La zone OCDE compte plus de 315 millions d'abonnés à Internet fixe

Par
Le 05 octobre 2012
 0
L'OCDE publie un rapport portant sur le nombre de raccordements à Internet pour les habitants de la zone regroupant 30 pays (Europe, Amérique du nord et certains Etats d'Asie et d'Océanie). L'organisation souligne que cet ensemble compte plus de 315 millions d'abonnés à Internet fixe.

Fin 2007, la zone OCDE comptait 235 millions d'abonnés haut débit contre 200 millions une année auparavant. La progression semble inexorable puisque désormais l'organisation comptabilise pas moins de 315 millions d'abonnés. Elle souligne également qu'elle a enregistré pour la fin de l'année 667 millions de connexions sans fil.

Désormais, environ 67 % des foyers ont souscrit un abonnement à une offre Internet fixe. Une évolution qui n'est pas non plus exclusive aux pays de l'OCDE puisque dans certains Etats comme le Bahreïn, les Bermudes, Hong-Kong, la Chine, Macao et Singapour, les abonnements à un réseau Internet fixe atteint un taux de pénétration moyen de près de 72 % en 2010.

Les connexions via les mobiles sont également scrutées par les observateurs. Ils notent que si en Corée du Sud, près d'un utilisateur sur trois de terminal mobile se connecte à Internet, ce ratio s'élève à 1 sur 5 pour la Suède, la Norvège, l'Espagne, l'Islande et le Luxembourg.

 

En outre, l'OCDE précise que le domaine du numérique reste, pour les professionnels, un secteur en croissance et générateur d'emplois. Ce dernier indicateur a ainsi progressé de 4 % en 2010 et de 6 % en 2011 en prenant en compte les 250 sociétés les plus importantes (classées selon leur chiffre d'affaires). De même, les prestataires de services des technologies ont, selon le rapport, « mieux résisté au ralentissement de 2009 que les producteurs manufacturiers, en retrouvant rapidement une croissance positive début 2010 ».

Toujours est-il que la part totale des dépenses consacrées au numérique devrait atteindre, après estimation, la somme de 4 406 milliards de dollars cette année. 58 % de ce montant reviendrait aux services et équipements de communications, 21 % (soit 910 milliards de dollars) pour les services informatiques, 12 % pour le matériel et 9 % pour le logiciel.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top