WWDC 2020 : tout ce qu'il faut attendre pour le Mac et la transition vers ARM

21 juin 2020 à 17h00
18
MacBookPro.jpg

Le Mac devrait être à l'honneur cette année avec la présentation d'une nouvelle version de macOS mais aussi et surtout l'annonce de l'adoption des processeurs ARM pour les prochains ordinateurs de la marque.

Ce lundi 22 juin Apple lancera la WWDC 2020, sa conférence dédiée aux développeurs avec un live diffusé en direct sur YouTube, Apple.com et accessible à tous.

Le passage à ARM devrait être le gros morceau de cette keynote

Le constructeur y dévoilera toutes ses nouveautés logicielles, et contrairement aux dernières années, c'est le Mac qui devrait attirer tous les regards avec l'annonce de la transition des processeurs Intel vers des références ARM développées en interne par Apple.

Cela fait maintenant de nombreux mois que les rumeurs évoquent la mise en chantier d'un Mac ARM qui serait lancé au cours de l'année 2021. Cette nouvelle architecture permettrait à Apple de ne plus dépendre d'Intel et de sa feuille de route, tout en apportant de nouvelles fonctionnalités comme l'ajout d'une connectivité 4G, de meilleures performances en intelligence artificielle et possiblement une autonomie plus importante pour les ordinateurs portables.

Apple profiterait de cette prise de parole pour annoncer les différents détails techniques de cette transition et proposer les outils de développement adéquats pour que les éditeurs puissent adapter leurs logiciels à cette nouvelle architecture. Le constructeur californien devrait également présenter un calendrier de déploiement et indiquer comment les applications actuelles pourraient fonctionner sur des processeurs ARM.

La somme de travail s'annonce déjà importante pour les développeurs, qui devront réécrire en grande partie leurs applications pour cette nouvelle version de macOS ARM. Apple aura, si l'annonce est à l'ordre du jour, un gros travail de communication à faire pour expliquer quels avantages cette nouvelle plateforme pourra apporter et inciter les éditeurs à envisager une refonte de leurs logiciels.

On se rappelle que lors de la transition entre PowerPC et Intel en 2005, Apple avait intégré à Mac OS X Rosetta, un émulateur qui avait permis de conserver l'usage de l'ensemble de ses logiciels sans essuyer une perte de performances.

Les développeurs pourraient également mettre à profit Catalyst, un ensemble d'outils permettant de transposer rapidement une application iOS vers Mac. Le procédé a montré ses preuves, notamment avec l'application Twitter sur macOS , et devrait être enrichi pour accélérer le travail de réécriture.

Enfin les développeurs seraient bien évidemment invités à écrire leurs applications en Swift, le langage d'Apple, qui s'est enrichi d'un framework baptisé Swift UI et qui facilite la création d'interfaces pour l'ensemble des plateformes logicielles d'Apple, de l'Apple Watch au Mac.

Une révision mineure de macOS attendue

La keynote d'ouverture sera également l'occasion de dévoiler la prochaine version de macOS, numérotée 10.16 et qui prendra probablement comme nom l'un des lieux emblématiques de la Californie. Le site MacRumors a récemment indiqué que la Pomme avait déposé Mammoth, Monterey et Skyline et pourrait piocher dans cette liste.

Il ne faudrait pas s'attendre à des nouveautés logicielles fracassantes. Apple devrait se contenter d'améliorer l'existant comme avec Messages qui hériterait enfin de l'ensemble des fonctionnalités de sa déclinaison sous iOS. Plans intégrerait quant à lui Look Around, l'équivalent de Google Street View disponible depuis iOS 13 et qui ne couvre actuellement que quelques villes américaines.

On aimerait également un nettoyage des applications existantes comme Podcasts, TV ou Musique introduites dans Catalina, la dernière version en date, et qui fonctionnent mal et un gain de performances à travers l'ensemble du système à la manière de Snow Leopard en son temps.

Rendez-vous lundi 22 juin à partir de 19h00 sur Clubic pour suivre cette keynote qui s'annonce riche en annonces pour le Mac !

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
18
11
os2
total mensonge: « On se rappelle que lors de la transition entre PowerPC et Intel en 2005, Apple avait intégré à Mac OS X Rosetta, un émulateur qui avait permis de conserver l’usage de l’ensemble de ses logiciels sans essuyer une perte de performances. » il avait bien une bonne perte de performance… sans compté que apple partait d’une architecture lente… à une plus rapide… alors que là c’est l’inverse…
jhe
Hum… Pas certain que ARM soit plus lent que x86/x64…<br /> On verra.
Wen84
Il y aura forcement une perte de performance dans tous les apps qui ne pourront pas etre facilement recompilé (Par exemple les jeux)
jhe
Oui, tout à fait. Je parlais d’une appli ARM vs x86-64 native.
KlingonBrain
Réécrire ses applications ?<br /> Dans le monde du logiciel libre, avec Linux, quand on recompile sur de l’ARM (par exemple sur un PI), pour peu qu’une application soit correctement écrite, il n’y a rien de particulier à modifier.
boboss29200
Il faut surtout voir ce que vont donner les processeurs AXXX en versions de bureau, qui ne seront surement pas comparables aux versions smartphones…Je demande à voir, si cette rumeur est vraie, car au final, ce que je souhaite c’est de pouvoir utiliser mon mac et ses logiciels confortablement, qu’il soit sut Intel ou Arm. Et au vu du précédent mac pro, je doute qu’Apple abandonne rapidement Intel pour ce qui est de la puissance. Et puis si ça se trouve, ça ne sera qu’une puce graphique ou un coprocesseur cette puce ARM. Quand on voit les performances graphiques (en jeu) des A12, A13 etc…
Wen84
Sur ce point, je ne prendrais pas de paris, je ne suis pas assez connaisseur, même si j’ai du mal à imaginer l’ARM à égalité. Actuellement, les CPU le plus performants demeurent des X86, mais bon le Mac Book embarquent des CPU mobiles. Mais bon, si je prends, la Surface Pro X (Une surface ARM), du peux que j’ai vu elle a de moins bonnes perfs que les Surface Pro classique.
Wen84
Bah si t’as 100% du code source, oui tu pourras peut etre tout recompiler. Dans la vraie vie, ça va dépendre de masses de trucs…
KlingonBrain
Quand tu est le développeur d’une application, en principe, tu as le code source <br /> Pour les dépendances, dans un environnement libres, elles sont libres. Donc il y a le code source aussi. Même pas besoin de les recompiler, c’est tellement facile que les dépôts ont déjà fait le travail…<br /> Tout cela n’est pas un hasard. Recompiler les même paquets pour de nombreux processeurs différents, ça fait déjà partie des habitudes de certains distro linux depuis bien longtemps.
Wen84
"Quand tu est le développeur d’une application, en principe, tu as le code source " =&gt; Bah déjà ta première assertion est fausse. Tu as TON code source, pas forcement tout le code source.<br /> Ajoutons que s’y a de l’assembleur derrière, c’est encore un autre souci.
KlingonBrain
"Quand tu est le développeur d’une application, en principe, tu as le code source " =&gt; Bah déjà ta première assertion est fausse. Tu as TON code source, pas forcement tout le code source.<br /> Bah, c’est justement ça l’énorme différence dans le monde du libre. On s’assure d’avoir les code sources de toutes les dépendances du projet. On n’utilise pas de dépendances qui ne publient pas leur code source. Donc on a tout le code source.<br /> C’est à ce genre d’exemple qu’on en voit l’utilité. <br /> Ajoutons que s’y a de l’assembleur derrière, c’est encore un autre souci.<br /> Oui, c’est un cas de figure qui peut se rencontrer sur les applications les plus performantes. Mais ce genre d’optimisation ne concerne le plus souvent que de petites parties du code. Mais si ton logiciel est bien écrit, il proposera aussi un codepath sans assembleur, certes plus lent, mais qui compilera et tournera quand même.<br /> D’ailleurs, rappelons que les compilateurs modernes proposent souvent des «&nbsp;intrinsics&nbsp;» qui permettent d’écrire des instructions de bas niveau très souvent utilisées de manière tout à fait portable.
driskiou
Le nouveau mac sous ARM tournera sous Ubuntu.
Wen84
Non, mais si tu t’imagines un monde qu’avec du libre. Aujourd’hui, c’est pas le cas. T’es peut etre dans une guerre idéologique, moi c’est pas le cas. Je m’arrête sur des faits. Ok. Le libre c’est bien. Non, le monde n’est pas 100% de libre, surtout quand on parle de Mac/windows.
danix3005
Pourquoi x86 plus performant que x64 ? Je ne comprend pas …x86 C est 32 bits .les x64 ne sont pas sensé être plus performant ?
SunMetis
Passer de powerpc a intel etait une bonne idee… pour les performances ok mais pour le plus important l’acces aux programmes et aux jeux aussi (merci blizzard). Sans tout ca je ne serai jamais passe sur mac… Et j’en ai achete plein (bon je n en prendrai plus par rapport au rapport /perf/prix des nouveaux modeles mais c’est un autre debat. Dans le cas cite ca pue. Les dev ne vont pas jouer le jeu … et pour les jeux c’est mort une fois pour toute. Les processeurs arm c’est cool mais pour du haut de gamme c’est mort. Meme avec base linux qui gere ca bien il faudra … des programmes compiles, ou alors que apple développe genre 1000 fois plus le software. Un emulateur c’est bien mais dans ce sens faut pas rever ce sera pas suffisant. Et le pire c’est que ce sera plus cher qu’un pc intel I9 avec une 2080. ca n’a pas de sens. Je sais pas depuis que jobs n’est plus la ca part en co…lle.
KlingonBrain
Non, mais si tu t’imagines un monde qu’avec du libre. Aujourd’hui, c’est pas le cas. T’es peut etre dans une guerre idéologique, moi c’est pas le cas.<br /> Les environnements libres n’obligent pas pour autant à développer des logiciels libres.<br /> Ce n’est pas qu’une question d’idéologie, c’est aussi des avantages tangibles. La facilité de recompiler les logiciels pour différents processeurs est un bon exemple.<br /> Pouvoir repartir du code source, c’est juste un immense avantage technique.<br /> Non, le monde n’est pas 100% de libre, surtout quand on parle de Mac/windows.<br /> Les dépendances/outils libres ça facilite aussi l’écriture de logiciels multi plateformes par rapport aux outils spécifiques de chaque Os.<br /> @SunMetis<br /> Et le pire c’est que ce sera plus cher qu’un pc intel I9 avec une 2080. ca n’a pas de sens. Je sais pas depuis que jobs n’est plus la ca part en co…lle.<br /> Pour les geeks que nous sommes, ce qui fait sens, c’est ce qu’il y a dedans et à quel prix. Pour d’autres moins technophiles, c’est plus l’image véhiculée par une marque et son côté rassurant.<br /> Je pense que ce que fait Apple est assez bien dans la lignée des idées de Jobs. C’était déjà comme ça dans les années 80.
orionb1
L’intégration verticale et la maîtrise de tous les éléments font pourtant partie de la logique Steve Jobs<br /> Et si c’est si lent, je pense que c’est parce qu’ils veulent faire les choses bien donc attendons de voir ce soir ce qu’il en sera vraiment
mrassol
Pour moi c’est la gamme AIR qui va passer a l’ARM, la gamme pro va rester sous x86
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Vostok 2 : 17 levers de Soleil autour de la Terre
Xiaomi dévoile ses lunettes de réalité augmentée, comme à son habitude un produit à l'excellent rapport qualité/ prix
Samsung Galaxy Watch 5 Pro : la fiche technique fuite, une référence en devenir ?
Vous allez comprendre pourquoi vous aurez besoin de ce VPN pendant vos vacances
Voici la liste des logiciels les plus utilisés par les pirates pour diffuser des malwares
Google Chrome 104 est disponible, découvrez toutes les nouveautés
Toute mini, toute mimi, une carte graphique Arc A380
Si vous cherchez le meilleur antivirus du marché, vous êtes au bon endroit
SoundCloud licencie massivement à la recherche de la rentabilité
Plus de 3000 applications présentent une vulnérabilité compromettant votre compte Twitter
Haut de page