L'UE prépare une nouvelle amende salée pour Google et son service publicitaire AdSense

21 janvier 2019 à 10h34
0
Google Adsense
nunpiyu / Shutterstock.com

La Commission européenne a de nouveau Google en ligne de mire. L'institution considère que le géant américain est responsable de pratiques anticoncurrentielles avec son service publicitaire AdSense . Le géant de Mountain View encourt donc une nouvelle amende, que l'on imagine aussi salée que celles infligées en 2018.

Ce n'est un secret pour personne : Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la concurrence, a fait de Google l'une de ses cibles de choix dans sa lutte contre les pratiques parfois contestables des géants du numérique. L'Union européenne serait sur le point de rendre une nouvelle décision lourde de conséquences pour Google.

Google imposait une exclusivité de sa régie AdSense

D'ici les prochaines semaines, comme l'indique Bloomberg, la firme de Mountain View devrait recevoir une nouvelle sanction antitrust d'importance.

Dans ce nouvel épisode, l'Union européenne accuse Google de pratiques anticoncurrentielles relatives aux contrats AdSense, la régie publicitaire de la société américaine. La Commission reprochait à Google d'empêcher les sites web de faire appel à d'autres régies ou d'autres annonceurs en imposant une exclusivité de ses services, ou bien en imposant de franches limitations à la concurrence. Les sites internet n'avaient alors pas d'autre choix que de mettre en avant les publicités de recherche de Google, empêchant ainsi les annonces concurrentes de figurer à des positions avantageuses.

Concernant le montant potentiel de l'amende, il pourrait être inférieur à ceux des précédentes, puisque Google aurait collaboré avec la Commission et aurait déjà procédé à des modifications du programme AdSense.

Les condamnations s'enchaînent pour Google

En 2016, l'UE avait déjà reproché à Google d'entraver la concurrence pour les publicités en ligne. Mais l'entreprise américaine a récemment été doublement condamnée par les institutions européennes. En 2017, Google avait écopé d'une amende de 2,42 milliards d'euros pour avoir favorisé son propre service Google Shopping.

Plus récemment, en juillet 2018, la firme a reçu une amende de 4,3 milliards d'euros (contre laquelle elle a fait appel) pour abus de position dominante en forçant les fabricants de smartphones tournant sous Android à pré-installer certaines de ses applications, pour bénéficier de la licence Play Store.

Modifié le 21/01/2019 à 10h56
6
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top