L'Union européenne observe de très près les pratiques fiscales de Google en Irlande

le 18 avril 2019 à 08h26
0
Google Chrome mobile

Selon Bloomberg, les pratiques fiscales de Google seraient scrutées à la loupe depuis l'année dernière dans le cadre d'une enquête « informelle ».

En pleine effervescence autour de la taxe GAFA en France, l'Europe se pencherait de nouveau sur le cas de Google en Irlande. Selon Bloomberg, les autorités irlandaises auraient conversé « en profondeur » avec certains représentants de l'UE pour juger si oui ou non, le géant de la tech avait cherché à réduire ses obligations fiscales au cours de l'année. Une affaire niée par toutes les parties, mais qui rouvre l'épineux débat du dumping social en Irlande.

Une enquête informelle qui pourrait ouvrir une nouvelle affaire


Selon deux sources proches du dossier, l'UE et les autorités irlandaises auraient gardé un œil sur les opérations fiscales de Google sur le territoire. Le but étant de déterminer si la maison-mère de Google, Alaphabet Inc., s'est correctement « pliée aux règles limitant les avantages fiscaux » inhérentes à chaque Etat européen. Une simple « vérification » de la part des autorités, explique une autre source, qui ne mènera sûrement à aucune « enquête formelle ».

D'autres sources vont cependant jusqu'à parler d'un échange entre le ministre des Finances irlandais Paschal Donohoe et la Commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager qui pourraient conjointement ouvrir cette affaire.

Google, Apple, Facebook : l'Irlande continue d'être un « paradis fiscal » malgré elle


Le ministre des Finances et la Commission Européenne n'ont pas souhaité commenter la probable enquête dont pourrait faire l'objet Google. Arrivée en 2003 sur le territoire avec 100 employés, la firme compte aujourd'hui 7 000 salariés et un profit de 1,2 milliards d'euros sur un chiffre d'affaires de 32,2 milliards d'euros en 2017, pour une facture fiscale de seulement 167 millions d'euros.

Si Paschal Donohoe rappelle que l'Irlande et l'UE jouissent de « bonnes relations », le cas de Google n'est pas sans rappeler celui d'Apple ou de Facebook qui ont également élu domicile en Irlande pour traiter leurs opérations en Europe. Avec un impôt moyen sur les sociétés de 12,5 % contre 21,9 % en moyenne en Europe, l'Irlande se garde malgré tout de faire la morale à ces GAFA, au risque d'être accusée de dumping fiscal par ses homologues européens et mondiaux.

Mots-clés : Google
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Une application Steam Chat débarque sur iOS et Android
Black Mirror : les trailers des 3 épisodes de la prochaine saison
Huawei P30 Lite vs Google Pixel 3a : lequel est le meilleur pour moins de 400 € ?
scroll top