On n'arrête plus Amazon : le géant lance une pharmacie en ligne aux USA

18 novembre 2020 à 10h42
51
Amazon Pharmacy © Amazon
© Amazon

Le e-commerçant continue de se diversifier. Désormais, le voici devenu pharmacien, avec la possibilité, outre-Atlantique, de vendre et de livrer des médicaments sur ordonnance.

Amazon lance un nouveau service, là où on ne l'attendait peut-être pas. Le géant du e-commerce a annoncé, mardi 17 novembre, la naissance de sa pharmacie en ligne, tout bêtement baptisée Amazon Pharmacy, qui permet aux utilisateurs, sans avoir à quitter leur domicile, de se procurer des médicaments sur ordonnance, via une plateforme clairement estampillée Amazon, mais détachée du site de e-commerce. Pour le moment, le service est uniquement destiné aux utilisateurs résidant aux États-Unis.

Avec ou sans assurance, Amazon promet des économies grâce à son abonnement Prime

« Prescrit par votre médecin, délivré par nos soins ». Telle est la promesse, simple, basique comme dirait l'autre, faite par Amazon Pharmacy. Les utilisateurs américains doivent au préalable créer leur compte pharmacie sur la plateforme en renseignant certaines informations personnelles, sans oublier de la mettre au courant d'éventuelles allergies ou de donner des précisions sur ses conditions de santé, particulièrement aux États-Unis où le système de santé n'est pas le même qu'en France.

Une fois le compte créé, l'utilisateur se doit de se procurer une ordonnance. Pour cela, Amazon Pharmacy propose deux solutions. Le patient peut, première possibilité, envoyer directement l'ordonnance prescrite par son médecin, et la plateforme se charge de la traiter sans attente. Une deuxième solution existe. Amazon Pharmacy se propose de demander une prescription au nom de l'utilisateur, un processus en revanche plus long, puisqu'il peut prendre entre deux et quatre jours.

Amazon Pharmacy © Amazon
© Amazon

L'étape finale, c'est celle de la finalisation de la commande. La personne qui souhaite recevoir des médicaments peut choisir de payer avec le tiers-payant, ou sans assurance. Pour cela, Amazon Pharmacy a inséré un petit outil, dans la plateforme, qui permet de comparer les prix dans les deux cas. Toutefois, le service assure que même dans le cas où une commande est passée sans assurance, il est possible de faire des économies. Amazon les estime jusqu'à 80% du prix pour les médicaments génériques, et 40% sur les médicaments princeps, ou d'origine. Pour cela, il suffit d'être membre Amazon Prime. Ajoutez à cela la livraison gratuite, et voilà un solide argument pour inciter à souscrire au service.

Si l'utilisateur souhaite utiliser son assurance, Amazon Pharmacy se charge directement de vérifier si elle est compatible. En théorie, le service « accepte la plupart des plans d'assurance », mais dans tous les cas, la plateforme présente toutes les options possibles au patient. « Chez Amazon Pharmacy, nous affichons votre quote-part (Ndlr : la partie à la charge de l'individu) avec assurance et le prix estimé au comptant sans assurance avant de payer, afin que vous puissiez choisir la meilleure option », précise-t-elle.

Un marché en développement déjà chamboulé, à peine le service d'Amazon lancé

Si pour le moment l'achat de médicaments en ligne reste limité outre-Atlantique, Amazon reste confiante sur les capacités de la plateforme à bousculer les usages, dans un contexte pandémique favorable à son développement. « Nous travaillons dur, en coulisses, pour gérer les complications de manière transparente de façon à ce que toute personne ayant besoin d'une ordonnance puisse comprendre ses options, passer sa commande au prix le plus bas disponible et se faire livrer rapidement ses médicaments », a déclare le vice-président d'Amazon Pharmacy, TJ Parker.

Pour le moment, une majorité d'États fédérés sont desservis, comme la Californie, la Floride, la Géorgie, la Pennsylvanie, l'Oklahoma ou le Texas. D'autres, comme le Kentucky ou la Louisiane, ne sont pas encore ouverts aux commandes.

L'annonce du lancement d'Amazon Pharmacy semble en tout cas faire grincer des dents les nombreux concurrents de la plateforme. En Bourse, l'action d'Amazon (+0,15% ce mardi) est restée stable alors que du côté de Walmart, de Walgreens Boots Alliance ou de CVS Health Corp, les cours ont nettement chuté. De quoi prouver qu'Amazon Pharmacy s'annonce comme un concurrent des plus féroces.

Amazon Pharmacy © Amazon
© Amazon

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

L'analyse des cours de Bourse de la veille est intéressante. Si du côté d'Amazon, cette annonce paraîtrait banale, la réaction des investisseurs des concurrents d'Amazon sur ce marché en développement montre à quel point le rôle de trublion d'Amazon pourrait se révéler dangereux pour ledit marché. En cela, la firme de Seattle a déjà remporté un premier pari. Beaucoup seront ensuite sans doute choqués par la naissance d'une telle plateforme, mais le rapport au soin et à la prescription de médicaments en elle-même sont vus très différemment outre-Atlantique, et il n'est pour le moment pas envisageable que la France puisse autoriser un tel modèle, la vente en ligne de médicaments soumis à prescription médicale obligatoire (ordonnance) étant interdite.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
51
17
Kriz4liD
Amazon n a plus de limites !
Fodger
Raison de plus pour en imposer, et des fortes.
MattS32
Pour le coup, ça tombe bien, en France c’est fortement limité.<br /> Amazon ne pourra pas vendre de médicaments en France, même des médicaments sans ordonnance. La vente en ligne n’est autorisées qu’aux pharmacies, et chaque pharmacie qui veut lancer un site doit avoir l’accord de son ARS et de l’ordre des pharmaciens (donc si Amazon tentait de le faire, il ne lui suffirait pas d’ouvrir une pharmacie physique pour avoir le droit de vendre en ligne).
Fodger
C’est l’ensemble Amazon le problème.
Kriz4liD
AH mais j’ai exactement le meme soucis que toi , Kétoderme Unidose 2% et hop , plus de soucis !<br /> N’oublie pas que le principe actif de ce médicament agit comme un antibiotique , et que le piryriasis comme les microbes peut s’y habituer et résister au médicament , même si c’est un champignon. il faut une ordonnance pour ce médicament , car c’est au médecin de dire si tu as besoin de le prendre au pas, les gens (vu l’énorme efficacité du truc) peuvent en abuser et se retrouver avec un champignon coriace et des traitements plus lourds.<br /> Pour éviter d’en prendre chaque année , pendant l’été , double dose de douches , une douche le matin et une douche avant de dormir , dans mon cas ça fonctionne , je vais chez le dermato chaque deux ou 3 années pour me prescrire Kétoderme lorsque les taches réapparaissent.<br /> Je doute qu’en France l’état permette à Amazon d’en vendre , meme les grandes surfaces ont des difficultés a se faire entendre , les pharmacies en france n’ont aucun soucis à se faire.
trollkien
Ca me rappelle une campagne publicitaire Leclerc =)<br />
GRITI
Il va se poser le problème de la vie privée et du secret médical sur ce coup. Amazon a de plus en plus de données sur ses clients. Rajouter des données de santé via les médicaments achetés est une très mauvaise idée de mon point de vue.<br /> anon16165080:<br /> bientôt le dolipran sera sur ordonnance aussi…<br /> Ce ne serait peut-être pas plus mal vu l’abus de consommation et les effets en cas de surconsommation.
EnLighter
Le mouvement initié outre-Atlantique mettra peut être quelques années à débarquer en France, mais ne vous y trompez pas, cela se fera. Ne serait-ce qu’à travers l’Union Européenne qui fait vivre le dogme de l’ouverture à la concurrence et entraîne une dérégulation massive depuis 40 ans dans tous les domaines.<br /> C’est exactement comme les licences bancaires, il ne faudra pas s’étonner si Amazon et Google se lancent dans ce domaine alors même que ce n’est pas leur cœur de métier au départ.
Fodger
C’est adapté au plus grand nombre, et si c’est passé sur ordonnance c’est qu’il y a eut des abus et/ou détournements. Idem pour le doliprane.<br /> En amérique du nord, tu peux acheter beaucoup de médicaments sans ordonnances et résultat beaucoup d’accidents, de détournements abus…<br /> L’essentiel est que tu puisses te soigner, ce qui n’est pas le cas dans la grande majorité des pays.<br /> Maintenant peut-être que tu pourrais trouver un traitement alternatif accessible sans ordonnance ?
Voigt-Kampf
Bof, moi quand je rentre aujourd’hui dans une pharmacie, avec tous les étalages remplis, j’ai l’impression de rentrer dans une épicerie…<br /> La santé est depuis un moment devenu un business… du coup que ce soit un tel ou un tel qui se remplit les poches…
GRITI
anon16165080:<br /> il faudrait arrêter de prendre les gens pour des crétins.<br /> Je n’ai pas compris…
Fodger
Attention : on est toujours le con d’un autre.
Fodger
Vision manichéenne.
MattS32
C’est pas parce que toi tu sais précisément ce qu’il te faut que c’est le cas de tout le monde, et qu’il n’y en a pas qui risquent de demander ce produit pour autre chose, après avoir été diagnostiqués par le forum Doctissimo.<br /> D’où le fait que les médicaments pouvant avoir des effets délétères si mal utilisés soient mis sous ordonnance.
ddrmysti
«&nbsp;il faudrait arrêter de prendre les gens pour des crétins&nbsp;»<br /> Le problème, c’est que bien souvent, même s’ils ne s’en rendent pas compte, ils le sont.
MattS32
Typiquement, le doliprane, y a énormément de gens qui ne savent pas que ça peut flinguer le foie si consommé en trop grande quantité (il y a vraiment un risque dès qu’on dépasse les 4g par jour, avec un risque létal à partir de 8g, raison pour laquelle les boîtes sont limitées à 8g, donc 8 comprimés quand vendus en 1g, 16 en 500mg) ou sur la durée. C’est vraiment considéré par beaucoup comme un truc totalement inoffensif…<br /> Et oui, globalement il y a beaucoup de crétins, qui usent et abusent de certains produits. C’est pour ça par exemple que depuis quelques années tout ce qui contient de la codéine est uniquement sur ordonnance, parce qu’il y avait beaucoup d’usages récréatifs, avec pas mal de complications suite à des overdoses… Aujourd’hui la nouvelle génération de crétins est passée aux cartouches d’azote, qui vont finir par être interdites si ça continue comme ça…
MattS32
Bah comme dit plus haut, le problème c’est notamment un risque de l’utiliser trop souvent et de provoquer des résistances et donc faire perdre l’efficacité.
cyrano66
Je ne défendrais pas cette institution rétrograde et avachie dans ses prérogatives qu’est l’ordre des pharmaciens en France.<br /> Et oui nous avons en France un vrai problème de distribution de certains principes actifs probablement mal catalogués (les capotes « dispositif médical » ça m’a toujours fait marrer)<br /> Toutefois la banalisation et la marchandisation des produits pharmaceutiques est également un problème. Et les USA le prouve avec leurs scandales à répétition.<br /> Même si en apparence le pharmacien est le maillon le plus faible de la chaîne il a un rôle de contrôle des prescriptions.<br /> Un médicament n’est jamais anodin.<br /> Tout le monde sait qu’il y a des abus et ce système quasi anonyme et à distance ne fera que les encourager.<br /> Et quand je lis ça :<br /> « Amazon Pharmacy se propose de demander une prescription au nom de l’utilisateur »<br /> J’ai les cheveux qui se dressent sur la tête. Même plus la peine d’aller chez le médecin « fais ta commande d’opioides et ton dealer Amazon te livre ta dose direct dans ton salon »<br /> Et je parles même pas du Viagra dont les ventes vont exploser, des auto-médication avec combinaison toxiques, des antibiotiques pour soigner des rhinites, etc. etc.<br /> Le grand gagnant de l’histoire sera Big Pharma, qui pourra augmenter ses volumes et continuer à engranger des bénéfices records sur le dos de la santé des gens.
L.Albert
«&nbsp;Beaucoup seront ensuite sans doute choqués par la naissance d’une telle plateforme&nbsp;»<br /> Les mêmes qui trouvent normal que les pharmacies vendent des cosmétiques, des pseudo-médecines, et soient remplies de publicités et autres bidules commerciaux ?<br /> Ça fait bien longtemps que les pharmacies tournent comme des magasins classiques, la seule différence c’est qu’ils ont un monopole légal pour interdire aux autres de vendre les mêmes produits… Et on ne peut même pas prétendre que c’est pour survivre, puisque justement ils n’ont pas de concurrents…<br /> Une vente par des mastodontes comme Amazon pourrait avoir un effet à la baisse sur les prix. Et puis bon, Amazon n’oblige personne à acheter chez eux, si?
GRITI
anon16165080:<br /> Celui qui est assez bête pour abuser ou détourner le produit, il peut crever je m’en tape,<br /> Celui ou celle qui crève peut avoir des enfants à charge…pas cool pour les enfants et conjoint restants.<br /> Celui ou celle qui abuse ne va pas forcément en mourir. Il faudra soigner plus ou moins longtemps…coût pour la société.<br /> Des parents peuvent en donner trop aux enfants. Ces derniers ni sont pour rien.<br /> Les molécules chimiques se retrouvent dans les égouts via nos excrèments donc autant éviter d’en abuser.<br /> anon16165080:<br /> et à un moment il faut se responsabiliser,<br /> Il faut les outils «&nbsp;intellectuels&nbsp;» pour cela. Ce n’est pas le cas de tout le monde.<br /> Il faut arrêter de généraliser notre cas individuel pour l’appliquer au reste de la population. Il y a tellement de différence entre les individus: homme/femme, jeune/vieux, riche/pauvre, ville/campagne, pavillon/cité en banlieue, diplômé/sans diplôme, célibataire/en couple, avec ou sans enfants, travail/chômage, bonne santé/malade, religion/pas de religion, culture différente, et tant d’autres encore. Donc il est assez illogique de vouloir généraliser son cas…
Voigt-Kampf
Fodger:<br /> Attention : on est toujours le con d’un autre.<br /> Là cela s’appelle l’inversion des rôles.<br /> Je me permet de parler à sa place : il ne traite aucunement les autres d’être des imbéciles, peut-être par naïveté, encore que, ça se discute. Et je comprend parfaitement sa position : je n’aimerai pas, et ça m’est déjà arrivé, que quelqu’un m’interdit de me vendre un produit dont j’en fais un usage clairement dans les cadres préconisés, sous prétexte que d’autres ne les utilisent pas dans ledit cadre. Avec cette justification, on peut tout interdire…
MattS32
La codéine, c’était surtout utilisé par plein de gamins pas du tout accros à l’héroïne, avec des conséquences parfois fatales… Et le développement d’addictions, qui là pour le coup peuvent petit à petit mener à des drogues dures, surtout quand l’accoutumance à la codéine fait qu’on fini par chercher quelque chose de plus costaud… Favoriser le développement de nouvelles addictions pour que les déjà accros puissent avoir leur dose, c’est pas la meilleure des idées hein…<br /> «&nbsp;Pour les résistances et le manque d’efficacité probable et bien dans ce cas cela se voit vite et pour le coup là je vais voir un médecin…&nbsp;»<br /> Quand les résistances sont là, c’est trop tard, c’est pas en allant voir le médecin que la résistance va disparaitre… Il faudra utiliser un autre produit, potentiellement plus nocif, auquel ta souche finira peut-être aussi par résister, etc… Jusqu’à ce que plus aucun produit ne marche.<br /> C’est comme ça qu’on se retrouve avec de plus en plus d’infections multi-résistantes dont quasiment plus aucun antibiotique n’arrive à venir à bout, à cause d’un excès d’utilisation des antibiotiques…
Fodger
C’est simplement pour rappeler qu’il faut savoir rester humble ;).<br /> Si on interdisait tout il n’aurait tout simplement plus la possibilité de se soigner.<br /> Ensuite, faut-il le rappeler que énormément de médicaments sont pris en charge par la sécurité sociale : ça coûte un bras à tout le monde, c’est de la solidarité nationale utile aussi il me semble logique que ce ne soit pas open bar.
sirifa
@anon16165080<br /> Il ne sont pas bête mais inconscient.<br /> Selon le collectif «&nbsp;Collectif Bon Usage du médicament&nbsp;» en 2018, 10 000 morts par surconsommation médicamenteuse ou mauvais usage, et 130 000 hospitalisations.<br /> Donc les médicaments ne sont pas anodin.<br /> Une consultation même si tu pense que c’est inutile peut l’être parce que tu n’as pas toutes les cartes en main pour connaître toutes les contres indications et effets secondaire ou problème de bio résistance, un médecin lui en a beaucoup plus que toi.<br /> (des dixainne de milliers de personnes inconscientes par an c’est quand même beaucoup comme minorité)<br /> Le Monde.fr – 22 Mar 18<br /> Plus de 10&nbsp;000 morts par an liées à un mauvais usage des médicaments<br /> Au moins la moitié de ces morts sont évitables, affirme un groupe de professionnels de la santé dans un communiqué diffusé jeudi.<br />
Fodger
Veille aussi à ton alimentation, ça peut aider beaucoup pour ce genre de souci (ail frais, huile d’olive…).
carinae
Alors autant que ça soit la pharmacie plutôt qu’une multinationale qui est déjà présente dans de multiples domaines et qui de surcroît fait un max d’optimisation fiscale…
MattS32
Tout comme il n’y en a sans doute pas qui ont été hospitalisés ou sont morts à cause d’un excès de consommation d’antibiotiques.<br /> Par contre, il y a chaque année plein de gens qui sont hospitalisés et qui meurent à cause d’une infection multirésistante, favorisée par l’excès de consommation d’antibiotiques (et pour le coup, pas que la consommation de la victime !).
Voigt-Kampf
Sauf que là l’excuse elle est trop facile… parce que si tu relis ce que j’ai dit, quand tu rentres dans une pharmacie, ça respire tout, sauf la volonté de soigner. Désolé quand ça ressemble à un étalage d’épicerie de Bab El Oued, avec tout et n’importe quoi en vente, en libre service, tu sais, exactement comme au Monoprix (je suis déjà rentré dans un de ces «&nbsp;fabuleux&nbsp;» lieux qui y mettaient même des caddies à disposition !!!), et que derrière, on m’interdit de me vendre un produit que je connais bien, que j’en ai usage parfaitement conventionnel… excuse-moi, j’en pouffe de rire. Et qu’Amazon s’insère dans le marché (et Dieu seul le sait à quel point je ne porte pas cette entreprise dans mon cœur), ça fera la nique au lobby pharmacique (et non pas pharmaceutique, je distingue).
MattS32
Sauf que avec les résistances aux antibiotiques, ce n’est pas forcément ta connerie qui te tue. C’est celle des autres… Tu peux te chopper une infection BMR tout en ayant jamais pris le moindre antibiotique de ta vie…
sirifa
J’aime ce genre de raisonnement.<br /> Y’a une règle pour tenter de protéger au mieux, elle n’est pas optimal pour éviter trop de désagrément mais apporter un minimum de protection.<br /> Si y’a quelque cas ou ça ne marche pas alors il faut jeter cette règle, en oubliant bien sûr que sans cette règle y’aurais beaucoup plus de cas ou ça ne marche pas (ici de mort et de blessures invalidante temporaire ou définitive).<br /> Tu prends un exemple qui te semble tenir la route pour démontrer quelque chose qui t’arrangerais. Peut être que dans ton exemple c’est pas la bonne solution (l’ordonnance) mais dans immense majorité des cas ça l’est.<br /> Et pour finir le «&nbsp;il faut bien mourir de quelque chose&nbsp;» =&gt; si tu es con alors c’est la «&nbsp;sélection naturelle&nbsp;» qui est sous entendu (principe de sélection naturelle totalement mal comprise par les gens qui utilisent ce genre de rhétorique).
carinae
Je ne suis pas sur de comprendre ce que tu reproches aux pharmaciens …le fait de vendre plein de produits qui ne sont pas soignant c’est ça ? Parce que si c’est le cas . … Amazon va typiquement être dans ce cas là et même aller au delà d’après l’article. Ce n’est pas le lobby pharmaceutique qui va en pâtir. Pour lui ça ne sera qu’un canal de distribution de plus. Et bien sûr ne parlons pas des dangers de l’automédication… On l’a encore vu avec la cloroquine🤨
sirifa
@anon16165080<br /> L’ordonnance n’est pas la pour empêcher quelque de se suicider (on ne peux pas vraiment empêcher cela avec des règles).<br /> L’ordonnance est la pour que le médecin donne une posologie et donne le bon médicament pour soigner.<br /> Sans ordonnance les gens joueraient trop avec leur santé, c’est toute une expertise qu’il faut pour savoir reconnaître une maladie (doctisimo est un bonne exemple de ce principe), et donc de savoir quel médicament prendre et en quel quantité et qui ne rentre pas en interaction avec d’autre médicament.<br /> Je te répète ta volonté de supprimer l’ordonnance est pour moi très dangereuse ton exemple est peut être pertinant, mais ne justifie pas ta position. Revenir sur le besoin d’une ordonnance dans ton cas est peut être une bonne idée. Mais as-t-on toutes les informations/connaissance pour prendre cette décision ?<br /> Des médicaments actuellement sans ordonnance sont dangereux avec des risques d’AVC reconnu pour un traitement contre le rhume (alors qu’il en a pas besoin).<br /> Des médicaments avec relativement peut d’impacte niveau effets secondaire et surdosage très compliqué à atteindre devrait être sans ordonnances.<br /> Mais encore une fois, je n’ai pas fait d’étude de pharmacologie ni de médecine, donc je ne pense pas avoir en main tout les informations pour faire ce choix, et toi ?<br /> Donc remettre ce choix entre des mains plus experte me semble bien, il y a peut être des ajustements à faire et qui seront fait (ou pas).
Voigt-Kampf
Comme je l’ai dit cela leur fera les pieds. Des personnes qui font Bac+5 qui sont devenus des rapaces commerçants, encore que si ce n’était pas au nom de notre santé, ça ne ferait que du bien d’assainir cette profession. J’ai un certain âge, enfin je veux dire, un âge qui m’a permis de connaître une époque où les pharmacies n’étaient pas aussi nombreuses, et on ne s’en portait pas plus mal, voire même mieux.<br /> Tu sais, à une mémé qui demande conseil à un pharmacien et à la fin se retrouve avec 50 produits différents, j’ai un peu de mal à y voir que c’est pour son bien. Les discours sophistiques sous fond de conseils à l’aspect paternalistes «&nbsp;on vous protège en vous interdisant, c’est pour votre bien&nbsp;», ça ne prend plus depuis longtemps. Comme on a répondu à PierreKail «&nbsp;oui mais t’imagines si la dame a des enfants, et qu’elle meurt&nbsp;» c’est… comment dire… Comme j’ai dit avec la sophistique on peut tout justifier. A partir de là, on devrait interdire les couteaux, parce que les couteaux ça tue. Ou sur prescription, c’est magique la prescription.<br /> Et concernant Amazon, et si cela impactera forcément les lobbies pharmaceutiques. On ne vendra plus que des produits qui ont eu l’aval du bouche à oreille et donc qui ont un minimum d’efficacité. La plupart des m… euh produits qui pullulent les étalages des commerces de la sant euh les pharmacies sont fabriqués par les grands labos pharmaceutiques.
carinae
Je crains fort que tu t’illusionnes un peu sur Amazon… D’ailleurs ce n’est pas pour rien s’ils commencent à avoir des procès a droite et à gauche… Si les médicaments doivent être vendu sur internet autant que ça soit une autre boîte qui le fasse plutôt qu’amazon
Grande
Si Amazon peut faire 40 à 80% c’est actuellement le système pharmaceutique se fait des choux gras sur le dos de la sécu . Qui dit déficits de la sécu dit augmentation de la CSG et autres taxes.<br /> Au final on paie les profits en taxes et le peuple s’appauvrit et certains ne peuvent pas se soigner.<br /> Des troublions comme Amazon resettles pendules à l’heure.<br /> Si le patron d’Amazon se fait de l’or en Barre, Combien se font les patrons des labos pharmaceutiques et toute la chaine qui va avec?<br /> On tire à boulet rouge sur Jeff Besos mais on oublie ceux qui font dans le silence et qui coutent aux contribuables.<br /> Chez Amazon le contribuable n’est pas de sa poche.<br /> Juste il faudrait qu’Amazon, Apple , Facebook , Google etc paient leurs impôts sur les vrais bénéfices.
Voigt-Kampf
Je crois que @Grande t’as répondu plus ou moins pour moi ^^
kroman
Vu le prix des médocs aux US, un peu plus de concurrence est la bienvenue !
carinae
C’est bien ce que je dis … vous n’avez pas du tout compris ce qu’était Amazon… Je rappelle aussi que Bezos est un des hommes les plus riches du monde…<br /> Enfin on ne va pas épiloguer hein. Qu’il y ait de la concurrence certes … . mais pas Amazon🙄<br /> Accessoirement il existe des pharmacies discount…bon je ne sais pas trop ce qu’elles vendent … mais elles existent. Le problème des prix des médicaments est surtout important aux USA
GRITI
https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/amazon/etats-unis-le-lancement-d-amazon-pharmacy-fait-chuter-les-geants-du-secteur-a-wall-street-7055806
haliway
Je ne suis pas fan du monopole Amazon mais au lieu d´y voir un mal il faudrait surtout voir les limitations numériques du système administratif francais de la carte grise au systeme de santé qui je suis désolé est vraiment obsolète sur bcp de points comparés aux voisins… Ne serait ce que l ´ordonnance papier. Dans les pays nordiques, l ordonnance est informatisée et tu peux aller dans n´importe quelle pharmacie pour récupérer tes médicaments. Je ne vois pas en quoi cela ne pourrait pas être le cas sur internet.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Gigabyte prépare des Brix en Ryzen 4000
Twitter déploie ses
DOSBox une nouvelle mouture
Apple : les nouveaux MacBook M1 plus véloces que les Intel même en émulation avec Rosetta 2
Selon vous, les nouveaux moyens de mobilité sont-ils dangereux en ville ?
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page