Orange s'apprête à céder 80 % de Dailymotion à Vivendi

Thomas Pontiroli
07 avril 2015 à 18h02
0
Avec Vivendi, Orange tient peut-être un repreneur pour Dailymotion. Ce scénario plairait davantage à l'État qui ne voulait pas d'un repreneur non-européen tel que Yahoo en 2013, ou le hongkongais PCCW.
Article mis à jour en bas de page : Orange et Vivendi entrent en négociations exclusives

Et si Vivendi reprenait tout Dailymotion ? Le propriétaire d'Universal Music et de Canal+ a confirmé lundi 6 avril avoir formulé une offre - de 250 millions d'euros, selon Le Monde - à Orange, actionnaire à 100 % de la plateforme de streaming vidéo. Dans le même temps, le fonds d'investissement hongkongais PCCW, entré en négociations non-exclusives depuis la mi-mars pour reprendre 49 % de Dailymotion, a jeté l'éponge.


0230000007970887-photo-dailymotion.jpg
Fimalac, le propriétaire de Webedia (Allociné, 750g, OverBlog...), aurait aussi manifesté son intérêt... - Crédit : Dailymotion.


Vivendi est engagé dans un recentrage sur les médias, dont les derniers tournants sont la cession de SFR à Numericable en 2014 ainsi que celle de l'opérateur brésilien GVT. Disposant d'une réserve de cash évaluée à 15 milliards d'euros selon des analystes, le groupe envisage des acquisitions afin de créer des ponts entre TV et musique. Racheter un site de streaming et ses 137 millions de visiteurs uniques par mois aurait du sens.

En se tournant vers l'Asie - son troisième marché -, Dailymotion pouvait enfin espérer devenir un leader. Cela aurait pu être le cas en Chine, où Google et sa plateforme YouTube peinent à se développer, contrairement à l'Europe et à l'Amérique du Nord, où la plateforme française est larguée en parts de marché. Mais c'était sans compter, une nouvelle fois, avec l'intervention de l'État, actionnaire à 24,9 % d'Orange. Il a son mot à dire.

Un avenir européen pour Dailymotion



Officiellement, le ministre de l'Économie Emmanuel Macron n'a pas dit sa préférence pour un dossier ou un autre. Mais lorsqu'Orange est entré en discussion avec le hongkongais, le ministre est vite monté au créneau. Sans mettre son veto, comme son prédécesseur Arnaud Montebourg avec Yahoo en 2013. Mais en invitant l'opérateur à ne pas entrer en négociations exclusives, au vu de « l'enjeu de souveraineté européenne ».

PCCW l'a reconnu dans un communiqué cité par Reuters. L'arrêt des négociations avec l'opérateur a résulté d'une « volonté exprimée du gouvernement français de favoriser la recherche d'une solution européenne ».

Avec ce rachat, Vivendi enverrait un signal rassurant à ses actionnaires, à deux semaines de son assemblée générale annuelle, alors qu'ils s'interrogeraient sur ce que compte faire le groupe du capital accumulé après plusieurs cessions (SFR, mais aussi Activision en 2013 pour 6,2 milliards d'euros). Alors que Fimalac (Allociné, Jeuxvideo.com...) s'est aussi montré intéressé par Dailymotion, la préférence d'Orange irait à Vivendi.



Mise à jour : Orange et Vivendi entrent en négociations exclusives

L'opérateur a confirmé, mardi 7 avril dans l'après-midi, son entrée en négociations exclusives avec Vivendi pour lui céder 80 % du capital du site de vidéo. Pour Orange, il s'agit « d'adosser Dailymotion à un partenaire stratégique dans les contenus capable de lui donner les moyens d'accélérer sa croissance pour en faire l'une des plus grandes plateformes mondiales ». De son côté, Vivendi pourrait « valoriser de manière significative ses contenus en détenant le contrôle d'une plateforme mondiale de distribution ».

Article initialement publié le 7 avril 2015 à 11:00


A lire également :


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top