Interview Outlook.com : les utilisateurs de Gmail migreront-ils ?

Par
Le 03 décembre 2012
 0
Cet été Microsoft a levé le voile sur un nouveau service de messagerie baptisé outlook.com, lequel est amené à remplacer Hotmail. Au travers d'un entretien téléphonique nous avons pu interrogé David Law, responsable produit d'Outlook chez Microsoft.

00b4000005335578-photo-outlook-com-logo.jpg
L'équipe d'Outlook.com a récemment annoncé avoir recueilli 25 millions d'utilisateurs actifs. Aussi, dans les prochaines semaines les développeurs y implémenteront quelques nouveautés. Pour la firme de Redmond, l'objectif est de faire de l'ombre à Gmail en s'appuyant sur une marque forte tout en innovant au niveau des fonctionnalités.

M. Law explique : « Concernant le nombre d'utilisateurs, nous n'avions pas forcément d'objectif au lancement. Notre but est de construire un service pour 1 milliard d'internautes. Nous ne nous attendions pas à atteindre les 25 millions si rapidement. Nous sommes surtout ravis de voir que beaucoup d'entre eux ont migré depuis Gmail ».

Microsoft avoue clairement avoir été pris de court ce 1er avril 2004 au lancement de Gmail, le premier webmail doté d'1 Go de stockage. L'éditeur compte bien rectifier le tir et souligne avoir été le premier à coupler son service de stockage SkyDrive à son webmail pour l'envoi de pièces jointes, une fonctionnalité adoptée par Google la semaine dernière. A l'avenir, Microsoft devrait faire davantage usage de SkyDrive et adaptera son service à davantage de terminaux. En revanche, la société reste toujours muette sur une éventuelle implémentation du protocole l'IMAP et se contente à nouveau de prêcher l'usage d'Exchange ActiveSync.

012c000005586079-photo-outlook-com.jpg
012c000005586081-photo-outlook-com.jpg


Microsoft planche également sur l'intégration du client Skype directement au sein d'Outlook.com ainsi que sur la nouvelle interface utilisateur du calendrier. Si aucune date spécifique n'a été formulée, la société précise que ces deux nouveautés devraient voir le jour dans environ un mois. La semaine prochaine Outlook.com passera d'une phase bêta à une Consumer Preview. Microsoft lancera une campagne auprès des utilisateurs de Hotmail afin de les inviter à tester le service. Mais au-delà de l'interface utilisateur, de quelle manière Outlook.com se distingue-t-il réellement de Hotmail ?

David Law explique que les mêmes équipes d'ingénieurs ayant précédemment planché sur Hotmail ont travaillé sur Outlook.com. Le service fait également usage des mêmes supports de stockage. « En revanche nous avons introduit certaines nouveautés. », affirme M. Law en ajoutant : « par exemple lorsque vous vous rendez sur Outlook.com vous pouvez effectuer des milliers d'actions mais vous n'en opèrerez qu'une dizaine de manière systématique, par exemple « marquer un message en tant que lu ». Pour chaque utilisateur ces quelques actions seront placées en cache afin d'être effectuées très rapidement par la suite. Et ca nous ne pouvions pas le faire avec l'ancienne infrastructure de Hotmail. »

01f4000005335618-photo-outlook-com-skype.jpg


A l'ère du web communautaire l'on pourrait enfin se demander si le webmail, tel qu'il est présenté aujourd'hui, saura maintenir sa base d'utilisateurs. Les gens ne se contentent plus de l'email et du SMS mais font désormais usage de plusieurs autres canaux. Facebook et Twitter ne sont-ils pas devenus les vrais concurrents d'Outlook.com et plus globalement du marché du courrier électronique ? « Au travers de nos études nous nous sommes aperçus que la consommation de l'email était toujours très importante. C'est toujours la première chose que les gens consultent le matin » déclare David Law. Il ajoute que l'usage mobile est toujours en très forte progression. Sur une heure d'utilisation du smartphone, le consommateur passerait en moyenne 25 minutes à consulter ses emails.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top