Certains modèles d'iPhone retirés de la vente en Allemagne

le 04 janvier 2019 à 14h15
0
g - iphone 7

Qualcomm est passé à la caisse pour que l'injonction de retrait de la vente des iPhone en Allemagne soit bien effective, piégeant ainsi Apple.

Entre Apple et Qualcomm, 2019 débute sur de bonnes bases, au moins aussi bonnes que celles de 2018. L'ironie écartée, revenons quelques jours en arrière. Le 20 décembre 2018, Qualcomm remportait une nouvelle bataille judiciaire en Allemagne, après celle gagnée au Japon quelques semaines plus tôt. Le tribunal de Munich avait prononcé une injonction à l'encontre d'Apple (à qui il est reproché d'avoir utilisé les puces Qualcomm, brevetées, sans rémunérer le fabricant) interdisant le géant américain de vendre plusieurs modèles d'iPhone (les 7 et 8) dans le pays. Ce jeudi 3 janvier, Qualcomm a fait en sorte que le retrait des ventes des iPhone soit effectif.

Qualcomm paie pour faire retirer des iPhone de la vente


Dans un communiqué de presse, Qualcomm a annoncé avoir déposé des obligations de sécurité d'un montant total de 1,34 milliard d'euros, une somme nécessaire pour que le fabricant de puces puisse appliquer les mesures correctives ordonnées par la juridiction allemande le 20 décembre. La somme permet également de couvrir les dommages potentiels qu'Apple pourrait subir si le jugement venait à être modifié ou annulé en appel.

Comme attendu, Apple ne vend donc plus ses iPhone 7 et 8 dans la quinzaine de boutiques allemandes. « Apple a été condamné à cesser la vente, la mise en vente et l'importation pour la vente de tous les iPhones contrefaits en Allemagne », confirme Qualcomm. Les autres modèles, comme les iPhone Xs et Xr, eux, sont toujours disponibles à la vente.

Qualcomm vs Apple, la bataille fera rage en 2019


Apple et Qualcomm se disputent des brevets depuis janvier 2017. Alors que l'on « fête » le deuxième anniversaire de la dispute des deux alliés d'autrefois, ces derniers attendent une prochaine échéance.

Le 15 avril prochain, c'est la cour fédérale de San Diego qui devra trancher le litige entre les deux entreprises, cette fois sur fond de surfacturation des composants et licences d'un côté, et de vol de secrets commerciaux de l'autre.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Amazon automatiserait les licenciements liés à la productivité de ses salariés américains
L'App Store victime d'un bug qui empêchait le téléchargement d'applications et de mises à jours
Orange Cash, c’est fini : fermeture du service programmée en novembre
Avec Alexa, Amazon peut facilement obtenir l'adresse exacte de ses utilisateurs
Le OnePlus 7 aura bien un triple module photo dorsal
Microsoft vaut maintenant 1 billion de dollars
Google évite son redressement fiscal de plus d'un milliard d'euros
🎯 French Days 2019 : les tops bons plans du vendredi !
Comparatif 2019 : notre sélection des meilleures souris gamer
Galaxy Fold : Samsung force iFixit à dépublier son article de démontage
Nintendo : la Switch
Samsung : 116 milliards de dollars pour prendre le pas sur Intel
Mario Kart Tour : le jeu en bêta sur smartphone dans quelques semaines
Plus de sang ni de cadavre : la Chine étrangle un peu plus le jeu vidéo
Ordinateurs portables : aux US, Apple remporte une nouvelle fois la palme du meilleur service client
scroll top