Bientôt la fin de Windows sur Mac ? Il n'y aura pas de Boot Camp dans les versions ARM

25 juin 2020 à 12h16
29
Boot Camp Apple Mac
© Apple

Apple a indiqué que son logiciel d'émulation Rosetta 2 ne sera pas compatible avec les applications x86_64. Les Mac sous processeurs Intel ne connaîtront quant à eux aucun changement.

Lors de la WWDC 2020, Apple a donné le coup d'envoi de sa quatrième transition qui verra les Mac se passer des processeurs Intel au profit de puces ARM conçues en interne par les équipes de la marque à la pomme.

Boot Camp va progressivement disparaitre durant la transition vers ARM

Ce basculement d'une architecture à une autre aura forcément des répercutions et l'une d'entre elles concerne Boot Camp. Cet utilitaire, présent depuis Mac OS X Tiger, sorti en 2004, permet de partitionner son disque dur puis de télécharger et d'installer une copie de Windows.

Si la fonctionnalité n'est pas des plus connues dans le grand public, elle a pourtant ses adeptes notamment dans les sphères professionnelles. De nombreux utilisateurs n'ont pas le choix que de posséder une partition sous Windows pour conserver l'usage de certains logiciels métiers, uniquement compatibles avec l'OS de Microsoft.

Or, Apple a indiqué aux développeurs que Rosetta 2, le logiciel d'émulation qui permettra de faire tourner la plupart de ses applications x86 sur les processeurs ARM, ne pourra pas traduire les applications de virtualisation x86-64. En clair, la virtualisation de Windows 10 par un logiciel dédié sera impossible et Boot Camp ne serait plus accessible sur ces nouvelles machines.

Microsoft pourrait améliorer les choses en proposant Windows ARM au grand public

Cela ne signifie toutefois pas la disparition pure et simple de Boot Camp. Les Mac équipés d'une puce Intel pourront toujours utiliser la solution d'Apple, qui est présente dans la version bêta de macOS Big Sur, disponible depuis peu pour les développeurs.

Restent, aussi, les solutions de virtualisation. Apple en a fait la démonstration lors de son keynote en montrant une version de Parallels Desktop parfaitement compatible avec les processeurs ARM et faisant tourner une distribution Linux.

Pour le moment la version ARM de Windows 10 n'est pas proposée aux particuliers mais réservée aux OEM. Microsoft n'indique pas si elle compte changer de stratégie dans l'avenir et commercialiser son système pour simplifier la vie des utilisateurs Mac.

Source : Windows Latest

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
15
zeebix
J’ai pas de Mac, mais ça ne risque pas de jouer en défaveur de ces nouveaux Mac ?<br /> Certains ici utilisent cette possibilité actuellement ? C’est se couper de pas mal de logiciels ou jeux… Même si ça demandait de passer par Windows…<br /> Ça ne doit pas toucher énormément de personnes mais quand même…
Duben
J’imagine que, comme souvent, Apple se dit que les autres vont se plier à leurs principes <br /> Quand les iPhones sont sortis et qu’ils ne pouvaient pas lire les animations en Flash, tout le monde s’est dit que c’était rédhibitoire et que sans Flash les iPhones perdraient un public. Au final ils ont tenu, tout le monde a suivi et Flash est mort.<br /> Là je me dit qu’ils partent un peu sur le même principe, que Microsoft va s’adapter et finira par fournir un Windows ARM qui sera utilisable sur les Mac
trollkien
Perso je pense que ils prennent pas un grand risque. Les quelques personnes que je connait qui sont gouroutisés Apple n’utiliseraient Windows pour rien au monde…
ABC
L’étau se resserre, déjà actuellement avec la puce T2 Apple a considérablement verrouillé le mac. Impossible d’installer des applications non autorisées et pas de passerelle pour utiliser les anciennes applications 32 bits qu’il faut racheter même si les anciennes fonctionnaient parfaitement. Et la facture est salée.<br /> Utilisateur mac assidu de part mon activité professionnelle, je viens d’acheter un Mac mini à 1600€ pour avoir une configuration réellement minimale, je pense que mon prochain ordinateur sera un PC Windows. J’ai le temps pour m’y préparer et je ne suis pas le seul dans ce cas.<br /> De nombreux développeurs choisissaient le mac pour sa possibilité de travailler sur 2 plateformes, tout un secteur qui va se barrer ou revoir à la baisse ses investissements sur mac. Des petites applications qui risquent de disparaitre sur les ordinateurs à la pomme, et pas que.<br /> Apple a relancé un nouveau Mac pro camion mais ses tarifs délirants excluent 90% des professionnels qui n’ont pas des budgets extensibles à l’infini. Surtout en ce moment où des secteurs entiers très présents sur mac sont pleinement touchés par la crise sans précédent.<br /> Le problème de la migration sur Windows, ce sont les applications qui n’existent que sur mac, il faudra trouver des équivalents Windows, si les entreprises font preuve d’un peu de souplesse. Déjà la suite Adobe est plus stable sur PC quand sur mac les bugs sont légions. La migration vers Windows ne pourra être un succès que si c’est un mouvement de masse. Ce qui a déjà eu lieu totalement ou en partie dans certains domaines autrefois très présents sur mac, comme la santé, la photo, le montage vidéo, la création 3D.
ABC
Le public sur mac est différent du public iOS. Les utilisateurs mac ont très souvent un usage professionnel et la raison l’emporte sur l’achat d’impulsion. Si Apple restreint trop leur libertés, il est évident qu’ils perdront un large public, mais Apple essaiera de se rattraper avec les utilisateurs grand public, moins exigeants mais plus volatiles.
ABC
Tous les utilisateurs de macOS ne sont pas des «&nbsp;fanboys&nbsp;», même si ces derniers crient plus fort que les autres en trollant à tout va.
Blap
Flash etait deja en train de mourir depuis un moment a l’epoque et c’etait une grosse avancée que de ne pas implementer Flash, que beaucoup de monde attendait. Certes plein de gens ont gueulé, mais certainement pas des gens qui avaient une vision du web et des OS divers ou meme de Flash sur le long terme.
Blap
La création 3D n’a jamais été très présente sur Mac, ca a toujours été le villain petit canard, meme après Windows. Apple n’a jamais beaucoup privilégié la 3D que ce soit au niveau logiciel que materiel où leurs PC avaient une génération de retard sur les autres.
orionb1
Du coup, Pixar ne travaillent pas sur Mac ? Ce serait marrant
ABC
La 3D c’est vaste, la modélisation et l’architecture utilisaient énormément le mac pour les projections 3D. L’animation dans une moindre mesure, le jeu très peu en effet.
Blap
Ils n’ont jamais travaillé sur Mac, la 3D c’était SGI puis Linux a part pour les jeux qui étaient développés sur Windows.<br /> Tu peux avoir des postes sur OSX pour Photoshop ou autre dans certains departements mais pas pour la 3D.
Blap
Aucun domaine de la 3D n’était majoritairement sur Mac, meme l’archi et la modé. Il y a toujours eu un mythe sur les créatifs exclusivement sur Mac, il y avait même des boites qui avaient des Mac a l’entrée pour faire genre devant les clients mais en arrière boutique plus rien, et je suis sur qu’il y en a certaines qui font encore ca.<br /> Après ca ne veut pas dire que certaines boites ne tournaient pas sur des PC Apple mais c’etait et n’est pas la majorité.
ABC
Désolé Blap, mais ce que vous écrivez est complètement faux. C’est n’importe quoi. J’ai travaillé pour Publicis, Havas entre autres, et le mac était (et est encore en grande partie) l’outil des professionnels, de la conception à la réalisation, dans tous les domaines. Les seuls PC Windows qu’on pouvaient voir étaient entre les mains des commerciaux ou de l’hôtesse d’accueil.<br /> C’est moins vrai aujourd’hui, comme je le dis plus haut.<br /> Mais actuellement, certains logiciels pros n’existent que sur mac. Du coup, pas trop le choix si on bosse en équipe.
soaf78
Et ceux qui utilisaient bootcamp pour un dualboot OSX/Linux ?<br /> parce qu’il y a plein de distros qui tournent sur arm, c’est con de s’en passer
ABC
Les Mac Intel d’occasion vont voir leur cote remonter…
LAE
Sauf qu’à priori ce n’est pas une décision d’Apple de dire: On retire BootCamp à nos utilisateurs!<br /> Mais plutôt une conscéquence de la volonté de passer sur une archi ARM, après je peux comprendre que ça dérrange certains mais personnelement je préfère ça que de rester sur Intel et avoir accès au BootCamp.<br /> Après bien sûr que l’industrie va s’adapter, je dirais même que c’est à Microsoft de rendre son OS disponible sur différentes archi et pas aux constructeur de s’adapter. Comme c’est le cas pour Android.<br /> Après je ne suis pas un expert dans ce domaine mais c’est ce qui me paraît logique
Blap
Il va falloir nommer ces logiciels 3D dits pro disponibles uniquement sur Mac parce que je bosse aussi dans le milieu depuis presque 30 ans et ce n’est clairement pas ce que j’ai pu voir, vois et échangé avec les collègues <br /> Les PC Windows ont toujours été minoritaires dans la 3D a part dans le jeux video et possiblement CAO, et justement les macs se retrouve(aient) a l’accueil et chez les commerciaux (qui ne font aucunement de 3D donc totalement hors sujet)
ABC
Mets toi à jour. Ce que tu racontes est inexact ou faux dans à peu près toutes les boites parisiennes (agences, studios, production… ). MEt comme précisé, le PC Windows a fait une percée dans différents domaines autrefois sur mac, comme par exemple chez Veepee (Vente privée) ou la retouche et la chromie sont réalisés sur des PC bas de gamme.<br /> Et c’est toi qui limite à la 3D pour les softs mac only. LA 3D c’est mort sur mac actuellement.<br /> Un logiciel UI/UX design que j’utilise par exemple, Sketch. Logiciel central et indispensable en méthodologie Agile, difficile d’y échapper, sur mac uniquement.
phil995511
Il fallait clairement s’attendre à ce que tous les OS au format x86_64 deviennent incompatibles avec les nouveaux Mac’s à CPU’s ARM…<br /> «&nbsp;En clair, la virtualisation de Windows 10 par un logiciel dédié sera impossible et Boot Camp ne serait plus accessible sur ces nouvelles machines.&nbsp;»<br /> La virtualisation de Windows x86_64 sera toujours possible via Virtual Box par exemple, mais peut-être qu’elle n’est tout simplement pas souhaitée par Apple…<br /> Seules les distributions compatibles ARM pourront être alors portées nativement sous Mac. Il y a une flopée de distributions Linux compatibles Raspberry Pi (à base de CPU ARM) et il y a même une version de Windows 10 pour ARM. Il faudra les optimiser pour qu’elles fonctionnent correctement avec ces nouveaux Mac’s, sans l’aide de Apple ça risque d’être difficile… Il est à remarquer que Windows 10 ARM n’est pas compatible avec l’ensemble des applications pour Windows 10 x86_64.<br /> Avec la disparition annoncée de Boot Camp, globalement la grande majorité des utilisateurs Mac’s seront bloqués sous Mac OS comme à l’époque des CPU’s Motorola, ce à moins d’être d’excellents bidouilleurs…
juju251
phil995511:<br /> La virtualisation de Windows x86_64 sera toujours possible via Virtual Box par exemple, mais peut-être qu’elle n’est tout simplement pas souhaitée par Apple…<br /> Je ne suis pas certain :<br /> Virtual Box fait de la virtualisation, pas de l’émulation, donc, il n’y a pas de «&nbsp;traduction&nbsp;» du jeu d’instructions, mais «&nbsp;seulement&nbsp;» une virtualisation d’une nouvelle machine (basée donc sur le même jeu d’instructions).<br /> Donc, de l’émulation sera peut-être possible, mais cela risque de se payer en termes de performances.
ABC
ARM + puce T2, ça va donner des machines extrêmement fermées.<br /> Probablement qu’à terme Apple souhaite rendre les utilisateurs le plus dépendants possible de l’App Store, avec des marges conséquentes à chaque fois. Seuls des grandes firmes puissantes comme Adobe pourront passer outre (sauf pour les logiciels grands publics).<br /> Et même pour pouvoir installer une application sur mac il faudra qu’elle soit validée/autorisée par Apple (sous des pseudo prétextes de sécurité), avec là encore une part du gâteau. Au final c’est l’utilisateur qui paiera les marges Apple. Les petits développeurs sans grands moyens qui pourtant produisent des applications de qualité risque de voir leurs softs non autorisés par la puce T2, sans compter les coût d’un portage sous ARM.<br /> Apple aura réussi sa mutation avec un modèle applicatif sur mac, proche de celui d’iOS. En clair, ultra rentable et en touchant de l’argent sur toutes les applications.<br /> Perso, je ne suis pas certain d’avoir envie de participer à une telle aventure, où j’aurai l’impression d’être le dindon de la farce. Apple n’en a jamais assez et à vouloir trop tirer sur la corde, ils pourraient bien se la prendre en pleine poire. Et comme le relate l’histoire de la firme, elle a eu aussi de nombreux échecs, comme quoi les poires c’est pas forcément nous.
ABC
Si c’est comme avec Rosetta qui permettait d’utiliser les applications PowerPC sur Intel, les performances risquent d’en prendre un sacré coup. Ceci dit, les machines actuelles ont quand même plus de répondant pour peu qu’on ne leur en demande pas trop.<br /> Et même ça, ce n’est pas garanti, la puce T2 peut bloquer une application même en utilisant un logiciel de virtualisation.
Duben
Mouais, je ne pense pas qu’une entreprise comme Apple se fasse surprendre comme ça <br /> Je pense qu’ils savaient que Microsoft ne délivrerait pas de Windows ARM directement, donc c’est bien leur choix de prendre ce risque. Par contre je présume qu’ils comptent sur le fait que Microsoft veut vendre des licences Windows, et si pour ça ils doivent se mettre à vendre des licences ARM, ils se mettront à le faire s’ils se rendent compte qu’il y a un marché
Blap
Le sujet ETAIT centré la 3D depuis le debut, et comme par hasard tu defend bec et ongles un truc pour dire l’inverse a la fin et etre d’accord une fois qu’il faut vraiment etayer par des exemples concrets.
sshenron
Je crois que le dernier Mac Book Pro qui avec lequel on pouvait installer un Linux 100% fonctionnel c’était la génération «&nbsp;Retina&nbsp;» (à partir de 2012 - 2016).<br /> Et le dernier 16" je crois que le seul moyen c’est d’installer Linux sur un disque externe et quasiment rien ne fonctionne.<br /> Bref on n’est pas prêt de revoir un Linux 100% fonctionnel sous Mac
LAE
Mouais, je ne pense pas qu’une entreprise comme Apple se fasse surprendre comme ça <br /> Je pense qu’ils savaient que Microsoft ne délivrerait pas de Windows ARM directement, donc c’est bien leur choix de prendre ce risque.<br /> Euh… Il ne me semble pas avoir dis le contraire. Hormis le fait que je ne pense pas que ce soit un risque. Et à mon avis ils ne comptent pas spécialement sur Microsoft, bien que ce dernier va probablement sortir une version ARM (pure spéculation de ma part)
Iceslash
Pourquoi les utilisateurs utiliseraient du Windows ??? comme si il manquait des choses sous Mac OS ? aveu de faiblesse de l’OS?<br /> Est-ce que les utilisateurs Windows ont besoin de Mac OS ?. La question est vite répondue ! ;p
pocketalex
Bootcamp n’a aucun intérêt sur les Mac ARM, on va pas le pleurer tout de même ?<br /> A quoi bon démarrer sur Windows ? Et d’abord … quel Windows ? Le Windows compilé en x86 ? ça démarrera pas, c’est plus un x86 dans l’ordinateur<br /> Les Windows compilé ARM des Surface x et autres Lenovo Yoga 5G ? Quand bien même ça boot il se passe quoi derrière ? Ben … on va lancer des apps. Des apps compilées ARM ? Il y en a pas !!!<br /> C’est par ailleurs tout le souci de la Surface X, du Yoga 5G et des ordinateurs Dell et autre sous CPU ARM : il y a pas de softs natifs<br /> Donc on va émuler du x86, et les perfs vont être catastrophiques, et surtout … plus trop d’intérêt de passer par bootcamp si c’est pour en arriver la, autant lancer un Fusion ou un Parrallels, ou un Virtualbox même et basta<br /> CQFD : plus besoin de bootcamp
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Une
Apple : dans le Mac App Store aussi, on trouve des malwares chinois
Avec Darty, économisez 250€ pour l'achat du PC portable Huawei MateBook D15
Vous ne trouverez pas cette TV de 50
Ces écouteurs, dans leur version pro, sont à prix cassé aujourd'hui !
DJI bientôt dans votre maison grâce à son aspirateur robot
Faites vous rembourser 100€ sur cette smart TV de 55
Cette licence chez NordVPN est idéale pour gagner en cyberconfidentialité à bon prix
Les constructeurs américains mobilisés pour assurer le futur du cargo spatial Cygnus
WhatsApp vous proposera d'effacer un message 2 jours après son envoi
Haut de page