Un an après son lancement en France, Pinterest reste mystérieux sur sa stratégie

01 juin 2018 à 15h36
0
Un an après son lancement en version française, Pinterest fait le point sur son activité. Le réseau social tente de se démarquer de Facebook et de pousser les marques à s'inscrire sur son service.

00FA000007445819-photo-ben-silbermann-cofondateur-pinterest.jpg
En juin 2013, Pinterest dévoilait la version française de sa plateforme. Son ambition était alors de toucher une nouvelle partie du marché européen en créant une nouvelle unité à Paris composée de 3 personnes. L' activité de la division est de nouer des relations avec les principaux utilisateurs du service ou bien encore les marques inscrites.

Pour les séduire, Pinterest a lancé un système permettant de mettre en avant des messages sélectionnés. A l'instar des « promoted tweets » de Twitter, les « Promoted Pin's » permettent la promotion de contenus publiés par une société. Le système n'est cependant disponible qu'aux Etats-Unis mais pourrait arriver prochainement sur nos côtes.

Ben Silberman, p-dg et co-fondateur de Pinterest justifie l'emploi de la publicité sur son service. « La publicité fait partie intégrante de l'expérience globale d'un utilisateur lorsqu'il se rend sur un site comme Pinterest », explique-t-il.

La publicité n'est cependant pas le seul levier de croissance pour Pinterest. Le réseau social mise sur les marques locales et cherche à pousser les internautes à se rendre dans un magasin pour réaliser leur achat. Cette technique dite du Web-to-store est déjà sienne aux Etats-Unis où le service a noué des partenariats avec la chaîne de magasins Nordstrom et Target.

Vendre une audience qualifiée par le nombre de clics

008C000005734970-photo-pinterest-logo.jpg
L'ambition est désormais d'identifier les marques françaises pouvant permettre ce passage à l'achat. Pour ce faire, Pinterest estime disposer d'un public qualifié et se dit capable de mieux cibler les profils de ses utilisateurs. Ben Silberman précise : « l'envie d'achat sur notre plateforme est plus importante que sur Facebook. 36% des personnes ont acheté un produit après l'avoir épinglé sur son profil ».

Si la stratégie peut paraître claire, Pinterest reste encore une fois discret sur ses chiffres. Comme à son habitude, il se retranche derrière l'institut ComScore et se borne à revendiquer 60 millions d'utilisateurs actifs mensuels de par le monde. Quant à la rentabilité, elle n'est toujours pas au rendez-vous. Le point n'inquiète cependant pas le p-dg de la société : « nous avons conscience de cela mais nous suivons notre stratégie ».

Pour ce faire, le réseau social entend miser sur des secteurs clairement définis comme le Do it Yourself (faites le vous-même, soit les objets fabriqués artisanalement), la mode, la décoration, l'Art ou bien encore la cuisine. Une stratégie qui a une fois de plus convaincu les investisseurs. Pinterest a réalisé en mai dernier une nouvelle levée de fonds à hauteur de 200 millions de dollars.



Pour en savoir plus

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

RNT : la radio numérique en détails, pourquoi son avenir est menacé
Infos US de la nuit : des tailles d'écran multiples pour la smartwatch, Path met la main sur TalkTo.
Vidéos de la semaine : Lego Mindstorm, Wiko Wax, Fire Phone et  objets connectés
Pepper: le robot franco-nippon qui fait le buzz
Sondage : que feriez vous en cas de demande de rançon suite à un piratage ?
Google décloisonne son client mail générique d'Android
Microsoft confirme indirectement l'existence de la Surface Mini
Mozilla développe un système de commentaires pour les magazines en ligne
Web responsive : Google publie un kit de démarrage
Buffalo MiniStation Air 2 : un disque dur Wi-Fi plus polyvalent avec le DLNA
Haut de page