Disque dur : nouveau classement de fiabilité par marque et capacité

22 janvier 2015 à 18h45
0
Qui de HGST, Seagate ou Western Digital propose les disques durs les plus fiables ? C'est ce que révèlent les dernières statistiques de l'hébergeur BackBlaze, portant sur 40 000 unités.

Pour le choix d'un disque dur, la fiabilité est souvent un critère au moins aussi déterminant que les performances, la consommation ou les émissions sonores. C'est malheureusement un aspect difficile à mesurer, et qu'on ne trouve dans aucun benchmark. Chacun se fait donc son opinion sur un petit nombre de mauvaises expériences personnelles, ces dernières étant par essence non représentatives (ou alors par hasard). Pour avoir une vue fiable de la fiabilité des disques durs, il faut recourir aux statistiques sur de larges échantillons.

Or justement, une société a publié mercredi un nouveau rapport portant sur près de 40 000 disques durs. Cette société, c'est BackBlaze, un prestataire de sauvegarde illimitée en ligne, qui s'est fait connaitre au-delà de son marché en faisant preuve d'une grande transparence concernant divers aspects de son fonctionnement. BackBlaze a notamment publié en open source les spécifications des versions successives de ses serveurs Storage Pod faits maison.

0000014007525729-photo-wd-red-6-to-wd60efrx.jpg

Et cette semaine, pour la deuxième année consécutive, BackBlaze a partagé les taux de panne annuels des différents modèles de disques durs qu'il exploite dans ses serveurs. De quoi dégager quelques tendances.

3 To à éviter, 4 To à privilégier

Le premier enseignement, c'est que HGST — Hitachi Global Storage Technologies jusqu'au rachat par Western Digital il y a trois ans — est de loin le fabricant le plus fiable de l'étude. Le taux de panne annuel moyen n'est que d'un peu plus de 1%, et aucun modèle ne s'écarte beaucoup de ce score. Et quatre des six modèles concernés sont de banals disques durs pour PC fixes, qui ne sont pas spécifiquement conçus pour fonctionner 24h/24 et 7j/7, comme c'est le cas dans cette étude.

Le deuxième enseignement, c'est qu'à l'inverse Seagate est bon dernier, et qu'un modèle en particulier semble souffrir d'un grave défaut de conception. 43% des Barracuda 7200.14 de 3 To (référence ST3000DM001) de l'échantillon sont effectivement tombés en panne en 2014. BackBlaze en possède plus de 1 000, donc ce n'est vraisemblablement pas qu'un problème affectant une série. Le prestataire note toutefois que les modèles de 4 et de 5 To sont dans la norme.

Chez Western Digital enfin, il n'y a pas vraiment de donnée saillante. On relève seulement que c'est à nouveau le modèle de 3 To qui est le moins fiable, comme chez les deux autres fabricants.

Malheureusement, BackBlaze possède très peu de disques durs de 2 To, alors que c'est probablement la capacité la plus en vogue pour les PC fixe. Le détail du protocole et des résultats est quoi qu'il en soit disponible à cette adresse.

021C000007869123-photo-taux-de-panne-annuel-des-disques-durs-de-backblaze-en-2014.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top