Google Docs reposera enfin sur les fondations de Quick Office

26 juin 2014 à 11h42
0
Lors des nombreuses annonces formulées à l'occasion de la conférence I/O, Google a notamment expliqué que ses applications bureautiques reposaient désormais sur les bases de QuickOffice.

Afin de mieux rivaliser avec Microsoft, le mois dernier Google annonçait avoir désolidarisé ses applications bureautiques. L'éditeur de texte Docs ainsi que le gestionnaire de feuilles de calcul Sheets étaient ainsi disponibles de manière autonome. L'outil de présentation Slide est désormais disponible à son tour au sein du Play Store.

01F4000007458069-photo-google-i-o.jpg


« Nous souhaitons que les documents Office fonctionnent sans problème », explique Sundar Pichai. A cet effet, en juin 2012, Google avait effectué le rachat de la suite bureautique mobile QuickOffice. « Nous avons travaillé dur pour intégrer Quick Office au sein de Google Docs », ajoute-t-il en annonçant que les applications mobiles de Google Docs bénéficient désormais d'outils d'édition natifs.

000000A007458071-photo-google-i-o.jpg
000000A007458073-photo-google-i-o.jpg


Auparavant, un document Word reçu en pièce jointes dans un email était initialement converti en .gdoc avant de s'afficher. Désormais, le .doc sera directement interprété grâce au moteur de QuickOffice. Les documents xls / .xlsx et ppt / pptx fonctionneront de la même manière et ces extensions de fichiers seront conservées après chacune des éditions.

0190000007458075-photo-google-i-o.jpg


Sundar Pichai explique qu'il sera possible de sauvegarder un document au format Google Docs afin de tirer parti des fonctionnalités collaboratives du service rattaché à Google Drive. Google continue donc de jongler avec ses propres extensions. Reste à savoir si le client Google Drive se contentera toujours de synchroniser de simples liens hypertextes vers fichiers créés sur l'interface Web du service ou si ces documents pourront enfin être édités avec une application locale prenant en charge les extensions de Microsoft Office.

Selon M. Pichai, 67% des startups travailleraient avec Google Docs, et ces services seraient utilisés par 72% des principales universités. A ce jour, Google Drive disposerait 190 millions d'utilisateurs actifs par mois. La prise en charge des fichiers de manière native permettra à Google de mieux se positionner sur le marché professionnel. Google introduit alors Drive For Work, un espace de stockage illimité et chiffré ciblant les entreprises et proposé à 10 dollars par utilisateurs et par mois.

01F4000007458093-photo-google-i-o.jpg


Les annonces de la Google I/O :


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bouygues Telecom lance une offre Bbox fibre à 26 euros/mois
Gmail : Google boude l'IMAP et présente de nouvelles API
iPod Touch : baisse de prix de l'entrée de gamme à 209 euros
Sécurité : BlackBerry réagit à l'intégration de Knox dans Android L
GoPro entre en bourse et amorce un virage
Oculus nie avoir volé la technologie de Zenimax pour son casque à réalité virtuelle
Cyberlink encode en HEVC (H.265) avec MediaEspresso 7
La vente des serveurs x86 IBM à Lenovo inquiète les Etats-Unis
Android Wear : les LG G Watch et Samsung Gear Live sont en vente en France
Nikon D810 : le reflex professionnel élargit sa cible
Haut de page