016 était vraiment intelligent et prenait en compte la programmation même en mode absent donc on pouvait faire redémarrer la chaudière avant de rentrer…mais Google a fait une mise à jour qui rend inopérant cette fonction…<br /> Mon thermostat est donc devenu bête après ça.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Et si on reprenait goût au ménage ? Une sélection d’aspirateurs intelligents Dreame en promotion
Sans crier gare, Amazon dévoile 4 nouveaux interrupteurs connectés
TP-Link enrichit sa section maison connectée Tapo avec 4 nouveaux produits
Leroy Merlin lance, trois ans après l'application, une petite box baptisée Enki Connect
BotenaGo : le nouveau malware qui s'attaque aux routeurs et aux objets connectés
Les enceintes Amazon Echo vont détecter notre présence à la maison
Les produits Alexa et Eero d'Amazon incluront le support de Thread et Matter
La caméra connectée Blink Mini est plus abordable que jamais
Amazon Alexa fête ses 3 ans en France : les chiffres fous d'une success story
Les lunettes intelligentes d'Amazon, les Echo Frames, peuvent maintenant passer des appels
Haut de page