SFR prépare un plan de départs volontaires

03 juin 2016 à 12h09
0

La situation de l’opérateur n’est pas la meilleure. SFR continue de perdre des clients et s’apprête à lancer un plan de départs volontaires.

L'activité de distribution de SFR va être réorganisée. Le récent directeur général du groupe va redistribuer les cartes de ces entités en direction du grand public mais également des professionnels. Cette activité, aujourd'hui morcelée entre SFR-Numericable, SFD et 5 sur 5 va être regroupée.

Selon Silicon.fr, deux sociétés dédiées (SFD et 5sur5), vont accueillir cette activité. Elles changeront de nom pour devenir SFR Distribution et SFR Business Distribution. En conséquence, pas moins de 180 à 190 salariés de SFR et de 450 à 490 personnes chez Numericable-Completel seront transférés.

Dans une note, Michel Paulin précise que cette restructuration « aura nécessairement des impacts sur le volume d'emploi des deux nouvelles entités et donnera lieu pour celles-ci à un plan de départ volontaire ».

0258000008402544-photo-numericable-sfr.jpg


Le plan de redistribution conduit par Michel Paulin ne devrait donc pas s'arrêter là. Selon NextInpact, la direction envisage de mettre en place un plan de départs volontaires. Pour le moment, seules les entités chargées de la distribution sont visées par la mesure. Les instances déléguées du personnel seront consultées dans les prochains jours.

A voir également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top