Apple Glass : Prix, design, date de sortie, caractéristiques, tout ce que l'on sait sur les lunettes de réalité augmentée d'Apple

07 août 2020 à 18h00
4
Apple Glass © Martin Hajek
Concept Apple Glass © Martin Hajek

Les Apple Glass pourraient être le futur produit phare de la marque à la Pomme. Depuis quelques mois, les rumeurs et quelques brevets ont donné un aperçu de cette paire de lunettes de réalité augmentée qui pourrait constituer l’un des paris les plus audacieux de la marque sous l’ère Tim Cook.

On sait le grand intérêt que porte Apple vis-à-vis de la réalité augmentée. Pas une keynote ne se déroule sans que la marque ne dévoile ses progrès en la matière sur l’iPhone et l’iPad et tout porte à croire que ses développements ont pour ambition d’aboutir à ces lunettes qui devront faire oublier le fiasco retentissant des Google Glass il y a quelques années.

Sur cette page, retrouvez toute l’actualité dédiée aux Apple Glass, que nous appellerons ainsi en attendant que le nom définitif nous soit révélé. On vous résume ici toutes les informations que nous connaissons sur ce produit forcément très attendu.

Quand sortiront les Apple Glass ?

On connait le culte du secret qui entoure la marque californienne et le développement de ses futurs produits. Si les mises à jour de ses gammes existantes sont réglées comme du papier à musique, il est bien difficile de donner une date précise pour le lancement d’un nouveau produit, encore plus quand il s’agit d’une toute nouvelle catégorie de produit. Apple reste maître des horloges pour ainsi créer l’effet de surprise.

Le célèbre analyste Ming-Chi Kuo, très au fait des plans du constructeur de Cupertino, estime dans ses différentes notes réservées aux analystes que les Apple Glass ne devraient pas monter le bout de leur monture avant l’année 2022 . La firme aurait à cœur de peaufiner son produit dans les moindres détails et se donnerait du temps pour finaliser sa paire de lunettes connectées, notamment sur le plan logiciel.

Jon Prosser, un autre habitué des fuites autour d’Apple, estime quant à lui que les Apple Glass pourraient être présentées au deuxième trimestre 2021. Deux dates pourraient convenir : en mars, un mois où Apple tient parfois une conférence pour présenter de nouveaux produits, ou en juin, où se tient la WWDC, la conférence dédiée aux développeurs d’applications. Cette dernière date pourrait être un meilleur choix pour présenter en plus du produit les nouveaux outils mis à disposition des éditeurs d’applications et leur permettre de commencer leurs travaux avant le lancement des Apple Glass un peu plus tard dans l’année.

Tout récemment une date de présentation avancée à octobre 2020 a été avancée. Apple pourrait utiliser ce temps de communication pour annoncer l’appareil mais une sortie avant les fêtes semble toutefois très peu crédible. Apple a d’autres annonces importantes à effectuer, comme les premiers Mac sous processeurs ARM et la pandémie de COVID-19 a retardé les plans du constructeur. On peut légitimement penser qu’Apple va attendre quelques mois de plus pour mettre toutes les chances de son côté.

Quel design auront les Apple Glass ?

Apple et le design, c’est toute une histoire et bien évidemment l’aspect extérieur des Apple Glass sera scruté au peigne fin. Le constructeur doit à la fois respecter ses principes de design, à savoir un appareil très élégant, sobre, aux lignes épurées, mais aussi intégrer l’ensemble des technologies nécessaires à la réalité augmentée dans le format très restreint d’une monture.

Une chose semble actée : pas question pour Apple de suivre Google et ses lunettes au look futuriste qui ont clairement refroidi les potentiels consommateurs. Si la marque se lance dans le marché, ce sera par un design simple et rassurant pour le grand public.

Apple Glass © Martin Hajek
Concept Apple Glass © Martin Hajek

Les premiers prototypes qui auraient été testés ressembleraient à des lunettes de soleil ou de vue haut de gamme, avec un cadre toutefois plus imposant que celles de lunettes traditionnelles. Il s’agit malgré tout d’appareils destinés au développement et l’on imagine tout à fait qu’Apple travaillera à miniaturiser sa technologie pour la rendre moins visible et plus acceptable à porter au quotidien.

Apple pourrait également s’inspirer d’un autre produit de sa gamme wearables : l’Apple Watch. La montre connectée a séduit les consommateurs notamment par ses possibilités de personnalisation. L’objet est proposé dans différents matériaux et le constructeur propose également des dizaines de bracelets aux couleurs et aux looks différents, mis à jour régulièrement. On peut penser également qu’Apple proposera plusieurs formes de verres et de nombreuses options pour personnaliser sa monture et trouver la paire d’Apple Glass qui convient le mieux à son visage et à son apparence.

Est-ce que les Apple Glass pourront remplacer mes lunettes de vue ?

On prête à Apple l’ambition de proposer des lunettes intelligentes dont les verres seraient adaptés à la vue de ses utilisateurs. Les utilisateurs pourraient commander ces paires personnalisées directement sur le site d’Apple grâce à leur ordonnance délivrée par leur ophtalmologiste.

Un autre brevet indique qu’Apple pourrait intégrer un système de correction automatique de la vue pour les astigmates, les hypermétropes et les myopes. Ainsi plus besoin de commander chez son opticien une nouvelle paire de lunettes tous les deux à trois ans, les Apple Glass seraient en mesure d’affiner la correction automatiquement de manière logicielle.

Il ne faudra par contre pas compter sur un quelconque remboursement réalisé par la Sécurité Sociale mais Apple a déjà établi des partenariats avec quelques mutuelles américaines pour rembourser une partie de l’achat de l’Apple Watch, notamment chez les clients les plus âgés. En effet la montre est perçue comme un dispositif médical grâce à ses fonctionnalités de détection de l’arythmie ou encore des chutes. Le constructeur pourrait axer la communication et certaines fonctionnalités de ses Apple Glass vers le domaine de la santé connectée et ainsi faire baisser la facture chez certains de ses consommateurs.

Dès lors les Apple Glass remplaceraient au quotidien les lunettes de vue…mais pas les solaires. Certains bruits de couloir expliquent depuis quelques semaines déjà qu’Apple ne serait pas parvenue à gérer correctement l’affichage des informations sur des verres teintées.

Apple Glass © iConceptPhones
Concept Apple Glass © iConceptPhones

Combien coûteront les Apple Glass ?

C’est la question la plus épineuse à résoudre et qui doit agiter actuellement les équipes de Cupertino. On pourrait imaginer, Apple oblige, que ces Apple Glass soient vendues à un tarif prohibitif mais le constructeur prévoirait finalement un tarif de départ à 499$.

Une surprise ? Pas vraiment. Apple a pour habitude de lancer ces nouvelles catégories de produit à des prix plus agressifs qu’attendus. Pour rappel, l’iPad avait été lancé an 2010 à 499$ alors que les analystes prévoyaient un prix de 1000$. De même pour l’Apple Watch dont le prix de départ était fixé à 349$ pour sa version de base en aluminium mais plus élevé pour ses déclinaisons (jusqu'à 10 000$ et plus pour les versions en or 18 carats).

Si Apple suit cette tendance, les Apple Glass pourraient être lancées à un prix plancher de 499$, mais qu’une collection suivrait avec des matériaux plus premium pour la conception de la monture et des prix bien plus élevés. De quoi en faire un accessoire tendance et branché, accessible à toutes les bourses mais aussi véritable symbole de richesse pour les clients les plus fortunés.

Les Apple Glass proposeront-elles de la réalité augmentée ?

Les Apple Glass devraient représenter l’aboutissement de plusieurs années de travail et de développement autour d’ARKit, la boite à outils permettant aux développeurs d’Apple et d’autres éditeurs de proposer des expériences AR toujours plus immersives via l’iPhone ou l’iPad. Apple continue d'ailleurs d'acheter plusieurs start-up travaillant sur le sujet, comme tout récemment la société NextVR ou iKinema qui travaille sur des solutions de motion-capture.

Quels bénéfices vont apporter les Apple Glass aux utilisateurs ? L’idée d’Apple, si l’on en croit les brevets dénichés sur le web, serait d’apporter de l’information contextuelle directement devant les yeux du porteur.

Un capteur LiDAR, semblable à celui que l’on trouve sur l’iPad Pro, serait à l’oeuvre pour mapper l’environnement face à l’utilisateur, évaluer les distances et permettre l’intégration des éléments 3D dans l’environnement réel. Les QR Codes pourraient également être utilisés pour accéder automatiquement à certains services.

Brevet Apple Glass
© USPTO

Par contre pas de caméras prévues pour les Apple Glass. On le sait, le fait de filmer les passants dans la rue à créé la polémique à la sortie des Google Glass, soulevant d’importants débats sur le respect de la vie privée. Apple, qui s’érige en défenseur de la confidentialité, éviterait ainsi une polémique et ne dévierait pas de sa ligne de conduite.

On peut imaginer par exemple que l’itinéraire piéton se matérialisera directement sur les rues dans une version d’Apple Maps adaptée. Les flèches de navigation pourraient apparaitre au coin des rues pour indiquer à l’utilisateur s’il doit tourner. Cette fonctionnalité n’est pas nouvelle, Google Maps la propose déjà sur smartphones, mais les Apple Glass apporteront une touche en plus de simplicité puisqu’il ne faudra pas d’appareil supplémentaire pour y accéder.

Un AppStore dédié serait également au programme pour que les développeurs tiers puissent proposer leurs propres services. Tous les usages semblent possibles et l'on imagine tout à fait accéder à ses derniers tweets, son activité physique ou des recommandations de restaurant en fonction du lieu où l'on se trouve directement devant ses yeux.

Les Apple Glass pourraient reprendre le concept de complications de l'Apple Watch ou de widgets pour afficher rapidement de l'information sans passer obligatoirement par une application dédiée.

Le jeu vidéo serait également à l’honneur. Quoi de plus normal puisqu’il constitue une porte d’entrée idéale pour comprendre les avantages de la réalité augmentée. Pokemon Go l’a prouvé il y a quelques années. On a appris récemment qu’Apple aurait passé un partenariat avec Valve pour l’aider à développer sa plateforme. L’éditeur de Steam a déjà beaucoup d’expérience dans la réalité virtuelle et pourrait donner un sérieux coup de pouce aux équipes d’Apple pour proposer des outils poussés et proposer des jeux immersifs tirant pleinement partie des Apple Glass.

Apple rapproche de plus en plus ses différents systèmes d’exploitation et il ne serait pas étonnant que le constructeur lance un nouveau système (glassOS ?). Des traces ont d’ailleurs été trouvées dans plusieurs versions d’iOS 13 sous le nom de code StarBoard , preuve que la firme de Cupertino est actuellement en plein travail d’adaptation.

Apple pourrait décliner ses différentes applications comme iMessage, Mail, mais aussi l’assistant vocal Siri qui serait une interface indispensable pour poser des questions et effectuer quelques tâches rapidement.

L’interface serait également proposée dans la simulation virtuelle. Les utilisateurs pourraient « toucher » des éléments virtuels dans l’environnement 3D pour accéder aux options, interagir avec un logiciel ou accéder à des contenus.

Les Apple Glass seront-elles connectées à l’iPhone ?

Comme avec l’Apple Watch, les Apple Glass seront dépendantes de l’iPhone , et réservées exclusivement aux possesseurs du smartphone d’Apple.

Cette connexion obligatoire permettra de déporter sur l’iPhone une grande partie des calculs. On imagine que la connexion 4G (et prochainement 5G) et le GPS seront utilisés sur l’iPhone afin de préserver la batterie des Apple Glass. La connexion devrait être possible en Bluetooth, à moins qu’Apple n’intègre une variante de sa puce H1, utilisée actuellement dans les AirPods et AirPods Pro, afin de garantir une excellente connexion et une rapidité des transferts entre les deux appareils.

Une puce dédiée aurait du sens puisque le Bluetooth seul ne pourra pas gérer le transfert d’images en 3D vers les Apple Glass. Si Apple veut intégrer le moins d’électronique possible, pour garder un design très fin semblable à des lunettes de vue traditionnelles, l'iPhone serait le vrai cerveau de ces lunettes et les Apple Glass un simple dispositif d’affichage.

De plus Apple aurait une fois de plus la maîtrise de ses composants, et pourrait développer un processeur parfaitement taillé pour les usages de ses lunettes connectées, sans se reposer sur des solutions tierces, source de compromis techniques.

Comment les Apple Glass vont-elles se recharger ?

Pour la recharge des Apple Glass, on peut imaginer qu’Apple va se reposer sur la technologie par induction, qui équipe tous ses produits wearables, des AirPods à l’Apple Watch en passant par l’iPhone.

Apple Glass © TechWeartrend
Concept Apple Glass © TechWeartrend

Cela pourrait passer par une station de charge à induction, qui s'inspirerait du AirPower, un accessoire annulé en plein développement. L'idée qui reste, à notre sens, la plus élégante et la plus logique serait un étui à lunettes intégrant les connecteurs nécessaires à la recharge. Cet accessoire, à l'instar des AirPods, permettrait de protéger ses lunettes, notamment en déplacement, et rappellerait les codes de la lunetterie de sorte à rassurer les utilisateurs.

La seule inconnue reste la disponibilité. Apple serait bien inspirée d’inclure l’accessoire avec les Apple Glass mais pourrait aussi le proposer en option et proposer un simple câble à la place. Quand on voit l’argent généré par la vente d’accessoires pour le constructeur et ses tendances à vouloir un packaging toujours plus minimaliste , il pourrait y réfléchir à deux fois avant de faire un cadeau à ses clients.

Modifié le 26/05/2021 à 15h25
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Elon Musk réserve chez Virgin Galatics quand Bezos dézingue son concurrent
Une IA appréhende les politiciens qui passent trop de temps sur leur smartphone durant les sessions au parlement
Haut de page