Importante nouvelle vague de licenciement chez Seagate

0
A nouveau Seagate annonce que de nombreux emplois vont être supprimés en son sein. Après avoir exprimé le souhait de voir partir 1600 collaborateurs, le spécialiste américain des disques durs indique que 6500 emplois supplémentaires seront supprimés.

Il y a quelques semaines seulement, Seagate annonçait la suppression de 1600 postes à travers le monde. Ce n'était visiblement qu'une mesure de plus ajoutée à d'autres décisions lourdes pour l'emploi dans le groupe. La firme américaine vient en effet d'ajouter à cette volée de licenciements pas moins de 6500 personnes, soit 14 % de ses effectifs.

L'an dernier Seagate avait déjà été contraint d'appliquer de telles méthodes. Le groupe annonçait la suppression de 1050 postes au sein de son organisation. La mesure concernait alors 2% des effectifs du groupe. Il mettait en avant la faiblesse de la demande mondiale, l'atonie du marché du PC et le manque de visibilité à long terme sur le marché du stockage physique, pour justifier sa démarche.

Au total, ce sont donc 8100 personnes qui devraient manquer à l'appel dans les prochains mois. Un régime sec pour Seagate qui pourrait, à terme, porter ses fruits. Le groupe a publié ses résultats préliminaires pour le compte de son année fiscale 2016 pour lesquels il enregistre des revenus trimestriels de 2,65 milliards de dollars.

0258000008310188-photo-seagate-enterprise-capacity-3-5-hdd-10-to.jpg


Certes en baisse par rapport à l'an dernier, Seagate propose toutefois des résultats supérieurs aux attentes des analystes. Le groupe améliore également sa marge sans toutefois communiquer sur l'ensemble des éléments comptables pertinents.

A lire également

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

4G dans le métro : des mesures de la qualité de réseau arriveront
Bientôt de la publicité sur Pokémon Go ?
Comment les opérateurs couvrent votre commune ? Notre carte interactive
Attentat à Nice : l’application du gouvernement censée donner l'alerte n’a pas marché
La 4G+ d'Orange activée dans 5 villes
Musk :
Google accusé de comparer les prix à son avantage
22 ans après, il craque la Saturn de Sega
Free Mobile veut casser les prix (aussi) dans les DOM
Nintendo ressort sa NES dans une version mini
Haut de page