Qobuz : de la musique lossless via Google Cast et Chromecast

13 octobre 2015 à 09h36
0
Qobuz annonce la prise en charge de la technologie Google Cast, pour la première fois sur le marché jusqu'en qualité lossless.

Au lendemain de la dernière conférence de Google, Qobuz a annoncé la prise en charge de la technologie Google Cast.

Google a présenté fin septembre le successeur du Chromecast, mais aussi et surtout un nouveau Chromecast Audio, qui permet de rendre connectées des enceintes existantes pour un prix modique (40 euros). Spotify, qui défendait jusqu'alors sa propre solution Spotify Connect, annonçait dans la foulée la prise en charge de la technologie Google Cast, et donc des Chromecast.

0226000008186904-photo-google-chromecast-audio.jpg

Le seul service Google Cast en lossless

Une semaine plus tard, c'est-à-dire la semaine dernière, Qobuz lui a emboité le pas. Le service de musique en ligne français, qui mise pour rappel sur la haute fidélité, se distingue par la prise en charge d'une diffusion en « vraie qualité CD », c'est-à-dire en lossless à 44,1 kHz sur 16 bits. Ceci vaut pour la musique sur abonnement, mais aussi pour les achats. C'est à ce jour le seul service à proposer cette qualité avec le protocole Google Cast.

Jusqu'alors intégré à des appareils Hi-Fi haut de gamme, Qobuz s'ouvre ainsi à une grande variété d'appareils grand public. Google Cast est la technologie sur laquelle reposent les Chromecast, mais elle est aussi intégrée aux enceintes sans fil de LG et de Sony, et à Android TV, donc aux boîtiers Freebox mini 4K, Bbox Miami (à partir de janvier 2016) ou Nvidia Shield Android TV, ou encore aux téléviseurs de Philips et de Sony.

Contrairement à Spotify, qui ne s'est ouvert hier qu'aux nouveaux Chromecast, la nouvelle application Qobuz pour Android et iOS prend en charge immédiatement tous les appareils Google Cast, y compris le Chromecast de première génération.

035C000008202964-photo-qobuz-via-google-cast-sur-un-t-l-viseur-sony-android-tv.jpg

Contenus relatifs

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page