Spotify : Universal a une dent contre le streaming gratuit

Le modèle freemium de Spotify, qui permet d'accéder gratuitement à de la musique en streaming, serait actuellement remis en question par certaines majors, qui souhaiteraient que de nouvelles limites soient fixées par le service.

Universal Music Group a une dent contre la version gratuite de Spotify. Selon le Financial Times (payant) la maison de disques, actuellement en pleine renégociation de ses contrats avec le service de musique en streaming, mettrait la situation à profit pour imposer des limites plus sévères à l'écoute gratuite, financée non pas par les abonnements des utilisateurs, mais par la publicité.

0226000007880335-photo-spotify.jpg

Et à en croire les propos anonymes recueillis par Rolling Stone, Universal ne serait pas la seule major à être de cet avis : la « plupart » des maisons de disques seraient du même avis. Pour elles, Spotify ne serait pas suffisamment agressif concernant la manière de recruter de nouveaux abonnés payants. « Nous devons accélérer la croissance des abonnés payants - c'est une manière un peu plus positive que de dire que nous devons restreindre l'offre gratuite » explique un représentant anonyme de label. « Vous pouvez proposer une version payante plus attractive, avec du son haute définition ou des morceaux inédits, ou bien dégrader la qualité de la version gratuite. »

Vers une refonte du modèle gratuit ?

Paradoxalement, Spotify n'a cessé d'alléger les contraintes de son modèle gratuit ces dernières années, en faisant notamment sauter la limite mensuelle d'écoute, et en permettant aux inscrits de l'offre gratuite d'accéder à de la musique sur tablettes et smartphones. Une stratégie qui lui a permis de recruter davantage d'abonnés mais qui n'encourage pas forcément les utilisateurs les plus modestes de passer à l'abonnement mensuel à 10 euros.

En novembre 2014, le conflit ayant opposé la chanteuse Taylor Swift à Spotify avait remis en perspective la rémunération des artistes sur ce type de plateformes. Le streaming musical, bien que légal, s'avère peu rémunérateur dans les conditions actuelles. La pression des maisons de disques pourrait obliger Spotify à revoir sa copie pour rectifier le tir et ne pas se retrouver avec un catalogue allégé de plusieurs milliers de titres significatifs.

A lire également :

Télécharger Spotify pour Windows.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

DuckDuckGo donne 125 000 dollars à 5 projets open source
Pwn2own : la sécurité des navigateurs n'a pas résisté
Synology dévoile un routeur haut de gamme et renouvelle des NAS
Facebook Messenger se transformerait en plateforme pour les éditeurs tiers
La reconnaissance faciale à l'essai dans l'aéroport de Washington
Tag Heuer prépare une montre connectée sous Android Wear
Apple abandonne le support de Windows 7 sur Boot Camp pour ses nouveaux MacBook Pro / Air
LG 29UC97 : un moniteur 21:9 incurvé plus petit et plus abordable
Windows 10 : quelles configurations minimales sur PC et smartphones ?
Sondage : que pensez-vous de la collecte et de l'utilisation de vos données personnelles ?
Haut de page