Uber, une "start-up" à 70 milliards de dollars

Thomas Pontiroli
26 octobre 2015 à 09h48
0
Nouvelle opération de financement de 1 milliard de dollars pour Uber, selon le NYT. À ce rythme, la société sera bientôt plus connue pour ses levées de fonds colossales que ses VTC.

Moins de deux mois après avoir levé 1,2 milliard de dollars auprès du Google chinois, Baidu, Uber serait en train de lever... un nouveau milliard, à en croire des sources proches du dossier, consultées par le New York Times. Cela porterait le total des fonds levés par la (faut-il encore l'appeler ainsi ?) start-up, à 9,2 milliards de dollars. La valorisation du n°1 mondial des véhicules de tourisme avec chauffeur atteindrait 70 milliards.

Si cette levée de fonds, qui devrait être annoncée dans les semaines à venir, se confirme, Uber dépasserait largement la valorisation de Facebook avant son entrée en bourse en 2012, alors de 50 milliards de dollars, Contrairement au réseau social, la société de Travis Kalanick ne serait toujours pas intéressée par la bourse.

La dernière levée de fonds d'Uber avait pour objectif d'aider la société à mener un blitzkrieg en Chine où un leader (Didi Kuaidi) existe déjà. Et le succès serait bien au rendez-vous : le californien dit enregistrer quasi autant de courses en Chine qu'aux États-Unis, soit 30 % de ses trajets dans le monde. Uber est présent dans 300 villes dans 63 pays et compte bien continuer son expansion internationale, grâce à sa collecte de fonds.


03E8000008204238-photo-chauffeur-uber.jpg
Uber investit également beaucoup d'argent dans les voitures autonomes - Crédit : Uber.

Potentiel latent sur la livraison



Au-delà des VTC, les investisseurs voient de potentielles nouvelles lignes de revenus, constituées par la livraison par exemple. Car ces véhicules qui essaiment les grandes villes sont autant de véhicules pouvant résoudre le problème du « dernier kilomètre » de la livraison, et devenir un nouveau levier de croissance pour le e-commerce. Sans parler d'autres services, telle que la livraison de repas chez soi - testée à Paris.

Seulement l'énorme machine Uber repose sur un modèle d'entreprise de plus en plus controversé. En France, un syndicat a été créé cet automne par ses propres chauffeurs. Bien qu'indépendants, ils se sont fédérés et certains ont même créé une application « concurrente » du service américain. À San Francisco surtout, la société fait face à une action collective de plusieurs chauffeurs. Ils réclament le statut de salarié.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top