SFR, hotlines : "les relocalisations d'emplois sont sur la table"

17 juillet 2012 à 11h18
0
Les lignes ont bougé et les problèmes ont été posés. Les représentants des 4 opérateurs ont été reçus ce matin à Bercy par les ministères du Redressement productif et de l'Economie numérique, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin. Chacun a pu faire l'exposé de sa propre situation économique et évoquer d'éventuelles relocalisations d'emplois de centres d'appels vers la France.

00FA000005285588-photo-ancien-logo-de-sfr.jpg
L'objectif de la réunion entre opérateurs et ministres était d'évoquer la situation sociale sur le marché de la téléphonie mobile ainsi que le futur régime applicable aux lignes téléphoniques d'assistance (hotlines d'opérateurs). Stéphane Roussel (p-dg de SFR), Pierre Trotot (DG de SFR), Martin Bouygues (p-dg de Bouygues Télécom), Cyril Poidatz (président du groupe Iliad), Laurent Laganier (responsable des collectivités de Free), Stéphane Richard (p-dg d'Orange) et Pierre Louette (SG d'Orange) se sont donc réunis pendant près de deux heures à Bercy afin de tenter de trouver une issue à la question des emplois dans les Télécoms.

A l'issue de la réunion, Stéphane Roussel (p-dg de SFR) a indiqué que le rendez-vous avait été constructif et qu'une nouvelle réunion est prévue « avant la fin du mois de juillet » nous précise-t-il. Le dirigeant ajoute : « On ne peut pas traiter du sujet emplois sans évoquer le volet économique. La situation n'est pas bloquée et le gouvernement nous a écouté. Aujourd'hui beaucoup de choses sont faites pour le consommateur mais il existe des solutions industrielles à moyen terme ».

Selon SFR, la solution la plus logique est donc de revoir certaines dispositions contenues dans la loi Châtel. Stéphane Roussel explique : « Nous avons conduit une réflexion sur la loi Châtel pour savoir si cet ensemble peut être modifié. Le gouvernement a compris que les opérateurs ont des intérêts communs ».

012C000005307366-photo-p1050331.jpg

L'échange entre la relocalisation de certains centres d'appels en France et la fin de la gratuité des hotlines des opérateurs reste donc d'actualité. Cette semaine, plusieurs informations ont mentionné de la volonté du gouvernement et des opérateurs de prendre des mesures en faveur du rapatriement des centres d'appels des opérateurs sur le territoire français. En échange de ces mesures socialement fortes mais qui ont un coût, le gouvernement serait prêt à revoir plusieurs dispositions inscrites dans la loi Châtel.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Cinq mangas à lire sans modération, même hors confinement !
10 jeux bacs à sable et simulateurs de promenades pour explorer l'univers malgré le confinement
Le TOP des promos high-tech à saisir ce samedi soir en attendant le Black Friday
Test vélo électrique VanMoof S3 : une jolie réussite
Le smartphone POCO M3 est (déjà) en promo chez Amazon !
Test Creative Outlier Air V2 : des écouteurs toujours aussi bien pensés, à l’autonomie monstrueuse
La célèbre enceinte Ultimate Ears Megaboom à moins 46% ce week-end
Qu'est-ce qu'un spyware et comment s'en protéger avec un antivirus ?
100€ de remise immédiate sur le Marshall Monitor II ANC chez Amazon
Une TV QLED TLC de 65 pouces à un prix imbattable pour le Black Friday (100 € ODR)
Haut de page